Accueil CCFr  >   EADC Correspondance avec Sully-André Peyre
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Correspondance avec Sully-André Peyre

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Carré d'Art. Nîmes, (Gard) Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue des manuscrits de la bibliothèque Carré d'art de Nîmes
Sous-titre Inventaire du fonds Sully-André Peyre
Cote Ms_828
Titre Fonds Sully-André Peyre
Origine -
Date 1914-1972
Langue FrançaisProvençalAnglaisEcossais
Support papier
Importance matérielle 126 boîtes
Biographie ou histoire Sully-André Peyre, est né au Cailar en 1890 et mort à Aigues-Vives dans le Gard. Poète et homme de lettre provençal, il a écrit en français, en provençal, en occitan et en anglais. Il a animé pendant près de 40 ans la revue littéraire Marsyas dont il fut aussi le principal contributeur.
Présentation du contenu Le fonds est composé d'une abondante correspondance avec de nombreux auteurs et collaborateurs de la revue Marysas, de poèmes et de textes dont certains semblent inédits.
Modalités d'acquisition -
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Carré d'art de Nîmes, fonds Sully-André Peyre.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Carré d'art de Nîmes
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Cote Ms_828_130
Titre Œuvres et correspondance avec Sully-André Peyre
Langue provençal, français, anglais
Index

 - Léon Teissier [Auteur]

Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Division :  Ms_828_130_1 Importance matérielle :  1229 lettres Importance matérielle :  142 pièces diverses dont 120 cartes postales Importance matérielle :  1966 f. Dimensions  dim. diverses Autres caractéristiques matérielles :  manuscrit tapuscrit Présentation du contenu : 

Autres correspondants : la carte du 17 juillet 1917 porte la mention manuscrite "a passa a Pouzol" et une lettre non datée de l'automne 1930 est complétée par Pouzol ; la lettre du 9 janvier 1932 contient un poème à la signature non identifiée ; en janvier 1932, une copie de lettre à Melle Drutel ; Charles Camproux en juillet 1932. En 1938, échanges entre Sully-André Peyreet le "Saunders studio press" en Californie ; en mars 1938, Mr James Sedders Jr utilise une carte de visite pour sa corespondance ; Jeanne Teissiert (sa fille) à partir de 1949 puis Béatrice Teissiert écrivent à Sully-André Peyre ou à Amy Sylvel. Léon Teissier écrit à Albert Dauzat, en octobre 1950. Le 4 novembre 1950, Sully-André Peyre retranscrit une chronique de Lafont (Robert ?). Le 15 novembre de la même année, il s'agit d'une lettre de Teissier à un certain Sauvagnac. Le 13 décembre 1954, l'avis de virement pour abonnement à Marsyas est au nom de Louis Pize, à Lyon. La lettre du 17 mai 1956 est adressée à Cyril Upton. Celle du 9 avril 1959 est signée Elio Tramier.

