Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée à l'Abbé Folley, aumônier des prisons : [Versailles, Octobre 1871]
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée à l'Abbé Folley, aumônier des prisons : [Versailles, Octobre 1871]

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Cote I à Q
Titre Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", des notices des bases Data Bnf et Wikipédia et de notices de Libraires et de catalogues de ventes
Présentation du contenu
Titre Michel, Louise
Biographie ou histoire Institutrice, militante anarchiste, franc-maçonne, aux idées féministes et l'une des figures majeures de la Commune de Paris.
Index

 - Commune de Paris (1871)

 - Franc-maçonnerie

 - Femmes et anarchisme

Description du contenu
Cote
Titre Lettres
Date
Cote
Titre Lettres à l'Abbé Folley
Date
Catalogue général des manuscrits
Cote :  091 MIC Importance matérielle :  1 lettre (1 page 1/4) Dimensions  21 cm Autres caractéristiques matérielles :  Au recto, près de l'adresse: "très pressé" et au crayon et d'une autre écriture : "Versailles, Xbre 71". Cette date ne correspond pas à la date à laquelle la lettre a été écrite. A ce sujet voir la note de Xavière Gauthier dans : "Je vous écris de ma nuit": Correspondance générale 1850-1904. Editions de Paris, 1999, p. 119 Présentation du contenu : "Le départ d'Urbain [membre de la Commune] me prouve que ces misérables ont le désir de faire leurs exécutions. Pendant qu'il en est temps encore, jetez à la poste ma dernière espérance. Il vaut mieux tenter encore cela, que de n'avoir plus que la vengeance [...] En marge de la première page : "Silence envers tout le monde. Ici il s'y passe une affreuse délation" Louise Michel avait confié à Marie Leroy, communarde qu'elle possédait des papiers compromettant pour Thiers. Marie Leroy s'est empressée de le raconter lors de son interrogatoire.
Cote 091 MIC
Titre Lettre autographe signée à l'Abbé Folley, aumônier des prisons : [Versailles, Octobre 1871]
Date octobre 1871
Importance matérielle 1 lettre (1 page 1/4)
Dimensions 21 cm
Autres caractéristiques matérielles Au recto, près de l'adresse: "très pressé" et au crayon et d'une autre écriture : "Versailles, Xbre 71". Cette date ne correspond pas à la date à laquelle la lettre a été écrite. A ce sujet voir la note de Xavière Gauthier dans : "Je vous écris de ma nuit": Correspondance générale 1850-1904. Editions de Paris, 1999, p. 119
Présentation du contenu "Le départ d'Urbain [membre de la Commune] me prouve que ces misérables ont le désir de faire leurs exécutions. Pendant qu'il en est temps encore, jetez à la poste ma dernière espérance. Il vaut mieux tenter encore cela, que de n'avoir plus que la vengeance [...] En marge de la première page : "Silence envers tout le monde. Ici il s'y passe une affreuse délation" Louise Michel avait confié à Marie Leroy, communarde qu'elle possédait des papiers compromettant pour Thiers. Marie Leroy s'est empressée de le raconter lors de son interrogatoire.
Retour en haut de page