Accueil CCFr  >   EADC Bréviaire à l'usage des dominicains (été et hiver)
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Bréviaire à l'usage des dominicains (été et hiver)

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 15/06/2022 16:56:44

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Toulouse Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VII. Toulouse
Cote 1-887
Titre Manuscrits de la bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Auguste Molinier
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1885
Date de la version électronique 29 février 2008
Création
Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VII. Toulouse. Nîmes. Paris, Imprimerie nationale, 1885. Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008.
Révision des notices des manuscrits de provenance dominicaine par Emilie Nadal (avril 2021, programme Biblissima "La bibliothèque des Dominicains de Toulouse en ligne") : ms. 3, 18, 19, 20, 27, , 28, 29, 30, 31, 33, 35, 38, 43, 44, 47, 48, 49, 53, 57, 59, 77, 78, 79, 82, 83, 96, 98, 103, 104, 105, 110, 111, 112, 119, 125, 128, 154, 155, 157, 161, 168, 170, 171, 172, 173, 178, 185, 188, 191, 197, 214, 215, 259, 260, 261, 262, 263, 264, 265, 266, 267, 268, 269, 270, 274, 287, 296-297, 309, 313, 314, 332, 333, 335, 336, 337, 339, 342, 345-346, 347-348, 349, 361-362, 365, 378, 379, 385, 388, 392, 410, 418, 450, 460, 462, 467, 477, 478, 479, 480-481, 485, 486, 487, 488, 489, 490, 609, 610, 741, 744, 813, 814, 818, 823, 874, 883. Addition des cotes et des provenances du catalogue Dauzat de 1819 pour tous les manuscrits sur parchemin (Toulouse, BM, ms. 1176, p. 457-487), à partir de la restitution transmise par Thomas Falmagne (mai 2021).
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Cote :  Ms. 77 et 79 Support :  Parchemin Décoration :  Le Psautier férial (ms. 77) a été orné par l'atelier toulousain du ms. Avignon 659, identifié par Patricia Stirnemann dans plusieurs manuscrits, notamment : Avignon, BM, ms. 659 ; Tortosa, Arxiu Capitular, ms. 182 et Reims, BM, ms. 729 (Stirnemann, 1993, p. 125 ; pour les autres manuscrits peints par cet artiste, voir Stones, 2014, Part. 2, vol. 2, p. 156 ; Gras, à paraître, cat. n° 70, 71 ; Bilotta, 2019 et Nadal, 2020 : liste en ligne). 
Les artistes italiens actifs dans la deuxième partie du ms. 77 et dans le ms. 79, ont été identifiés par Laura Alidori Battaglia (Alidori Battaglia, 2014, p. 231-242). Il s'agit du Maître di Eufrasia dei Lanfranchi auteur d'une des rares initiales historiées non découpées de l'ensemble (dans le volume d'hiver : ms. 79, f. 1r), et de son collaborateur habituel, le Maître des drôleries, reconnaissable notamment grâce à ses dragons bleus (ms 77 : f. 252r, 387v ; à comparer par exemple avec le dragon représenté par le même artiste dans l'Herbier de la BnF, latin 6823, réalisé à Pise vers 1330-1340). Ce dernier a peint les 17 initiales ornées restantes dans les ms. 77 et 79. Ces artistes sont actifs en Toscane et on travaillé pour des commanditaires dominicains, comme le couvent de Santa Maria Novella à Florence, pour qui le Maître di Eufrasia décore plusieurs volumes de la Catena aurea de Thomas d'Aquin (Alidori Battaglia, 2014, p. 236).
Ces enlumineurs ne paraissent pas avoir été itinérants, le manuscrit a donc dû être enluminé entre Toulouse et l'Italie en plusieurs phases, suivant les déplacements de son commanditaire.
Autres caractéristiques matérielles :  Toulouse et Pise Historique de la conservation :  Informations sur le traitement : Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (décembre 2020).

1954, Dix siècles d'enluminure et de sculpture en Languedoc, VIIe-XVIe siècles, Toulouse, Musée des Augustins, n° 60, p. 38 (J. Porcher).

1985, Les Jacobins, 1385-1985, Toulouse, Réfectoire des Jacobins, n° 52, p. 34-35 (M.-H. Vicaire, P. Cazalès-Rico).