Presse : Lou Boulet Rouge n°10 de janvier-mars 1918 ; Le Provençal de Paris du 4 octobre 1925 propose un article de Léon Teissier ; tiré à part de l'Echo du Vidourle du 6 juillet 1930, "Un nouveau majoral du Languedoc" ; Campana de Magalouna n°415 (il s'agit en fait du 418) du 15 juillet 1931 ; article signé Jan di Ferigoulo à propos des majoraux du Félibrige, issu de la Gazette des Méridionaux de mars 1932 ; extrait de la revue Lou Felibrige sur la mort de Pierre Devoluy (auteur : Pèire Fontan) ; avec la lettre du 16 février 1935, un article sur La croisade contre le Graal d'Otto Rahnl ; trois feuilles arrachées à Causses et Cévennes du Club Cévenol (n°3 de 1937) pour un article sur Vialas signé Léon Teissier ; le n°2 de La Nacioun gardiano, de novembre-décembre 1939 ; en 1943, un extrait manuscrit de la Revue Blanche du 15 septembre 1902 sur Félibrige et Nationalisme ; un article sur la statue de Mistral (sans date, 1946) ; une coupure de presse du journal L'Accent du 16 mai 1947 à propos de l'expresion "en Avignon" ; Saint-Pons libre du 2 août 1947 ; entre deux lettres janvier 1950, un extrait du traité de Littérature Française de Brunot Fils, édité en 1977 (cette référence semble complètement farfelue) est dactylographié en 3 exemplaires ; retranscription manuscrite d'une chronique de Lafont du 4 novembre 1950 ; entre deux lettres de décembre 1951, une coupure à propos de Simone Weil ; petite coupure extraite du Monde du 2 janvier 1952, aux pages mots croisés ; un entrefilet non daté, classé en novembre 1952 à propos du "débat sur l'action occitaniste de Montpellier" ; "Une vieille princesse", article signé de Jules Palmade dans Vent Nouveau de septembre à octobre 1952 est suivi de deux coupures qui complètent cet article ; de nouveau des mots croisés, sans références mais classés à mai 1953 ; un article sur Philadelphe de Garde en 1955 ; un article de France Latine de Juin 1957 à propos de la réception d'André Chamson à l'Académie Française ; "Le tour de plume de Francis James" est un poème de Paul Baque, découpé en partie, publié dans le Midi Libre du 16 mai 1957 ; article non référencé à propos du livre de Alex Weisseberg sur la vie de Joël Brand ; une coupure de presse de l'Accent du 19 février 1959 présente Mireille 1959 (Geori Boue).

Prospectus sur la felibrige et "Nouveau majoral du Languedoc", en 1928 ; prospectus sur le latin vivant (texte signé par Léon Teissier) lors du Congrès de l'Enseignement à Arles le 27 septembre 1941. Prospectus sur le Concours Scolaire en Langue d'Oc de 1944. Un prospectus du Laboratoire Occitan (pharmacie pour animaux de la ferme) Prospectus dur le Concours de la Tour Magne en mai 1945 ; partition de "La Route de la lavande", paroles de Jacques Thomas et musique de Gaston Jean. "Apprendre le breton" est un prospectus suivi du n°1 du trimestriel "Emgleo ar Brezoneg : bulletin d'Information et de Propagande de la Formation Culturelle bretonne" de septembre 1955. Deux pages otées d'un livre contiennent un extrait de texte de Marcel de Saint Bezard.

La copie dactylographiée d'un extrait de Montréal, ville des neiges de Marie La Franc ; la lettre du 27 janvier 1953 est accompagnée de trois poèmes de Paul Valéry recopiés. En février 1954, la copie manuscrite d'un texte de A. Dauzat de la Revue des deux Mondes ; le 15 juillet de la même année la copie d'un article de Ludovic Halévy pour la même revue.

De nombreux petits billets sans date s'intercalent au fil des lettres. Certaines lettres, de la période 1947-48 sont illustrées de dessins de Léon Teissier ; dans les années 50, il envoie aussi des plans ou des croquis, occasionnellement. Les lettres du 28 mai 1938, du 21 août 1944, du 19 décembre 1948 et du 30 mai 1958 semblent incomplètes ; la fin manque à chaque fois. La lettre du 14 février 1938 (de Sully-André Peyre au manager de "Saunders studio press" en Californie) est endommagée, en anglais et en double. Il manque un feuillet (2 pages) au milieu de la lettre du 4 mars 1949. Sont en double les lettres datées au : 18 février 1954, 10 juin 1954, 2 février 1955 (copie d'une lettre de Teissier à Gaussen), 21 mars 1955, 1er et 2 février 1956, 2 février 1957, 27 juin 1957, 7 novembre 1957, 15 février 1960 (copie d'une lettre de Charles Rostaing à Léon Teissier puis, à la même date copie d'une lettre de Marcel Bonnet), 27 février 1960. Celles du 28 mai 1958, du 20 juin 1960 et 25 septembre 1961 sont en trois exemplaires.

