Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée "Georgette" adressée à Colette[1907]
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée "Georgette" adressée à Colette[1907]

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Cote I à Q
Titre Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", des notices des bases Data Bnf et Wikipédia et de notices de Libraires et de catalogues de ventes
Présentation du contenu
Titre Leblanc, Georgette
Biographie ou histoire 1869-1941. Cantatrice et actrice de théâtre et de cinéma. Epouse de Maeterlinck. Amie de Colette, elle ambitionne longtemps une carrière littéraire. Elle participe au groupe La cordée crée par Gurdjieff en 1935 qui réunit essentiellement des intellectuelles lesbiennes dont plusieurs américaines
Index

 - Artistes de music-hall

Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 LEB GF Importance matérielle :  1 lettre (3 pages) Dimensions  oblong, 27 cm Présentation du contenu : Lettre sur "La Retraite sentimentale" de Colette.«Colette ! tu as fait un très beau livre» (...) Tu as une façon unique de mêler le ciel et la terre, de voir à la fois le dessus et le dessous de la vie, et ton esprit juste qui reste au milieu prend de l'un et de l'autre pour en jouer avec un art parfait; tu sais être haute sans cesser d'être simple, dans tes pages un grand poète et une petite fille rient ensemble - Comme je souhaite de rencontrer un jour la "Colette du dernier chapitre" ! - je voudrais l'embrasser et lui dire combien je l'aime, mais sans doute elle fuirait encore dans un joli sourire, dans un regard un peu moqueur, et cela finirait par une de ces boutades célèbres où ton esprit semble si joliment d'ailleurs, faire ses griffes sur l'âme d'autrui... C'est aussi parce que tu es moralement la créature la plus pudique que l'on puisse rêver - je ne l'ai jamais si bien discerné qu'aux répétitions du petit faune, quand je te voyais en caleçon de bain, à demi-nue, éclaboussant la scène de tes drôleries - et c'est pourquoi, sans rire, je garde l'éternel désir de te connaître !» (...). Modalités d’acquisition : L.A.S. 2766 achetée aux Autographes en 2014
Cote 091 LEB GF
Titre Lettre autographe signée "Georgette" adressée à Colette[1907]
Date jeudi [1907]
Importance matérielle 1 lettre (3 pages)
Dimensions oblong, 27 cm
Présentation du contenu Lettre sur "La Retraite sentimentale" de Colette.«Colette ! tu as fait un très beau livre» (...) Tu as une façon unique de mêler le ciel et la terre, de voir à la fois le dessus et le dessous de la vie, et ton esprit juste qui reste au milieu prend de l'un et de l'autre pour en jouer avec un art parfait; tu sais être haute sans cesser d'être simple, dans tes pages un grand poète et une petite fille rient ensemble - Comme je souhaite de rencontrer un jour la "Colette du dernier chapitre" ! - je voudrais l'embrasser et lui dire combien je l'aime, mais sans doute elle fuirait encore dans un joli sourire, dans un regard un peu moqueur, et cela finirait par une de ces boutades célèbres où ton esprit semble si joliment d'ailleurs, faire ses griffes sur l'âme d'autrui... C'est aussi parce que tu es moralement la créature la plus pudique que l'on puisse rêver - je ne l'ai jamais si bien discerné qu'aux répétitions du petit faune, quand je te voyais en caleçon de bain, à demi-nue, éclaboussant la scène de tes drôleries - et c'est pourquoi, sans rire, je garde l'éternel désir de te connaître !» (...).
Modalités d’acquisition L.A.S. 2766 achetée aux Autographes en 2014
Retour en haut de page