Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée "ta Louise" à Germaine Beaumont: lundi [1936]
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée "ta Louise" à Germaine Beaumont: lundi [1936]

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Bibliothèque Marguerite Durand. Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H
Cote A à H
Titre Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand. Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", de notices de libraires et de catalogues de ventes ainsi que de notices des bases Data Bnf et Wikipédia
Présentation du contenu
Titre Hervieu, Louise
Biographie ou histoire Peintre, illustratrice et romancière, (1878-1954), Prix Fémina et de l'Académie française. Atteinte de syphilis héréditaire elle lutte pour l'établissement du carnet de santé
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 HER GF Importance matérielle :  1 lettre (1 page et demie oblong) Dimensions  27 cm Présentation du contenu : Lettre écrite de l'hôpital, à propos de son livre "Sangs" et de son combat pour l'instauration d'un carnet de santé : "De ce béni hôpital où l'on me rend de charitables offices tant et si bien que je me ratatine comme un bigorneau que l'on épingle ! Ma Germaine, ma Beaumont chérie, je viens à toi avec des "mercis" tout tremblés de bonheur et d'émotion. [...] Cette fois encore tu t'es portée caution pour moi ! Si j'allais être insolvable ! et ne pas donner tout de moi-même à la cause de "Sangs"... Voilà que je t'égoutte ce pauv sang d'navet dans cette vie blanche et docile d'hospice où cependant je tiens jusque devant les autorités ! mon petit drapeau [le «Carnet de santé»]. Car figure-toi: ici on ne croit pas à l'hérédité ! et l'on me fait un peu la guerre. Mais les infirmières y croient, elles, qui torchent, entendent et soutiennent le malade. Les médecins eux ne connaissent pas le malade [...] mais seulement la maladie... Chérie, n'écoute pas mes histoires qui puent l'hopital, la campagne est à toi, et ton escalier est construit, ma Divinité»... Modalités d’acquisition : L.A.S. 2769 acquise en Vente publique Ader du 19 novembre 2014, collection Claude de Flers, consacrée aux lettres de femmes. La bibliothèque possède le catalogue de vente "Femmes, lettres et manuscrits autographes", à la cote 4° 3619 .
Cote 091 HER GF
Titre Lettre autographe signée "ta Louise" à Germaine Beaumont: lundi [1936]
Date lundi [1936]
Importance matérielle 1 lettre (1 page et demie oblong)
Dimensions 27 cm
Présentation du contenu Lettre écrite de l'hôpital, à propos de son livre "Sangs" et de son combat pour l'instauration d'un carnet de santé : "De ce béni hôpital où l'on me rend de charitables offices tant et si bien que je me ratatine comme un bigorneau que l'on épingle ! Ma Germaine, ma Beaumont chérie, je viens à toi avec des "mercis" tout tremblés de bonheur et d'émotion. [...] Cette fois encore tu t'es portée caution pour moi ! Si j'allais être insolvable ! et ne pas donner tout de moi-même à la cause de "Sangs"... Voilà que je t'égoutte ce pauv sang d'navet dans cette vie blanche et docile d'hospice où cependant je tiens jusque devant les autorités ! mon petit drapeau [le «Carnet de santé»]. Car figure-toi: ici on ne croit pas à l'hérédité ! et l'on me fait un peu la guerre. Mais les infirmières y croient, elles, qui torchent, entendent et soutiennent le malade. Les médecins eux ne connaissent pas le malade [...] mais seulement la maladie... Chérie, n'écoute pas mes histoires qui puent l'hopital, la campagne est à toi, et ton escalier est construit, ma Divinité»...
Modalités d’acquisition L.A.S. 2769 acquise en Vente publique Ader du 19 novembre 2014, collection Claude de Flers, consacrée aux lettres de femmes. La bibliothèque possède le catalogue de vente "Femmes, lettres et manuscrits autographes", à la cote 4° 3619 .
Retour en haut de page