Quelques cartes postales ne portent pas de correspondance. La photographie qui porte à son verso la lettre du 16 août 1955 représente un paysage légendé à la main. Suite à la lettre du 8 octobre 1958, un emballage de pommade nasale.

Les dernières lettres sont adressées à Amy Sylvel.

Quelques lettres ne portent pas de date ; le reclassement comporte donc peut-être des erreurs de chronologie. En toute fin de l'ensemble de la correspondance, deux cartes postales sont sans date et deux feuillets appartiennent chacun à un courrier non identifié.

Division Ms_828_130_1
Titre Correspondance avec Sully-André Peyre
Date 15 mai 1917 au 8 juillet 1963
Importance matérielle 1229 lettres
Importance matérielle 142 pièces diverses dont 120 cartes postales
Importance matérielle 1966 f.
Dimensions dim. diverses
Autres caractéristiques matérielles manuscrit tapuscrit
Présentation du contenu

Autres correspondants : la carte du 17 juillet 1917 porte la mention manuscrite "a passa a Pouzol" et une lettre non datée de l'automne 1930 est complétée par Pouzol ; la lettre du 9 janvier 1932 contient un poème à la signature non identifiée ; en janvier 1932, une copie de lettre à Melle Drutel ; Charles Camproux en juillet 1932. En 1938, échanges entre Sully-André Peyreet le "Saunders studio press" en Californie ; en mars 1938, Mr James Sedders Jr utilise une carte de visite pour sa corespondance ; Jeanne Teissiert (sa fille) à partir de 1949 puis Béatrice Teissiert écrivent à Sully-André Peyre ou à Amy Sylvel. Léon Teissier écrit à Albert Dauzat, en octobre 1950. Le 4 novembre 1950, Sully-André Peyre retranscrit une chronique de Lafont (Robert ?). Le 15 novembre de la même année, il s'agit d'une lettre de Teissier à un certain Sauvagnac. Le 13 décembre 1954, l'avis de virement pour abonnement à Marsyas est au nom de Louis Pize, à Lyon. La lettre du 17 mai 1956 est adressée à Cyril Upton. Celle du 9 avril 1959 est signée Elio Tramier.

Presse : Lou Boulet Rouge n°10 de janvier-mars 1918 ; Le Provençal de Paris du 4 octobre 1925 propose un article de Léon Teissier ; tiré à part de l'Echo du Vidourle du 6 juillet 1930, "Un nouveau majoral du Languedoc" ; Campana de Magalouna n°415 (il s'agit en fait du 418) du 15 juillet 1931 ; article signé Jan di Ferigoulo à propos des majoraux du Félibrige, issu de la Gazette des Méridionaux de mars 1932 ; extrait de la revue Lou Felibrige sur la mort de Pierre Devoluy (auteur : Pèire Fontan) ; avec la lettre du 16 février 1935, un article sur La croisade contre le Graal d'Otto Rahnl ; trois feuilles arrachées à Causses et Cévennes du Club Cévenol (n°3 de 1937) pour un article sur Vialas signé Léon Teissier ; le n°2 de La Nacioun gardiano, de novembre-décembre 1939 ; en 1943, un extrait manuscrit de la Revue Blanche du 15 septembre 1902 sur Félibrige et Nationalisme ; un article sur la statue de Mistral (sans date, 1946) ; une coupure de presse du journal L'Accent du 16 mai 1947 à propos de l'expresion "en Avignon" ; Saint-Pons libre du 2 août 1947 ; entre deux lettres janvier 1950, un extrait du traité de Littérature Française de Brunot Fils, édité en 1977 (cette référence semble complètement farfelue) est dactylographié en 3 exemplaires ; retranscription manuscrite d'une chronique de Lafont du 4 novembre 1950 ; entre deux lettres de décembre 1951, une coupure à propos de Simone Weil ; petite coupure extraite du Monde du 2 janvier 1952, aux pages mots croisés ; un entrefilet non daté, classé en novembre 1952 à propos du "débat sur l'action occitaniste de Montpellier" ; "Une vieille princesse", article signé de Jules Palmade dans Vent Nouveau de septembre à octobre 1952 est suivi de deux coupures qui complètent cet article ; de nouveau des mots croisés, sans références mais classés à mai 1953 ; un article sur Philadelphe de Garde en 1955 ; un article de France Latine de Juin 1957 à propos de la réception d'André Chamson à l'Académie Française ; "Le tour de plume de Francis James" est un poème de Paul Baque, découpé en partie, publié dans le Midi Libre du 16 mai 1957 ; article non référencé à propos du livre de Alex Weisseberg sur la vie de Joël Brand ; une coupure de presse de l'Accent du 19 février 1959 présente Mireille 1959 (Geori Boue).