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t.VII. Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. VIII, p. 34.  https://archive.org/details/cataloguegnr07franuoft/page/34/mode/2up

Leroquais V., Les bréviaires manuscrits des bibliothèques publiques de France, Paris, 1934, t. IV, p. 189-190, n° 804 ; p. 192, n° 806.  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1512971f/f203.item  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1512971f/f206.item

Mesuret R., Les enlumineurs du Capitole de 1205 à 1610, Toulouse, Musée Paul Dupuy, p. 32 (mention).

Desbonnets T., « La diffusion du culte de saint François en France d'après les bréviaires manuscrits étrangers à l'ordre », Archivum Franciscanum Historicum, 1982, t. 75, p. 206.

Stirnemann P., « n°32. Décret de Gratien », dans Delaunay I. et alii, Les manuscrits à peintures de la Bibliothèque municipale d'Avignon XIe-XVe siècles, Avignon, 1993, p. 125.

Raynaud C., « Le recours à la juridiction de l'église: Ms. 659 de la Bibliothèque d'Avignon », L'Église et le droit dans le Midi, Cahiers de Fanjeaux 29, Toulouse, Privat, 1994, p. 293 (mention).

Tugwell S., Miracula sancti Dominici mandato magistri Berengarii collecta. Petri Calo Legendae sancti Dominici, Rome, Institutum historicum ordinis fratrum praedicatorum, 1997, p. 169-189 (mentions).

Gibbs R., L'Engle S., Illuminating the Law. Legal manuscripts in Cambridge collections, Londres, Turnhout, Harvey Miller, Brepols, 2001, p. 153 (mention).

Bilotta M. A., « Itinerari di manoscritti giuridici miniati attorno al Mediterraneo occidentale (Catalogna, Midi della Francia, Italia), mobilità universitaria, vie di pellegrinaggio fra il XIII et il XIV secolo : uomini, manoscritti, modelli », Porticum. Revista d'estudis medievals , 2012, 4, p. 62.

Bilotta M. A., « Quelques remarques stylistiques sur les manuscrits peints du pape Jean XXII (1316-1334) », Jean XXII et le Midi, Cahiers de Fanjeaux 45, Toulouse, Privat, 2012, p. 588, p. 595.

Stones A., "Les dominicains et la production manuscrite à Toulouse", Le parement d'autel des Cordeliers, Toulouse, Musée Paul Dupuy, Somogy, 2012, p. 51.

Stones A., « Illuminated manuscripts of popes Clement V and John XXII : Toulouse or Avignon ? », Rivista di storia della miniatura, 2013, 17, p. 93 note 44.

Alidori Battaglia L., « Libri di lettori, libri di prelati : tre manoscritti toscani nella Biblioteca dei Domenicani di Tolosa e una commisione di Bertrando Del Poggetto », Il codice miniato in Europa : libri per la chiesa, per la città, per la corte , Padoue, Il Poligrafo, 2014, p. 231-242.

Bilotta M. A., « Les enluminures de l' Elucidari et celles des manuscrits juridiques méridionaux. Circulation des modèles et contacts artistiques », in Lamazou-Duplan V. (dir.), Signé Fébus. Comte de Foix, prince de Béarn. Marques personnelles, écrits et pouvoir autour de Gaston Fébus, Université de Pau et des Pays de l'Adour, Somogy éditions, 2014, p. 182 (mention).

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 107 (mention).

Stones A., Gothic manuscripts, 1260-1320, Part Two , Londres, Harvey Miller, Turnhout, Brepols, 2014, vol. 1, cat. VII- 38, p. 240-242 ; vol. 2, p. 156.

Bilotta M. A., « Nuovi elementi per la storia delle produzione e della circolazione dei manoscritti giuridici miniati nel Midi della Francia tra xiii e xiv secolo : alcuni frammenti e manoscritti ritrovati », dans Bilotta M. A. (éd.), Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries ), Officina di Studi Medievali, Palerme, 2018, p. 351-352 (mention).

Falmagne T., « Fragments et bibliothèques médiévales à Toulouse : vestiges mineurs, signes de bibliothèques majeures disparues », Culture religieuse méridionale. Les manuscrits et leur contexte artistique, Cahiers de Fanjeaux 51, Toulouse, Privat, 2016, p. 382, n° 76-77, p. 405 note 97. 

Bilotta M. A., « L'esemplare franco-meridionale del Catholicon di Giovanni Balbi, Vat. lat. 1472 : una nuova ipotesi attributiva del suo apparato illustrativo », Miscellanea Bibliothecae Apostolicae Vaticanae, XXV, 2019, p. 7-32.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1, p. 171-173.

