Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée à Mme Adélaïde Constant, [1833]
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée à Mme Adélaïde Constant, [1833]

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Cote R à Z
Titre Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940" et de notices de libraires, de catalogues de ventes, des bases Data Bnf et Wikipédia également
Notes
Présentation du contenu
Titre Vigée Le Brun, Louise-Elisabeth  
Biographie ou histoire 1755-1842. Peintre de portraits
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 VIG Res Importance matérielle :  1 lettre (2 pages) Dimensions  15,5 cm Autres caractéristiques matérielles :  Deux petits trous dans la lettre par corrosion d'encre. Trace de sceau Présentation du contenu : "Ma chère Adelaïde je ne puis supporter l'ydée [sic] d'être fachée c'est à dire que vous le soyez contre moi, ce n'est pas après un si long tems d'amitié que l'on se brouille cela n'est pas possible vous me connaissez trop bien pour savoir que les calcul me tournent la tête j'y étais si enfoncée, et aucuper [sic] des détails de mon avoir pour écrire dans mon testament, que vrai j'en étais bien fatigué [sic]...".
Cote 091 VIG Res
Titre Lettre autographe signée à Mme Adélaïde Constant, [1833]
Date 1833
Importance matérielle 1 lettre (2 pages)
Dimensions 15,5 cm
Autres caractéristiques matérielles Deux petits trous dans la lettre par corrosion d'encre. Trace de sceau
Présentation du contenu "Ma chère Adelaïde je ne puis supporter l'ydée [sic] d'être fachée c'est à dire que vous le soyez contre moi, ce n'est pas après un si long tems d'amitié que l'on se brouille cela n'est pas possible vous me connaissez trop bien pour savoir que les calcul me tournent la tête j'y étais si enfoncée, et aucuper [sic] des détails de mon avoir pour écrire dans mon testament, que vrai j'en étais bien fatigué [sic]...".
Retour en haut de page