Prospectus sur la felibrige et "Nouveau majoral du Languedoc", en 1928 ; prospectus sur le latin vivant (texte signé par Léon Teissier) lors du Congrès de l'Enseignement à Arles le 27 septembre 1941. Prospectus sur le Concours Scolaire en Langue d'Oc de 1944. Un prospectus du Laboratoire Occitan (pharmacie pour animaux de la ferme) Prospectus dur le Concours de la Tour Magne en mai 1945 ; partition de "La Route de la lavande", paroles de Jacques Thomas et musique de Gaston Jean. "Apprendre le breton" est un prospectus suivi du n°1 du trimestriel "Emgleo ar Brezoneg : bulletin d'Information et de Propagande de la Formation Culturelle bretonne" de septembre 1955. Deux pages otées d'un livre contiennent un extrait de texte de Marcel de Saint Bezard.

La copie dactylographiée d'un extrait de Montréal, ville des neiges de Marie La Franc ; la lettre du 27 janvier 1953 est accompagnée de trois poèmes de Paul Valéry recopiés. En février 1954, la copie manuscrite d'un texte de A. Dauzat de la Revue des deux Mondes ; le 15 juillet de la même année la copie d'un article de Ludovic Halévy pour la même revue.

De nombreux petits billets sans date s'intercalent au fil des lettres. Certaines lettres, de la période 1947-48 sont illustrées de dessins de Léon Teissier ; dans les années 50, il envoie aussi des plans ou des croquis, occasionnellement. Les lettres du 28 mai 1938, du 21 août 1944, du 19 décembre 1948 et du 30 mai 1958 semblent incomplètes ; la fin manque à chaque fois. La lettre du 14 février 1938 (de Sully-André Peyre au manager de "Saunders studio press" en Californie) est endommagée, en anglais et en double. Il manque un feuillet (2 pages) au milieu de la lettre du 4 mars 1949. Sont en double les lettres datées au : 18 février 1954, 10 juin 1954, 2 février 1955 (copie d'une lettre de Teissier à Gaussen), 21 mars 1955, 1er et 2 février 1956, 2 février 1957, 27 juin 1957, 7 novembre 1957, 15 février 1960 (copie d'une lettre de Charles Rostaing à Léon Teissier puis, à la même date copie d'une lettre de Marcel Bonnet), 27 février 1960. Celles du 28 mai 1958, du 20 juin 1960 et 25 septembre 1961 sont en trois exemplaires.

Quelques cartes postales ne portent pas de correspondance. La photographie qui porte à son verso la lettre du 16 août 1955 représente un paysage légendé à la main. Suite à la lettre du 8 octobre 1958, un emballage de pommade nasale.

Les dernières lettres sont adressées à Amy Sylvel.

Quelques lettres ne portent pas de date ; le reclassement comporte donc peut-être des erreurs de chronologie. En toute fin de l'ensemble de la correspondance, deux cartes postales sont sans date et deux feuillets appartiennent chacun à un courrier non identifié.

Retour en haut de page