Accueil CCFr  >   FONDS Fonds Champfleury
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Fonds Champfleury

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 05/11/2021 14:33:32
Fonds Champfleury

Période des documents

1801 - 1900 

Volume total du fonds

10 unité(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035821

Description du contenu

Manuscrits, notes de travail, correspondances de Jules Champfleury

Etat du fonds

Bon état

Autres données de volumétrie

Beaucoup de pièces d'archives et de recueils.

Langue(s)

français

Thèmes principaux

littérature ; faïence ; chanson populaire ; romantisme.

Type(s) de documents

Archives .  Textes manuscrits . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

A consulter sur place sur rendez-vous et demande motivée

Possibilités de prêt

Non

Possibilités de prêt inter-bibliothèques

Non

Possibilités de reproduction

Sur demande au responsable du fonds selon l'état matériel des documents.

Catalogue(s) et inventaire(s)

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/005FRCGMNOV-024086201-bW9

Catalogue(s) en ligne

Inventaire détaillé du fonds publié dans le Catalogue Général des Manuscrits CGM 

Historique et constitution

Historique

Jules François Félix Husson, dit Fleury, dit Champfleury, est un écrivain français né à Laon le 10 septembre 1821 et mort à Sèvres le 6 décembre 1889.
Issu de la petite bourgeoisie et élève peu brillant à l'école, il se forge sa propre culture grâce à la littérature et aux journaux dont il apprécie particulièrement les illustrations et notamment les caricatures. Les caricatures vont justement lui inspirer ses trois premières nouvelles publiées en 1845 :
Chien-Caillou, Pauvre Trompette et Feu Miette.
Il travaille un temps avec son père et son frère pour le Journal de l'Aisne, puis s'installe à Paris où il compte bien faire une carrière littéraire.
Il s'intéresse à la littérature bien sûr mais aussi à la chanson et à l'imagerie populaire. Cet intérêt est renforcé par son amitié avec l'écrivain Max Buchon qui lui fait découvrir de nombreux auteurs étrangers. Au début années 1850, il publie de nombreux articles sur ces sujets.
Son souci de l'observation de la simplicité et de l'authenticité du quotidien fait de lui un fervent défenseur du réalisme et il se rapproche de Gustave Courbet qui a la même vision des choses en peinture. En revanche, il s'oppose fermement aux frères Goncourt qu'il juge trop maniérés.
Champfleury est aussi connu pour son goût immodéré pour la faïence et les chats. Sa première passion lui vaut la place de conservateur du musée et de la collection de la manufacture de Sèvres tandis que sa deuxième passion est à l'origine de l'un de ses plus grands succès littéraires : Les chats : histoires, mœurs, anecdotes
publié en 1869 par Jules Rotschild, ouvrage illustré de grands noms comme Delacroix, Viollet-le-Duc, Mérimée et bien d'autres.

Mode de constitution

Acquisitions diverses

Etat du traitement

Inventorié

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Laurence Richard

Retour en haut de page