Accueil CCFr  >   EADC Dialogue entre l'âme et l'oeil
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Dialogue entre l'âme et l'oeil

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Méjanes. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XVI. Aix
Cote 1-1229
Titre Manuscrits de la bibliothèque Méjanes — Cité du Livre d'Aix-en-Provence.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bbibliothèque Méjanes — Cité du Livre, Ms X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Abbé Albanès
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1894
Date de la version électronique 18 novembre 2007
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XVI. Aix. Par M. l'Abbé Albanès, Paris, Plon-Nourrit, 1894.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 18 novembre 2007
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Présentation du contenu
Cote Ms 165 (Rés. ms 11)
Ancienne cote (400)
Ancienne cote R.383
Titre « Le débat de Guidier et de Fortune », par Olivier de La Marche
Date XVe siècle
Langue français
Support Parchemin
Importance matérielle 55 pages
Dimensions 160 × 110 mm
Reliure Reliure maroquin rouge, tranche dorée
Présentation du contenu

Commencement, page 3 :


« Par ung matin, ainsi qu'on se resveille,
N'a pas loing temps qu'en repos traveilloie,
Fantasiant en mon cas par merveille,
Où je trouvay matière non pareille... »


Fin, page 30 :


« Sain de mon corps et en grant languison,
En tel estat fis les vers en prison,
Prins journée de plains et de doleur,
Là où morut mon souverain seigneur.
Tant a souffert La Marche.
Explicit le débat de Cuidier et de Fortune. »


Imprimé à Valenciennes, vers 1500, par Jean de Liège, in-4o gothique ; réimprimé par A. de Troyes, dans la Revue franc-comtoise, 1843, p. 244-259, et tiré à part à 25 exemplaires. — Cf. Henri Stein, Olivier de la Marche, historien, poète et diplomate bourguignon. Bruxelles et Paris, 1888, p. 145. Le ms d'Aix n'est pas signalé par M. Stein.

Numérisation(s)Des éléments de décor du manuscrit ont été numérisés par l’IRHT. Ils sont consultables dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux.

Décors numérisés – BVMM

Index

 - Olivier de La Marche [Auteur]  - Le débat de Cuidier et de Fortune

Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Division :  Page 31 Présentation du contenu : 

Commencement :

« Des grans merveilles de ce monde
Une me convient recorder
Dont le propos où je me fonde,
M'a, plus subit que d'une fonde,
Féru jusques au despérer... »


Fin, page 55 :


« L'acteur.
Ainsy me laissa le dormir
Et me trouvay sans compaignie.
Sy ne me poeulz onques tenir,
Continuant mon desplaisir
D'escripre ceste fantasie.
S'aulcun a de la lire envye,
Si excuse ma défaillance ;
Où est grant doeul, là fault science.
Tant a souffert La Marche. »


Non signalé par M. Stein parmi les poésies d'Olivier de la Marche.

En tête du manuscrit, une miniature, détériorée, représentant un homme assis et une femme debout, avec encadrement. Avec deux lettres sur fond bleu, et quelques mots à l'encre rouge, en sus du premier titre, c'est le seul ornement de ce manuscrit. Chaque page contient deux octaves ; la dernière page de chaque opuscule n'en a qu'une, suivie de la devise de l'auteur.

Cf. Rouard, Catal. des mss. de la B. M., p. 92-95.

Division Page 31
Titre Dialogue entre l'âme et l'oeil
Présentation du contenu

Commencement :

« Des grans merveilles de ce monde
Une me convient recorder
Dont le propos où je me fonde,
M'a, plus subit que d'une fonde,
Féru jusques au despérer... »


Fin, page 55 :


« L'acteur.
Ainsy me laissa le dormir
Et me trouvay sans compaignie.
Sy ne me poeulz onques tenir,
Continuant mon desplaisir
D'escripre ceste fantasie.
S'aulcun a de la lire envye,
Si excuse ma défaillance ;
Où est grant doeul, là fault science.
Tant a souffert La Marche. »


Non signalé par M. Stein parmi les poésies d'Olivier de la Marche.

En tête du manuscrit, une miniature, détériorée, représentant un homme assis et une femme debout, avec encadrement. Avec deux lettres sur fond bleu, et quelques mots à l'encre rouge, en sus du premier titre, c'est le seul ornement de ce manuscrit. Chaque page contient deux octaves ; la dernière page de chaque opuscule n'en a qu'une, suivie de la devise de l'auteur.

Cf. Rouard, Catal. des mss. de la B. M., p. 92-95.

Index

 - Olivier de La Marche Olivier de La Marche [Auteur] [Auteur]  - Dialogue entre l'âme et l'œil Dialogue entre l'âme et l'œil

Retour en haut de page