Accueil CCFr  >   EADC « Ensi comencent les questions et chapistres de ce livre, lequel le roy Boctus requist au saige philosophe Sydrac. Premers li requist. Se Dieu... » Dans ce manuscrit, le nombre des questions est de 1186 ; comme points de repère, nous indiquons la première de chaque centaine. 1. « Se Dieu a esté toz jors et sera. » — 101. « Qui vive en cest monde plus que chose qui soit. » — 201. « Por coy la mer est salée. » — 301. « Por coy se travaille. » — 401. « Qui puet plus soffrir de luxure, le pucel ou le corrompu. » — 501. « Quant hom est ardant de bataillier ou de tencer avec aucun home, coment puet il eschiver ce. » — 601. « Li serpent a ele esté toz jors en ceste forme. » — 701. « Se un homme parle sotilement en mal, le doit on craire. » — 801. « Quant est l'om plus alegre, avant manger ou après. » — 901. « Aucun dient que l'arme a la colpe des choses que le cors fait ; autres dient que le cors a la colpe. A qui doit hom croire. » — 1001. « Que dit Mars de la nativité. » — 1101. « Herbe por engrosser feme. » — 1186. « Que joie auron il [les bons homes après le jugement] »
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

« Ensi comencent les questions et chapistres de ce livre, lequel le roy Boctus requist au saige philosophe Sydrac. Premers li requist. Se Dieu... » Dans ce manuscrit, le nombre des questions est de 1186 ; comme points de repère, nous indiquons la première de chaque centaine. 1. « Se Dieu a esté toz jors et sera. » — 101. « Qui vive en cest monde plus que chose qui soit. » — 201. « Por coy la mer est salée. » — 301. « Por coy se travaille. » — 401. « Qui puet plus soffrir de luxure, le pucel ou le corrompu. » — 501. « Quant hom est ardant de bataillier ou de tencer avec aucun home, coment puet il eschiver ce. » — 601. « Li serpent a ele esté toz jors en ceste forme. » — 701. « Se un homme parle sotilement en mal, le doit on craire. » — 801. « Quant est l'om plus alegre, avant manger ou après. » — 901. « Aucun dient que l'arme a la colpe des choses que le cors fait ; autres dient que le cors a la colpe. A qui doit hom croire. » — 1001. « Que dit Mars de la nativité. » — 1101. « Herbe por engrosser feme. » — 1186. « Que joie auron il [les bons homes après le jugement] »

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque municipale. Marseille, Bouches-du-Rhône Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XV. Marseille
Cote 1-1656
Titre Manuscrits de la bibliothèque municipale L'Alcazar de Marseille
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale L'Alcazar de Marseille, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Albanès
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1892
Date de la version électronique 1 décembre 2007
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XV. Marseille. Par l'Abbé Albanès, Paris, Plon-Nourrit, 1892.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 1 décembre 2007
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Présentation du contenu
733
Autre cote Bb.115
Titre La fontaine de toutes sciences du philosophe Sydrac. — C'est le titre que donne à ce livre la première édition indiquée par Brunet, sous la date de 1486. Notre manuscrit n'en a pas, parce qu'il y manque le premier feuillet. En voici la description exacte
Date XIVe siècle
Langue français
Support Parchemin
Importance matérielle 300 feuillets à 2 colonnes
Dimensions 240 × 175 mm
Reliure Reliure basane
Autres caractéristiques matérielles Initiales en couleur à la table des questions et en tête de chaque réponse, plus grandes et plus ornées dans le texte qu'à la table ; titres en encre rouge
Présentation du contenu Ceci termine la seconde colonne du recto du fol. 300 ; le verso est blanc. On y a pourtant écrit postérieurement ce qui suit :

« Sy cest livre estohest perdu, Laquelle choze porrohest estre, Je vous prie qu'il sohest rendu A moy noumé quy suys son maistre.
Ce 8me novembre 1590.
RAUCHAT. »


Numérisation(s)Des éléments de décor du manuscrit ont été numérisés par l’IRHT. Ils sont consultables dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux.

Décors numérisés – BVMM

Index

Rauchat -  Souscription à un manuscrit lui appartenant

Sidrac -  La fontaine de toutes sciences

Initiales de couleurs, lettres ornées

Titres

Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Division :  Fol. 3 vo
Division Fol. 3 vo
Titre « Ensi comencent les questions et chapistres de ce livre, lequel le roy Boctus requist au saige philosophe Sydrac. Premers li requist. Se Dieu... » Dans ce manuscrit, le nombre des questions est de 1186 ; comme points de repère, nous indiquons la première de chaque centaine. 1. « Se Dieu a esté toz jors et sera. » — 101. « Qui vive en cest monde plus que chose qui soit. » — 201. « Por coy la mer est salée. » — 301. « Por coy se travaille. » — 401. « Qui puet plus soffrir de luxure, le pucel ou le corrompu. » — 501. « Quant hom est ardant de bataillier ou de tencer avec aucun home, coment puet il eschiver ce. » — 601. « Li serpent a ele esté toz jors en ceste forme. » — 701. « Se un homme parle sotilement en mal, le doit on craire. » — 801. « Quant est l'om plus alegre, avant manger ou après. » — 901. « Aucun dient que l'arme a la colpe des choses que le cors fait ; autres dient que le cors a la colpe. A qui doit hom croire. » — 1001. « Que dit Mars de la nativité. » — 1101. « Herbe por engrosser feme. » — 1186. « Que joie auron il [les bons homes après le jugement] »
Retour en haut de page