Accueil CCFr  >   FONDS Gilles Deleuze
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Gilles Deleuze

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 01/06/2015 11:45:15
Gilles Deleuze

Période des documents

1979 - 1987 

Volume total du fonds

177 unité(s)

Type(s) de fonds

Fonds spécialisé

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/003739

Description du contenu

Enregistrements réalisés par des étudiants de Gilles Deleuze, principalement Marielle Burkhalter, avec l'accord du philosophe.

Collection comportant 400 heures de cours donnés par Gilles Deleuze de 1979 à 1987 à l'Université de Paris VIII-Vincennes (puis Saint-Denis) et une douzaine d'heures d'enregistrements vidéo.

Ce fonds a un intérêt philosophique, car il montre la pensée en train de se faire, mais aussi historique et sociologique, sur l'état d'esprit d'une époque dont Gilles Deleuze était l'une des figures marquantes.

Les années 1981-1982, 1982-1983, 1983-1984 et 1984-1985 en particulier, sont consacrées au cinéma. À partir de considérations de Bergson sur la perception, Deleuze entame une analyse de l’ “ image dans le temps ”. Il prend ses exemples parmi l’œuvre de quelques grands réalisateurs en les inscrivant dans le continuum de l’histoire du cinéma, pour les confronter avec des catégories philosophiques qu’il revisite à l’occasion, espace, image, temps... Il propose alors une classification dynamique des moyens du cinéma (le montage, la couleur, le plan...). Son analyse du cinéma s’inscrit dans la volonté de déplacer “ l’espace de la pensée ”. Elle lui permet, par ce détour, de revenir aux textes des philosophes qui l’ont inspiré, Spinoza, Bergson, Nietzsche, mais aussi Kant, Hegel, Platon.
Les autres cours enregistrés font référence soit aux premiers textes de Deleuze, soit à des textes qu’il est en train d’écrire.
Il reprend, développe ou critique, Nietzsche et la philosophie de 1962, "L’Anti-Œdipe" de 1972, "Mille plateaux" de 1980, le" Foucault" de 1986, "Liebnitz et le baroque" de 1988. Ces cours réalisent ainsi le projet d’une philosophie intempestive, au sens de Nietzsche, c’est-à-dire qui choisit librement son objet, là où le désir et la curiosité les poussent, au besoin hors du champ étroit des préoccupations philosophiques traditionnelles.

Langue(s)

Français

Thèmes principaux

190 Philosophie occidentale moderne.

Gilles Deleuze.

Type(s) de documents

Enregistrements sonores .  Images animées . 

Volumétrie par type de document

Enregistrements sonores :  177 unité(s)

Accès et catalogues

Possibilités de prêt

Consultation sur place

Catalogue(s) en ligne

Catalogue général de la BnF 

Historique et constitution

Historique

Gilles Deleuze (né en 1925, décédé en 1995) a fait ses études secondaires à Paris.
Après l’agrégation de philosophie en 1948, il enseigne au lycée, dans plusieurs villes françaises. Après sa thèse et un passage à la Sorbonne, il obtient un poste à l’Université de Lyon, avant de rejoindre, en octobre 1969, l’Université de Paris VIII à Vincennes. Il y enseigne jusqu’au 30 septembre 1987.
Lorsqu’il entre à Vincennes, Gilles Deleuze vient d’écrire "Différence et répétition", texte qui précise et condense sa critique de la rationalité du discours de savoir et du discours philosophique, en particulier. La capacité qu’il a de penser au moment même où il enseigne et sa remise en cause de toute systématisation, y compris celle des discours révolutionnaire et psychanalytique, attirent beaucoup de monde. Ses cours deviennent peu à peu un lieu de passage essentiel pour les étudiants de l’Université de Paris-Vincennes. Une génération viendra s’y confronter à la “ métaphysique nomade ” qu’il pratique.
Dès la fin des années 1970, Deleuze autorise certains étudiants à enregistrer ses cours sur magnétophone ou, plus rarement, sur magnétoscope. Certains étudiants, comme Marielle Burckhalter ou d’autres, ont pu conserver la trace vocale de cette pédagogie réflexive.



Don suite à deux conventions de 1997 et 1998.

Mode de constitution

Production propre du donateur

Donateur(s)

Marielle Burkhalter

Acquisition

Don(s)

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

'Enrichissements du département de l'Audiovisuel, 1992-1998', dans Revue de la Bibliothèque nationale de France, n°3, octobre 1999, p. 75.

Retour en haut de page