Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée [adressée à Marguerite Durand]
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée [adressée à Marguerite Durand]

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Cote R à Z
Titre Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940" et de notices de libraires, de catalogues de ventes, des bases Data Bnf et Wikipédia également
Présentation du contenu
Titre Sand, Aurore
Biographie ou histoire 1866-1961. Petite fille de George Sand
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 SAN Importance matérielle :  1 lettre (4 pages) Dimensions  21 cm Présentation du contenu : Lettre accompagnée du texte d'un communiqué, à propos du festival Chopin de Majorque et de la cellule n°2 de la Chartreuse de Valldemossa, : "Voici... un communiqué d'actualité qu'il serait bon de faire passer où il vous paraitra bon de le donner, en signalant bien que la "cellule" appartient aux Ferra (qui se donnent -et se sont donné - beaucoup de mal pour cette heureuse reconstitution. Ceci entre nous). Le communiqué que je vous envoie est le résumé des articles locaux qui paraissent là-bas, en espagnol et en catalan. Faites vite et n'envoyez pas à "Comoedia" où j'envoie directement. Si vous vouliez faire, vous, un article copieux sur la cellule, adressez-vous pour toute précisions autres à Mme Ferra (de ma part), Chartreuse de Valldemossa, Mallorca, Islas Baleares, Espagne (recommandez la lettre, le facteur ne sait pas lire !). Mme Ferra est française, mariée à un peintre espagnol, et elle défend la mémoire de notre [mot souligné] George Sand. Je vous embrasse." Texte du communiqué joint : "Communication : Le "festival Chopin" à Majorque a réuni beaucoup de monde au Théâtre Principal à Palma où Arthur Rubinstein a exécuté les oeuvres des grands maîtres, mais Chopin fut acclamé en particulier dans la Chartreuse de Valldemossa où en 1938-39 [sic, au lieu de 1838-39] il passa l'hiver soigné par George Sand qui allait y passer l'hiver avec ses enfants. On connaît le célébre livre de la romancière "Un hiver à Majorque" où elle chante la beauté de l'île d'or dont elle était enthousiaste. Chopin composa là des préludes charmants ou magnifiques, et Maurice, le fils de George Sand, illustra par un album précieux tous les sites qui charment les voyageurs. M. et Mme Ferra, propriétaires de la célèbre "cellule", appartement composé de trois pièces, l'ouvraient au public, qui les félicita chaleureusement de l'émouvante reconstitution et de la poétique atmosphère qu'ils surent y conserver. Le Délégué du Président de la République espagnole, le commandant militaire de Majorque, le Conseiller d'ambassade de Pologne et toutes les autorités de l'île étaient présentes dans ce joli cadre romantique, où, pour parachever le succès de cette fête, un choeur "a capella" créé et dirigé par le Révérend Juan thomas et un éloquent discours prononcé par le Conseiller de l'Ambassade de Pologne enlevèrent les applaudissements des visiteurs.".
Cote 091 SAN
Titre Lettre autographe signée [adressée à Marguerite Durand]
Importance matérielle 1 lettre (4 pages)
Dimensions 21 cm
Présentation du contenu Lettre accompagnée du texte d'un communiqué, à propos du festival Chopin de Majorque et de la cellule n°2 de la Chartreuse de Valldemossa, : "Voici... un communiqué d'actualité qu'il serait bon de faire passer où il vous paraitra bon de le donner, en signalant bien que la "cellule" appartient aux Ferra (qui se donnent -et se sont donné - beaucoup de mal pour cette heureuse reconstitution. Ceci entre nous). Le communiqué que je vous envoie est le résumé des articles locaux qui paraissent là-bas, en espagnol et en catalan. Faites vite et n'envoyez pas à "Comoedia" où j'envoie directement. Si vous vouliez faire, vous, un article copieux sur la cellule, adressez-vous pour toute précisions autres à Mme Ferra (de ma part), Chartreuse de Valldemossa, Mallorca, Islas Baleares, Espagne (recommandez la lettre, le facteur ne sait pas lire !). Mme Ferra est française, mariée à un peintre espagnol, et elle défend la mémoire de notre [mot souligné] George Sand. Je vous embrasse." Texte du communiqué joint : "Communication : Le "festival Chopin" à Majorque a réuni beaucoup de monde au Théâtre Principal à Palma où Arthur Rubinstein a exécuté les oeuvres des grands maîtres, mais Chopin fut acclamé en particulier dans la Chartreuse de Valldemossa où en 1938-39 [sic, au lieu de 1838-39] il passa l'hiver soigné par George Sand qui allait y passer l'hiver avec ses enfants. On connaît le célébre livre de la romancière "Un hiver à Majorque" où elle chante la beauté de l'île d'or dont elle était enthousiaste. Chopin composa là des préludes charmants ou magnifiques, et Maurice, le fils de George Sand, illustra par un album précieux tous les sites qui charment les voyageurs. M. et Mme Ferra, propriétaires de la célèbre "cellule", appartement composé de trois pièces, l'ouvraient au public, qui les félicita chaleureusement de l'émouvante reconstitution et de la poétique atmosphère qu'ils surent y conserver. Le Délégué du Président de la République espagnole, le commandant militaire de Majorque, le Conseiller d'ambassade de Pologne et toutes les autorités de l'île étaient présentes dans ce joli cadre romantique, où, pour parachever le succès de cette fête, un choeur "a capella" créé et dirigé par le Révérend Juan thomas et un éloquent discours prononcé par le Conseiller de l'Ambassade de Pologne enlevèrent les applaudissements des visiteurs.".
Retour en haut de page