Accueil CCFr  >   EADC (Mystère contenant la création, la chute du premier homme, la naissance de Jésus-Christ, sa vie, sa passion, sa résurrection et son ascension)
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

(Mystère contenant la création, la chute du premier homme, la naissance de Jésus-Christ, sa vie, sa passion, sa résurrection et son ascension)

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque Jacques-Chirac. Troyes Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome II. Troyes. Fonds général (2)
Cote 1273-2427, 1-3, 1-4
Titre Manuscrits de la médiathèque de l'agglomération troyenne
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèque de l'agglomération troyenne, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Harmand
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1855
Date de la version électronique 9 mars 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome Second. [Troyes]. Paris, Imprimerie impériale, 1855.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 9 mars 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Présentation du contenu
Titre Bibliothèque de la Ville
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
N° :  2282 Support :  Papier Importance matérielle :  Trois volumes. Le premier volume contient 179 feuillets, le deuxième 211, et le troisième 221 Dimensions  In-folio Autres caractéristiques matérielles :  Manuscrit en gothique cursive, à longues lignes Présentation du contenu : 

La date, « juliet 1497 » est écrite sur la couverture du deuxième volume, à l'intérieur. Le premier feuillet du deuxième volume est perdu. Ce Mystère est divisé en trois journées, dont chacune remplit un des trois volumes ; chacune des trois journées se partage en deux séances, l'une avant, l'autre après le dîner, sans compter une douzaine de pauses ou entr'actes indiqués à la marge. Vers le milieu du premier volume, au moment où Ève, qui est en scène avec Seth, prononce ces mots :


Dieu nous pardonne nostre offence,
Sy luy plaist amyablement ;


le sot (c'est le bouffon de la troupe) arrive tout à coup et dit :


Il faut parler d'un autre metz ;
Je m'en vois veoir à la cuysine.
C'est trop jeuné, c'est à jamais ;
Je conseille que chascun disne.


Et sur la marge, au bas du dernier vers, on lit : « Cy se fera le disner. » Le sot ouvre la seconde séance en chantant ce qui suit :


Avez-vous mengé la dodine ?
Il fault servir d'un autre metz :
Comment se galant (sic) la choppine ?
Avez-vous mengé la dodine ?
Sortez, sortez de la cuysine,
Vous n'en vouldrez sortir jamais.
Avez-vous mengé la dodine ?
Il fault servir d'un autre metz. —
Bergers, vos brebis dient baaiz :
Aprenez leur ung autre notte ;
Menez les trettous vendre à Metz.
Que feussiés-vous à Aiz en Othe,
Faictes le court qui ne se crotte.
N'est il pas temps qu'on recommence ?
Je m'en vois, moy et ma marotte,
En quelque lieu faire scillence.


Le nom d'Aix-en-Othe (Aube) qui, dans cette espèce de coq-à-l'âne, ne figure guère que pour la rime, prouve au moins que les bergers dont il est parlé sont Champenois, et que la pièce, composée probablement par un Champenois pour des Champenois, a été jouée dans la capitale de la Champagne. Cet ouvrage, qui abonde en détails curieux, commence ainsi d'un ton solennel :


DIEU COMMENCE :



Pour demonstrer nostre magnificence
Et decorer les trosnes glorieux,
Voulons ce jour, par divine excellence,
Produire faitz divins et vertueux.
Nous qui, sans per, regissons les saincts cieulx
En hault povoir et digne eternité,
Demonstrerons triumphe gracieux
Pour refulcir gloire et felicité.
Nous regnons seul, ung Dieu en trinité,
Sans avoir fin, ne nul commencement ;
Triple personne conjoincte en unité,
Les trois en ung inseparablement ;
Tout ung vouloir et ung consentement
En une essence et bonté deifficque,
Sans preceder, mais tout egallement
Les trois sans fin joincts en vouloir unicque ;
Par quoy de fait, pour œuvre magnifficque,
Comme puissant, parfaict et glorieux,
Creons le ciel qui concerne et implicque
En son pourpris les corps bienéureux...


(Icy se tire le cyel empiré, qui doibt estre de couleur rouge.)

Puis apparaissent, chacun en son rang, en sortant des mains de la création, le ciel cristallin, les anges, les enfers, la terre, le paradis, Adam, Ève, etc. On ne peut disconvenir que, si la pompe des décorations eût répondu à la grandeur des objets représentés, ces pièces immenses n'eussent offert aux yeux un magnifique spectacle.

