Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée : Paris, 26 mars 1936
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée : Paris, 26 mars 1936

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Bibliothèque Marguerite Durand. Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H
Cote A à H
Titre Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand. Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", de notices de libraires et de catalogues de ventes ainsi que de notices des bases Data Bnf et Wikipédia
Notes
Présentation du contenu
Titre Harlor, Jeanne
Biographie ou histoire 1871-1970. Jeanne-Fernande Perrot, dite Thilda Harlor. Membre de la Ligue pour les droits des femmes. Journaliste féministe à La Fronde, au Journal des femmes, à la Revue socialiste..., écrivaine, critique d'art. Elle participe au Congrès international de la condition et des droits des femmes de 1900 dans le cadre de l'exposition universelle. Elle rejette le pacifisme pendant la première guerre. Elle dirige la Bibliothèque Marguerite Durand de 1936 à 1945
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 HAR GF Support :  Sur papier à en-tête "République Française Liberté Egalité Fraternité Direction des Beaux-arts et des musées de la Ville de Paris Préfecture du Département de la Seine" avec le cachet "Bibliothèque Marguerite Durand Documentation féministe 5e arrt. Mairie - Place du Panthéon" Importance matérielle :  1 lettre (4 pages) Dimensions  27 cm Présentation du contenu : Cette lettre est écrite dix jours après la mort de Marguerite Durand. Harlor devient responsable de la Bibliothèque et donne à sa correspondante - peut-être une journaliste, des détails sur la Bibliothèque et le journal La Fronde. "La Bibliothèque Marguerite Durand a été donnée à la Ville de Paris en 1932 par sa fondatrice [...] Dans des vitrines, nous exposons des éditions rares, des souvenirs, des portraits ou gravures. Nous avons d'ailleurs une abondante iconographie [...] Le 1er n° de La Fronde avait une chronique de tête signée par Marie-Anne de Bovet, puis les Notes d'une Frondeuse de Séverine, qui furent quotidiennes [...] La mort de ma chère amie m'a donné des besognes supplémentaires que je ne puis remettre [...] Vous pouvez insister sur le fait que la bibliothèque unique en son genre l'est aussi comme bibliothèque féministe officielle puisqu'elle appartient à la Ville de Paris...". Modalités d’acquisition : 2175
Cote 091 HAR GF
Titre Lettre autographe signée : Paris, 26 mars 1936
Date 26 mars 1936
Support Sur papier à en-tête "République Française Liberté Egalité Fraternité Direction des Beaux-arts et des musées de la Ville de Paris Préfecture du Département de la Seine" avec le cachet "Bibliothèque Marguerite Durand Documentation féministe 5e arrt. Mairie - Place du Panthéon"
Importance matérielle 1 lettre (4 pages)
Dimensions 27 cm
Présentation du contenu Cette lettre est écrite dix jours après la mort de Marguerite Durand. Harlor devient responsable de la Bibliothèque et donne à sa correspondante - peut-être une journaliste, des détails sur la Bibliothèque et le journal La Fronde. "La Bibliothèque Marguerite Durand a été donnée à la Ville de Paris en 1932 par sa fondatrice [...] Dans des vitrines, nous exposons des éditions rares, des souvenirs, des portraits ou gravures. Nous avons d'ailleurs une abondante iconographie [...] Le 1er n° de La Fronde avait une chronique de tête signée par Marie-Anne de Bovet, puis les Notes d'une Frondeuse de Séverine, qui furent quotidiennes [...] La mort de ma chère amie m'a donné des besognes supplémentaires que je ne puis remettre [...] Vous pouvez insister sur le fait que la bibliothèque unique en son genre l'est aussi comme bibliothèque féministe officielle puisqu'elle appartient à la Ville de Paris...".
Modalités d’acquisition 2175
Retour en haut de page