Accueil CCFr  >   EADC Vers latins
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Vers latins

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Méjanes. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XVI. Aix
Cote 1-1229
Titre Manuscrits de la bibliothèque Méjanes — Cité du Livre d'Aix-en-Provence.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bbibliothèque Méjanes — Cité du Livre, Ms X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Abbé Albanès
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1894
Date de la version électronique 18 novembre 2007
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XVI. Aix. Par M. l'Abbé Albanès, Paris, Plon-Nourrit, 1894.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 18 novembre 2007
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Présentation du contenu
Cote Ms 110 (Rés. ms 43)
Ancienne cote (749)
Ancienne cote R.791
Titre « Le livre du pèlerin du corps et de l'âme », de Guillaume de Digulleville
Date XVe siècle
Langue latin, français
Support Vélin
Importance matérielle 363 feuillets à 2 colonnes
Illustration Le manuscrit est orné de 89 miniatures de 65 mm de large sur 40, dont les sujets correspondent aux faits racontés dans le texte ; beaucoup d'initiales en rouge et en bleu. La première page est encadrée délicatement ; elle contient deux miniatures, une grande lettre en couleurs sur or, et au bas, deux écussons armoriés : le premier, de gueules, à une grande étoile d'or à huit rais, qui est de Sade, ancien ; le second, d'or, bordure engrelée, avec un animal ailé, remplissant tout le champ.
Dimensions 298 × 220 mm
Reliure Reliure veau gaufré, sur bois, clous ; les fermoirs manquent
Présentation du contenu

Il n'y a aucun titre en tête de l'ouvrage, et le texte commence à la page 1 par le prologue que nous transcrivons.


« (A) cex de ceste region
Qui point n'i ont de mension,
Ains y sont, com dit saint Pol
Receu povre, et sage et fol,
Soient roys et soient roynes,
Et pelerins ou pelerines,
Une vision vueil nuncier
Qui en dormant m'avint l'autrier.
En weillant avoye leu,
Consideré et bien veu
Le très biau romans de la Rose,
Et bien croy que ce fu la chose
Qui plus me esmut à ce songier
Que cy après vous vueil nuncier.
Or viennent près et si s'arotent
Tretoute gent et bien escoutent,
Et ne soit nul, ne ne soit nulle,
Qui arrière point se recule.
Avant se doivent tous bouter,
Tous asseoir et escouter,
Grans et petis, la vision,
Tout ce sans point de exception ;
Et en françoys toute mise l'ay,
A ce que l'entendent ly lay.
Illuec pourra chascuns aprendre
Laquelle voye l'an doit prandre,
Laquelle guerpir et delessier.
C'est chose qui est bon mestier
A tous ceulx qui pelerinage
Font en cest monde sauvage.
Or entendez la vision
Qui m'avint en religion,
A l'abey de Chalit,
Si comme je estoie en mon lit. »


Après ce prologue, le récit commence incontinent :

« Avis m'estoit, si comme dormoye,
Que je un pelerin estoie,
Qui d'aler estoie exité
En Jherusalem la cité... »


Soit qu'il manque un feuillet, soit pour toute autre raison, nous ne trouvons pas la fin du premier livre. La fin du second est indiquée à la page 131 :


« Pitié en arez, si com croy,
Et garde y penra endroit soy
Chascun, quar de meschief d'autrui
Chascun a un mirour pour ly.
Explicit secundus liber. Incipit tertius.
Or escoutés, très douce gent,
Mes aventures, et comment
Mal fu venus et mal trouvés
Au bosquage dont vous ay parlez... »


Historique de la conservation Sur la garde, ex libris gravé du marquis d'Aubaïs. Sur le feuillet de garde : « Ms de M. d'Aubaïs ; acheté 24 livres de ses héritiers, en 1780. ».
Document(s) de substitutionCe manuscrit a été numérisé intégralement par l’IRHT. Il est consultable dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux .Numérisation(s)
Manuscrit numérisé – BVMM

Bibliographie

Consulter pour les éditions anciennes de ce livre, Brunet, t. II, col. 1822, vo GUILLEVILLE (Guillaume DE).

Cf. Rouard, Catal. des mss. de la B. M., p. 87-89 ; P. Paris, Manuscrits françois, t. III, p. 239.

Index

 - Guillaume de Digulleville [Auteur]  - Le livre du pèlerin du corps et de l'âme

 - Aubaïs (Charles Baschi, marquis d') [Propriétaire précédent]  -  Ex libris

 - Sade (De) [Propriétaire précédent]  -  Ses armoiries

 - Armoiries -  D'or, bordure engrelée, avec un animal ailé, remplissant tout le champ

 - Miniatures -  Miniatures du livre du pèlerin du corps et de l'âme

Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Division :  Page 196 Présentation du contenu : 

Ici commencent 16 pages de vers latins, divisés en trois pièces, dont l'une est une longue paraphrase du Credo, l'autre une prière à Dieu, la dernière est en l'honneur de la Ste Vierge.