Note : De l'hôtel de ville de Troyes.
2282
Titre (Mystère contenant la création, la chute du premier homme, la naissance de Jésus-Christ, sa vie, sa passion, sa résurrection et son ascension)
Date Fin du XVe siècle
Langue français
Support Papier
Importance matérielle Trois volumes. Le premier volume contient 179 feuillets, le deuxième 211, et le troisième 221
Dimensions In-folio
Autres caractéristiques matérielles Manuscrit en gothique cursive, à longues lignes
Présentation du contenu

La date, « juliet 1497 » est écrite sur la couverture du deuxième volume, à l'intérieur. Le premier feuillet du deuxième volume est perdu. Ce Mystère est divisé en trois journées, dont chacune remplit un des trois volumes ; chacune des trois journées se partage en deux séances, l'une avant, l'autre après le dîner, sans compter une douzaine de pauses ou entr'actes indiqués à la marge. Vers le milieu du premier volume, au moment où Ève, qui est en scène avec Seth, prononce ces mots :


Dieu nous pardonne nostre offence,
Sy luy plaist amyablement ;


le sot (c'est le bouffon de la troupe) arrive tout à coup et dit :


Il faut parler d'un autre metz ;
Je m'en vois veoir à la cuysine.
C'est trop jeuné, c'est à jamais ;
Je conseille que chascun disne.


Et sur la marge, au bas du dernier vers, on lit : « Cy se fera le disner. » Le sot ouvre la seconde séance en chantant ce qui suit :


Avez-vous mengé la dodine ?
Il fault servir d'un autre metz :
Comment se galant (sic) la choppine ?
Avez-vous mengé la dodine ?
Sortez, sortez de la cuysine,
Vous n'en vouldrez sortir jamais.
Avez-vous mengé la dodine ?
Il fault servir d'un autre metz. —
Bergers, vos brebis dient baaiz :
Aprenez leur ung autre notte ;
Menez les trettous vendre à Metz.
Que feussiés-vous à Aiz en Othe,
Faictes le court qui ne se crotte.
N'est il pas temps qu'on recommence ?
Je m'en vois, moy et ma marotte,
En quelque lieu faire scillence.


Le nom d'Aix-en-Othe (Aube) qui, dans cette espèce de coq-à-l'âne, ne figure guère que pour la rime, prouve au moins que les bergers dont il est parlé sont Champenois, et que la pièce, composée probablement par un Champenois pour des Champenois, a été jouée dans la capitale de la Champagne. Cet ouvrage, qui abonde en détails curieux, commence ainsi d'un ton solennel :


DIEU COMMENCE :



Pour demonstrer nostre magnificence
Et decorer les trosnes glorieux,
Voulons ce jour, par divine excellence,
Produire faitz divins et vertueux.
Nous qui, sans per, regissons les saincts cieulx
En hault povoir et digne eternité,
Demonstrerons triumphe gracieux
Pour refulcir gloire et felicité.
Nous regnons seul, ung Dieu en trinité,
Sans avoir fin, ne nul commencement ;
Triple personne conjoincte en unité,
Les trois en ung inseparablement ;
Tout ung vouloir et ung consentement
En une essence et bonté deifficque,
Sans preceder, mais tout egallement
Les trois sans fin joincts en vouloir unicque ;
Par quoy de fait, pour œuvre magnifficque,
Comme puissant, parfaict et glorieux,
Creons le ciel qui concerne et implicque
En son pourpris les corps bienéureux...


(Icy se tire le cyel empiré, qui doibt estre de couleur rouge.)

Puis apparaissent, chacun en son rang, en sortant des mains de la création, le ciel cristallin, les anges, les enfers, la terre, le paradis, Adam, Ève, etc. On ne peut disconvenir que, si la pompe des décorations eût répondu à la grandeur des objets représentés, ces pièces immenses n'eussent offert aux yeux un magnifique spectacle.

Mention de provenance

De l'hôtel de ville de Troyes.

Index

 - Jésus-Christ Jésus-Christ  -  Mystère de la création, de la naissance, de la passion de Jésus-Christ etc Mystère de la création, de la naissance, de la passion de Jésus-Christ etc

Retour en haut de page