Accueil CCFr  >   FONDS Fonds ancien
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Mise à jour : 18/01/2019 15:34:30
Fonds ancien

Période des documents

1501 - 1810 

Volume total du fonds

40 000 volume(s)

Type(s) de fonds

Fonds ancien

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/003942

Description du contenu

Fonds composé de 3000 manuscrits et 36000 imprimés antérieurs à 1810.
On y trouve notamment le Cartulaire de l'hôpital Saint-Barthélemy ou le Livre d'Heures à usage de Soissons.
Importance des documents consacrés au Nouveau Monde, au protestantisme aux XVIe et XVIIe siècles, à la Marine, à l'eclavage.

Langue(s)

Français ,  Latin

Thèmes principaux

284 Eglises protestantes d'origine européenne.
326 Esclavage et émancipation.
359 Forces navales.
970 Histoire générale de l'Amérique du Nord.

Protestantisme.

Type(s) de documents

Monographies .  Textes manuscrits .  Incunables .  Périodiques . 

Volumétrie par type de document

Monographies :  36 000 volume(s)
Textes manuscrits :  3 000 volume(s)
Incunables :  18 volume(s)
Périodiques :  500 volume(s)

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur place

Possibilités de prêt

Reproductibilité

Catalogue(s) et inventaire(s)

Catalogues sur fiches consultable dans la salle Patrimoine

Catalogue(s) en ligne

Catalogue Collectif de France : Base Patrimoine 

Historique et constitution

Historique

En 1606, une première bibliothèque publique est fondée à La Rochelle par les protestants de la ville, mais les collections sont confisquées par Richelieu en 1628, et emportées à la Sorbonne. On a perdu la trace de ce que contenait cette collection, qui constituait l’une des trois premières bibliothèques publiques d’Europe.

C’est à partir de 1750 que les collections actuelles commencent à être rassemblées : Richard Desherbiers donne alors une partie de sa bibliothèque au corps de ville pour la rendre publique. En 1783, la bibliothèque de l’Académie de La Rochelle, attenante à la bibliothèque publique située dans l’Hôtel de ville, est unie à celle-ci, bien que les collections enrichies du legs du scientifique rochelais Clément Lafaille, restent propriété de l’Académie.

En 1793, à la Révolution française, un décret déclare les collections et la maison de l’Académie propriétés de l’État. Parallèlement, 31 bibliothèques de communautés religieuses (Oratoire, Jacobins, Cordeliers, Récollets, Dames blanches, Séminaire, etc.) sont confisquées au profit de l’État, et adjointes aux collections de la bibliothèque communale. Celle-ci est instituée par un décret ministériel de 1797 et installée dans l’ancien évêché en 1799. Après triage et restitutions partielles, une bibliothèque de 20 000 volumes fut ouverte au public le 24 floréal an VII.

Le fonds ancien s'est ensuite enrichi de nombreux dons, legs et achats qui se poursuivent aujourd'hui.

Mode de constitution

Confiscations révolutionnairesDonsAchats

Acquisition

Achat(s) ,  Don(s) ,  Legs ,  Confiscation(s) révolutionnaire(s)

Etat du traitement

Numérisé

Etat d'accroissement

Fonds ouvert

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

Bruno Carbone, 'La Bibliothèque municipale de La Rochelle', dans Patrimoine des bibliothèques de France, t. 8, p. 234-239.

Fonds liés

dans le Répertoire
Retour en haut de page