« Credo ego catholicus,
Simplex sum, vel ierarchicus,
Implicite, si laicus... »



« Pater, creator omnium,
Origo et principium,
A quo causantur omnia... »



« Ave, redimatorium
Et propiciatorium,
Et captivi spes populi,
Data in diversorium
Reis et in refugium... »


Fin :


« Hic viam bonam deserit,
Ille tibi prejudicat,
Ille in fide claudicat ;
Salvus esse non poterit.
Amen. Amen. Explicit. Deo gratie, etc. »


Suit, page 212 : « Incipit confessio, etc.

Ave, Vierge glorieuse,
Fille et mère Dieu précieuse.
Je vien à toy mercy quérir,
Que mon ame ne puis périr. »


Fin, page 215 :

« Et celui qui l'a escript,
Ton filz nostre sire Jhesu Crist
Leur doint ou ciel de veoir espasse
Ta beauté qui toute trespasse. Amen.
Ainsy soit-il. Explicit confessio, et cetera. »


Le récit principal reprend à la page 217.


« Avvis me fust que quant la mort
M'ot feru, sans faire deport,
En l'air me trouvay dessevrée
De mon vil corps et séparée... »


Cette dernière partie, qui a 187 pages, se termine avec le manuscrit. En voici la fin :


« Se trouvé y est mençonge,
Deputés doit estre en songe.
Aussy à ceulx qui le liront
Le pri et à ceulx qui l'oront. Amen.
Vecy le peleringnage qui fine
De l'ame.
Que Dieu face fine
Celle de cil qui l'a fait faire,
Qui l'escrivain a fait grant haire
Pour la drecier à cil du corps
Prumiers mis, dont je suy recors.
Je pri ceulz qui eus liront
Et qui fruit en reporteront,
Qui prient pour le bon seigneur,
Que grace li doint nostre Sauveur,
Qu'ainssy il puisse deffiner,
Que joie ait qui ne puit finer. Amen.
Qui scripsit scribat, semper cum
Domino vivat. Amen.


Explicit le Pelerin humain. Explicit le livre du pelerin du corps et de l'ame et prent fin, etc. » Tout de la même écriture. Ce ms appartient à la première rédaction.

Division Page 196
Titre Vers latins
Présentation du contenu

Ici commencent 16 pages de vers latins, divisés en trois pièces, dont l'une est une longue paraphrase du Credo, l'autre une prière à Dieu, la dernière est en l'honneur de la Ste Vierge.


« Credo ego catholicus,
Simplex sum, vel ierarchicus,
Implicite, si laicus... »



« Pater, creator omnium,
Origo et principium,
A quo causantur omnia... »



« Ave, redimatorium
Et propiciatorium,
Et captivi spes populi,
Data in diversorium
Reis et in refugium... »


Fin :


« Hic viam bonam deserit,
Ille tibi prejudicat,
Ille in fide claudicat ;
Salvus esse non poterit.
Amen. Amen. Explicit. Deo gratie, etc. »


Suit, page 212 : « Incipit confessio, etc.

Ave, Vierge glorieuse,
Fille et mère Dieu précieuse.
Je vien à toy mercy quérir,
Que mon ame ne puis périr. »


Fin, page 215 :

« Et celui qui l'a escript,
Ton filz nostre sire Jhesu Crist
Leur doint ou ciel de veoir espasse
Ta beauté qui toute trespasse. Amen.
Ainsy soit-il. Explicit confessio, et cetera. »


Le récit principal reprend à la page 217.


« Avvis me fust que quant la mort
M'ot feru, sans faire deport,
En l'air me trouvay dessevrée
De mon vil corps et séparée... »


Cette dernière partie, qui a 187 pages, se termine avec le manuscrit. En voici la fin :


« Se trouvé y est mençonge,
Deputés doit estre en songe.
Aussy à ceulx qui le liront
Le pri et à ceulx qui l'oront. Amen.
Vecy le peleringnage qui fine
De l'ame.
Que Dieu face fine
Celle de cil qui l'a fait faire,
Qui l'escrivain a fait grant haire
Pour la drecier à cil du corps
Prumiers mis, dont je suy recors.
Je pri ceulz qui eus liront
Et qui fruit en reporteront,
Qui prient pour le bon seigneur,
Que grace li doint nostre Sauveur,
Qu'ainssy il puisse deffiner,
Que joie ait qui ne puit finer. Amen.
Qui scripsit scribat, semper cum
Domino vivat. Amen.


Explicit le Pelerin humain. Explicit le livre du pelerin du corps et de l'ame et prent fin, etc. » Tout de la même écriture. Ce ms appartient à la première rédaction.

Index

 - Vierge (Sainte) Vierge (Sainte)  -  Prière en son honneur Prière en son honneur

 - Credo Credo  -  Paraphrase du Credo, en vers latins Paraphrase du Credo, en vers latins

 - Confession

 - Prière  -  Prière à Dieu, en vers latins Prière à Dieu, en vers latins

Retour en haut de page