Nadal E., Liste des manuscrits enluminés dans la région toulousaine au 14e siècle. Version 1 ; n° 30.  En ligne

Gras S., Catalogo de manuscritos iluminados franceses et flamencos de la Biblioteca nacional de España, à paraître, cat. n° 70 et 71

Tugwell S., « For whom was Prouille founded ? », Archivum Fratrum Praedicatorum, 2004, vol. 74, p. 74. (édition du ms. 77, feuillets non précisés : « Cum aliquando apud castrum quod dicitur Fanum Iovis.. »)

Tugwell S., Humberti de Romanis legendae sancti Dominici, Rome, Institutum historicum ordinis fratrum praedicatorum, 2008, p. 147-153 (notice du ms. 77 : ms. X), p. 153-154 (notice du ms. 79 : ms. Y), p. 450-532 (édition de la vie de saint Dominique : ms. 77, f. 270v-290r ; ms. 79, f. 367r-370v).

Bibale ms. 77

Initiale ms. 77

Bibale ms. 79

Initiale ms. 79

Cote Ms. 77 et 79
Titre Bréviaire à l'usage des dominicains (été et hiver)
Date Vers 1330-1340 (voir décoration)
Langue Latin
Support Parchemin
Décoration Le Psautier férial (ms. 77) a été orné par l'atelier toulousain du ms. Avignon 659, identifié par Patricia Stirnemann dans plusieurs manuscrits, notamment : Avignon, BM, ms. 659 ; Tortosa, Arxiu Capitular, ms. 182 et Reims, BM, ms. 729 (Stirnemann, 1993, p. 125 ; pour les autres manuscrits peints par cet artiste, voir Stones, 2014, Part. 2, vol. 2, p. 156 ; Gras, à paraître, cat. n° 70, 71 ; Bilotta, 2019 et Nadal, 2020 : liste en ligne). 
Les artistes italiens actifs dans la deuxième partie du ms. 77 et dans le ms. 79, ont été identifiés par Laura Alidori Battaglia (Alidori Battaglia, 2014, p. 231-242). Il s'agit du Maître di Eufrasia dei Lanfranchi auteur d'une des rares initiales historiées non découpées de l'ensemble (dans le volume d'hiver : ms. 79, f. 1r), et de son collaborateur habituel, le Maître des drôleries, reconnaissable notamment grâce à ses dragons bleus (ms 77 : f. 252r, 387v ; à comparer par exemple avec le dragon représenté par le même artiste dans l'Herbier de la BnF, latin 6823, réalisé à Pise vers 1330-1340). Ce dernier a peint les 17 initiales ornées restantes dans les ms. 77 et 79. Ces artistes sont actifs en Toscane et on travaillé pour des commanditaires dominicains, comme le couvent de Santa Maria Novella à Florence, pour qui le Maître di Eufrasia décore plusieurs volumes de la Catena aurea de Thomas d'Aquin (Alidori Battaglia, 2014, p. 236).
Ces enlumineurs ne paraissent pas avoir été itinérants, le manuscrit a donc dû être enluminé entre Toulouse et l'Italie en plusieurs phases, suivant les déplacements de son commanditaire.
Autres caractéristiques matérielles Toulouse et Pise
Historique de la conservation

Trois petits écus surmontés d'un chapeau cardinalice sont dessinés au-dessus de quatre réclames de la partie d'été du Bréviaire (Toulouse, ms. 77 : f. 12v, 36v, 60v, 72v). Simplement tracé à l'encre rouge et noire, l'écu pourrait correspondre aux armes du cardinal Bertrand du Pouget : d'or à la bande d'azur au chef de gueules (Alidori Battaglia, 2014, p. 241-242) Le chapeau cardinalice comme le chef de l'écu sont bien rouge, mais la bande est tracé à l'encre noire sur un fond en réserve.

Cardinal de 1316 à 1352, légat du pape en Italie de 1324 à 1334, Betrand du Pouget aurait pu faire réaliser cet ouvrage au gré de ses déplacements d'abord en Italie puis à Avignon (ou Toulouse). Le cardinal n'était pas dominicain, mais le bréviaire aurait pu être commandé comme une sorte d'hommage rendu au couvent de Toulouse, où le propre frère de Bernard, Gaillard du Pouget, avait été étudiant puis lecteur, avant de mourir en 1328 (Alidori Battaglia, 2014, p. 242). La mort du cardinal en 1352 peut constituer le terminus ante quem de la fabrication de l'ouvrage, si les armoiries sont bien d'origine. La relative discrétion des armoiries, au regard de ce que l'on sait du cardinal provient peut-être du fait que la plupart des pages enluminés des deux volumes ont été arrachés.

