Accueil CCFr  >   EADC « In nomine sancte et individue Trinitatis, et beatissime Virginis Marie, ac beati Mauricii, martyris, atque sociorum ejus, incipit breviarium de sanctis secundum usum ecclesie Mirapiscensis per reverendum in Christo Patrem et dominum Philippum de Levis, Dei et sancte Sedis apostolice gratia, ecclesie ejusdem episcopum, abbatem de Crassa... » Le premier office est celui de Noël
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

« In nomine sancte et individue Trinitatis, et beatissime Virginis Marie, ac beati Mauricii, martyris, atque sociorum ejus, incipit breviarium de sanctis secundum usum ecclesie Mirapiscensis per reverendum in Christo Patrem et dominum Philippum de Levis, Dei et sancte Sedis apostolice gratia, ecclesie ejusdem episcopum, abbatem de Crassa... » Le premier office est celui de Noël

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque municipale. Foix, Ariège
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XXXI. Foix
Cote 1-67
Titre Manuscrits de la médiathèque de Foix
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèque de Foix, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Fontes et F. Pasquier
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1898
Date de la version électronique 18 novembre 2007
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XXXI. Bibliothèque du Palais des Arts, à Lyon. Briey. Gien. Confolens. Riom. Gaillac. Villeneuve-sur-Lot. Lunel. Montauban. Angers. Niort. Orange. Saint-Hippolyte-sur-le-Doubs. Tarbes. Bagnères-de-Bigorre. Foix. Saint-Mandé. Villefranche-de-Rouergue. Trie-sur-Baïse. Paris, Plon-Nourrit, 1898.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 18 novembre 2007
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
52-55
Titre Propre du temps pour la cathédrale de Mirepoix. (Évangiles, épîtres, leçons pour les fêtes de l'année)
Date XVIe siècle
Langue latin
Support Vélin, larges marges
Importance matérielle Tome I, 269 feuillets ; tome II, 222 feuillets ; tome III, 353 feuillets ; tome IV, 322 feuillets
Dimensions Les quatre volumes ont la même dimension : 570 × 390 mm
Reliure Reliure veau, plats en chêne ; coins, fermoirs, bordures, supports en cuivre, avec ornementation. Sur les coins, armes de l'évêque de Mirepoix, Philippe de Lévis ; sur les bordures, devise du prélat : « Spes mea Deus »
Présentation du contenu Texte sur deux colonnes ; lettres ornées à la miniature.
Index

Lévis (Philippe de), évêque de Mirepoix

Mirepoix (Église de) -  Propre du temps

Peintures et miniatures

Propre du temps, de l'église de Mirepoix

Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Division :  Fol. 1 du no 52 Présentation du contenu : 

Au fol. 1 du tome I, on trouve la date de 1522

Les volumes sont plus ou moins complets et découpés. Quelques fermoirs ont été arrachés.

Division Fol. 1 du no 52
Titre « In nomine sancte et individue Trinitatis, et beatissime Virginis Marie, ac beati Mauricii, martyris, atque sociorum ejus, incipit breviarium de sanctis secundum usum ecclesie Mirapiscensis per reverendum in Christo Patrem et dominum Philippum de Levis, Dei et sancte Sedis apostolice gratia, ecclesie ejusdem episcopum, abbatem de Crassa... » Le premier office est celui de Noël
Présentation du contenu

Au fol. 1 du tome I, on trouve la date de 1522

Les volumes sont plus ou moins complets et découpés. Quelques fermoirs ont été arrachés.

Retour en haut de page