Accueil CCFr  >   EADC Le poëme commence par cette strophe
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Le poëme commence par cette strophe

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque Verlaine. Metz, Moselle Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome V. Metz
Cote 1-1029
Titre Manuscrits de la bibliothèque municipale de Metz
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale de Metz, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Jules Quicherat
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1879
Date de la version électronique 17 février 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique ù Tome V.Metz. Verdun. Charleville. Paris, Imprimerie nationale, 1879.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 17 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Présentation du contenu
Titre DEUXIÈME PARTIE. SUR L'HISTOIRE DE METZ, DE LORRAINE ET DES TROIS-ÉVÊCHÉS
Description du contenu
Titre CHRONIQUES ET ANNALES DE METZ
832
Ancienne cote [82]
Titre Poëme de la guerre de Jean, roy de Bohême, de Baudouin, archevêque de Trêves, et de Ferri IV, duc de Lorraine, contre la ville de Metz, en 1324
Date XVIIIe siècle
Langue français
Support Papier
Importance matérielle 60 feuillets
Dimensions In-folio
Reliure Cartonné
Présentation du contenu

Copié par M. Dupré de Geneste sur un ancien manuscrit, dont il donne ainsi la description :

« Sur la première feuille en blanc est écrit : « Ce livre est à dame Anne de Gournay, fille de seigneur Regnault de Gournay. »

« L'écriture de ce renseignement est un peu plus belle et plus lisible que celle du manuscrit, qui, quoique assez bien espacée et rangée, est généralement assez difficile à lire, et dans plusieurs endroits indéchiffrable ; mais je crois que ce qui en est cause c'est que le copiste, qui me paraît être du XVe siècle, n'a pas toujours su lire son original ; il a passé entièrement et a laissé en blanc la place de la cent vingt-neuvième strophe et quelques autres mots par-ci par-là. »

M. Dupré de Geneste a, dans sa copie, expliqué et restitué en marge les mots douteux du manuscrit. (Voy. le ms. 831, p. 77-180).

Mention de provenance

Des archives de l'hôtel de ville.

Index

Dupré de Geneste

Gournay (Anne de)

Metz -  Ville. Poëme de la guerre de Jean, roy de Bohême, de Baudouin, archevêque de Trèves, et de Ferri IV, duc de Lorraine, contre la ville

Catalogue général des manuscrits
Division :  1o Présentation du contenu : 


Pour esshevier melencolye,
Que m'a esté souvent contraire,
Une matière ay entallye,
Dont je vouldray plusieurs vers faire ;
Or me doint Dieu à tel fin trayre,
Que ne puisse trouver folye,
Ne nulle rien que puist déplaire.


Ce poëme, tel qu'il est dans le manuscrit, se compose de 288 septains ou couplets de 7 vers, dont voici le dernier :


Cest affaire fut conformez,
Après Pasques la quarte fere,
Entre l'evesque et ceulx de Mets,
De la guerre seron tous frere,
Et s'ilz ne peuvent la paix faire
L'ung sans l'autre, je vous promets,
Lorraine en est en grant misere.


« Icy s'arrête le manuscrit, et je dirais que le copiste ne l'a pas achevé, s'il était possible de penser que le poëte a eu dans l'idée de mettre une conclusion à cette pitoyable amphigourie. »

« Si jamais quelqu'un a la force de la lire jusqu'au bout, il ne manquera pas de dire que j'ay eu bien de la patience ou du temps de reste pour écrire cette copie ; je n'ay cependant ny l'un ny l'autre ; mais j'ay été bien aise d'ajouter à ce que j'ai déjà recueilly sur Metz, et le détail d'une guerre dont nos chroniques ne disent qu'un mot, et cet échantillon de notre littérature du XIVe siècle. » (Note de M. Dupré de Geneste, secrétaire de l'académie en 1770).

Division 1o
Titre Le poëme commence par cette strophe
Présentation du contenu


Pour esshevier melencolye,
Que m'a esté souvent contraire,
Une matière ay entallye,
Dont je vouldray plusieurs vers faire ;
Or me doint Dieu à tel fin trayre,
Que ne puisse trouver folye,
Ne nulle rien que puist déplaire.


Ce poëme, tel qu'il est dans le manuscrit, se compose de 288 septains ou couplets de 7 vers, dont voici le dernier :


Cest affaire fut conformez,
Après Pasques la quarte fere,
Entre l'evesque et ceulx de Mets,
De la guerre seron tous frere,
Et s'ilz ne peuvent la paix faire
L'ung sans l'autre, je vous promets,
Lorraine en est en grant misere.


« Icy s'arrête le manuscrit, et je dirais que le copiste ne l'a pas achevé, s'il était possible de penser que le poëte a eu dans l'idée de mettre une conclusion à cette pitoyable amphigourie. »

« Si jamais quelqu'un a la force de la lire jusqu'au bout, il ne manquera pas de dire que j'ay eu bien de la patience ou du temps de reste pour écrire cette copie ; je n'ay cependant ny l'un ny l'autre ; mais j'ay été bien aise d'ajouter à ce que j'ai déjà recueilly sur Metz, et le détail d'une guerre dont nos chroniques ne disent qu'un mot, et cet échantillon de notre littérature du XIVe siècle. » (Note de M. Dupré de Geneste, secrétaire de l'académie en 1770).

Retour en haut de page