Au verso du dernier feuillet de la partie d'hiver du Bréviaire (Toulouse, ms. 79) on trouve une note du 14e-15e concernant un frère Guillaume de Manilis (f. 401v : ...may fr. Guiliermus de Manilis fecit profecionem [suam] hoc....).

Au cours du 18e siècle, la partie d'été du Bréviaire (Toulouse, ms. 77) a servi de brouillon à un certain Estienne Falguet qui parsème les marges de plusieurs essais de plume (f. 9r, 12v, 33r, 41v, 43r, 80r, 90r, 117r-v, 148r, 170v, 184r, 240r, 175r, 427v, 436v).

Le volume d'été (ms. 77) a conservé deux étiquettes dont l'une est typique de la bibliothèque du couvent des dominicains de Toulouse au 17e-18e siècle (voir le même type d'étiquette sur les manuscrits dominicains Toulouse, BM, ms. 20 ou 154) ce que confirme l'usage dominicain du livre. Le Bréviaire mentionné par le Père Laqueille dans l'inventaire de 1683 pourrait correspondre aux ms. 77 et 79. Il semble donc difficile de suivre l'abbé Dauzat lorsqu'il prétend que le bréviaire viendrait du collège des Doctrinaires de Toulouse.

- Inventaire de la Bibliothèque des dominicains de Toulouse par le Père Laqueille en 1683 : S. 32, P. 6 : Breviarium fratrum praedicatorum pro aestate et autumno (Toulouse, BM, ms. 883, f. 134v).

- Liste de quelques livres conservés dans la bibliothèque des dominicains de Toulouse, établie vers 1680 : Breviarium antiquum ordinis praedicatorum (Paris, BnF, ms. latin 10395, f. 232r).

- Inventaire de la bibliothèque municipale de Toulouse par l'abbé Dauzat en 1819 : n° 34 Breviarium. Miniatures. Lett. Coloriées. Prov : Doct (Doctrinaires), 2 vol. / f. / vél. (Toulouse, BM, ms. 1176, p. 462).

Informations sur le traitement Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (décembre 2020).
Document(s) de substitutionCe manuscrit a été numérisé intégralement par l’IRHT. Il est consultable dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux .Numérisation(s)
Manuscrit numérisé – BVMM

Numérisation(s)Document numérisé
Bibliographie

1954, Dix siècles d'enluminure et de sculpture en Languedoc, VIIe-XVIe siècles, Toulouse, Musée des Augustins, n° 60, p. 38 (J. Porcher).

1985, Les Jacobins, 1385-1985, Toulouse, Réfectoire des Jacobins, n° 52, p. 34-35 (M.-H. Vicaire, P. Cazalès-Rico).

Bibliographie

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t.VII. Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. VIII, p. 34.  https://archive.org/details/cataloguegnr07franuoft/page/34/mode/2up

Leroquais V., Les bréviaires manuscrits des bibliothèques publiques de France, Paris, 1934, t. IV, p. 189-190, n° 804 ; p. 192, n° 806.  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1512971f/f203.item  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1512971f/f206.item

Mesuret R., Les enlumineurs du Capitole de 1205 à 1610, Toulouse, Musée Paul Dupuy, p. 32 (mention).

Desbonnets T., « La diffusion du culte de saint François en France d'après les bréviaires manuscrits étrangers à l'ordre », Archivum Franciscanum Historicum, 1982, t. 75, p. 206.

Stirnemann P., « n°32. Décret de Gratien », dans Delaunay I. et alii, Les manuscrits à peintures de la Bibliothèque municipale d'Avignon XIe-XVe siècles, Avignon, 1993, p. 125.

Raynaud C., « Le recours à la juridiction de l'église: Ms. 659 de la Bibliothèque d'Avignon », L'Église et le droit dans le Midi, Cahiers de Fanjeaux 29, Toulouse, Privat, 1994, p. 293 (mention).

Tugwell S., Miracula sancti Dominici mandato magistri Berengarii collecta. Petri Calo Legendae sancti Dominici, Rome, Institutum historicum ordinis fratrum praedicatorum, 1997, p. 169-189 (mentions).

Gibbs R., L'Engle S., Illuminating the Law. Legal manuscripts in Cambridge collections, Londres, Turnhout, Harvey Miller, Brepols, 2001, p. 153 (mention).

Bilotta M. A., « Itinerari di manoscritti giuridici miniati attorno al Mediterraneo occidentale (Catalogna, Midi della Francia, Italia), mobilità universitaria, vie di pellegrinaggio fra il XIII et il XIV secolo : uomini, manoscritti, modelli », Porticum. Revista d'estudis medievals , 2012, 4, p. 62.

Bilotta M. A., « Quelques remarques stylistiques sur les manuscrits peints du pape Jean XXII (1316-1334) », Jean XXII et le Midi, Cahiers de Fanjeaux 45, Toulouse, Privat, 2012, p. 588, p. 595.

Stones A., "Les dominicains et la production manuscrite à Toulouse", Le parement d'autel des Cordeliers, Toulouse, Musée Paul Dupuy, Somogy, 2012, p. 51.

Stones A., « Illuminated manuscripts of popes Clement V and John XXII : Toulouse or Avignon ? », Rivista di storia della miniatura, 2013, 17, p. 93 note 44.

Alidori Battaglia L., « Libri di lettori, libri di prelati : tre manoscritti toscani nella Biblioteca dei Domenicani di Tolosa e una commisione di Bertrando Del Poggetto », Il codice miniato in Europa : libri per la chiesa, per la città, per la corte , Padoue, Il Poligrafo, 2014, p. 231-242.

Bilotta M. A., « Les enluminures de l' Elucidari et celles des manuscrits juridiques méridionaux. Circulation des modèles et contacts artistiques », in Lamazou-Duplan V. (dir.), Signé Fébus. Comte de Foix, prince de Béarn. Marques personnelles, écrits et pouvoir autour de Gaston Fébus, Université de Pau et des Pays de l'Adour, Somogy éditions, 2014, p. 182 (mention).

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 107 (mention).

Stones A., Gothic manuscripts, 1260-1320, Part Two , Londres, Harvey Miller, Turnhout, Brepols, 2014, vol. 1, cat. VII- 38, p. 240-242 ; vol. 2, p. 156.

Bilotta M. A., « Nuovi elementi per la storia delle produzione e della circolazione dei manoscritti giuridici miniati nel Midi della Francia tra xiii e xiv secolo : alcuni frammenti e manoscritti ritrovati », dans Bilotta M. A. (éd.), Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries ), Officina di Studi Medievali, Palerme, 2018, p. 351-352 (mention).

Falmagne T., « Fragments et bibliothèques médiévales à Toulouse : vestiges mineurs, signes de bibliothèques majeures disparues », Culture religieuse méridionale. Les manuscrits et leur contexte artistique, Cahiers de Fanjeaux 51, Toulouse, Privat, 2016, p. 382, n° 76-77, p. 405 note 97. 

Bilotta M. A., « L'esemplare franco-meridionale del Catholicon di Giovanni Balbi, Vat. lat. 1472 : una nuova ipotesi attributiva del suo apparato illustrativo », Miscellanea Bibliothecae Apostolicae Vaticanae, XXV, 2019, p. 7-32.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1, p. 171-173.

Nadal E., Liste des manuscrits enluminés dans la région toulousaine au 14e siècle. Version 1 ; n° 30.  En ligne

Gras S., Catalogo de manuscritos iluminados franceses et flamencos de la Biblioteca nacional de España, à paraître, cat. n° 70 et 71

Bibliographie

Tugwell S., « For whom was Prouille founded ? », Archivum Fratrum Praedicatorum, 2004, vol. 74, p. 74. (édition du ms. 77, feuillets non précisés : « Cum aliquando apud castrum quod dicitur Fanum Iovis.. »)

Tugwell S., Humberti de Romanis legendae sancti Dominici, Rome, Institutum historicum ordinis fratrum praedicatorum, 2008, p. 147-153 (notice du ms. 77 : ms. X), p. 153-154 (notice du ms. 79 : ms. Y), p. 450-532 (édition de la vie de saint Dominique : ms. 77, f. 270v-290r ; ms. 79, f. 367r-370v).

Bibliographie

Bibale ms. 77

Initiale ms. 77

Bibale ms. 79

Initiale ms. 79

Retour en haut de page