Accueil CCFr  >   FONDS Chimie. Fonds Gabriel Bertrand
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Chimie. Fonds Gabriel Bertrand

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 25/08/2021 09:44:42
Chimie. Fonds Gabriel Bertrand

Période des documents

1850 - 1964 

Volume total du fonds

5 unité(s)

Type(s) de fonds

Fonds CollEx

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035649

Description du contenu

Gabriel Bertrand est un chimiste et biologiste dont la carrière s’étend sur plus de 70 années, émaillées de plus de 600 publications. Ses notes ou mémoires présentent une importante diversité. Ses premiers élans le portent vers la botanique puis il oriente ses travaux sur le venin des serpents, qui serviront de base pour la sérothérapie antivenimeuse. Ces premiers travaux témoignent de l’empreinte profonde laissée par le Muséum national d’Histoire naturelle sur sa recherche. Mais la partie maîtresse de sa carrière porte sur l’étude des enzymes, en particulier l’oxydase, et la mise en lumière de l’existence des oligo-éléments.

En parallèle de ses études au Muséum, il suit les enseignements de l’École supérieur de Pharmacie de Paris. Remarqué par les différents chimistes du Muséum, il entre en 1889 au Muséum comme préparateur de la chaire de Chimie appliquée aux corps organiques. Gabriel Bertrand mène des travaux dans des domaines variés : tout d'abord ses travaux avec Césaire Phisalix (1852-1906) sur le venin des serpents qui les mèneront au développement de la sérothérapie antivenimeuse, mais également l’étude des glucides, qui trouvera son apogée avec la publication de sa thèse de pharmacie en 1894. C’est cette même année qui initiera l’important chapitre de sa si longue carrière : l’étude des enzymes d’où dériveront la découverte de l’existence des oligo-éléments. Engagé volontaire en 1914, il participe notamment à l’effort de guerre dans l’analyse d’un gaz de combat, la chloropicrine, jusqu’à lors utilisée comme lacrymogène, et en révélera des propriétés antibiotiques. Admis à la retraite en 1937, Gabriel Bertrand est nommé professeur honoraire, il est maintenu en activité à l’Institut Pasteur jusqu’au 1er janvier 1962. Son jubilé scientifique est célébré en grande pompe, en 1938, sous la présidence d’Alfred Lacroix (1863-1948), avec une centaine de représentants scientifiques de vingt-cinq nations. Gabriel Bertrand s’éteint à l’âge de 95 ans, le 20 juin 1962.

Plusieurs fois nominé au prix Nobel de chimie, il a été membre de plusieurs sociétés savantes, notamment : l'Académie des sciences en 1924 (nommé Président en 1943), l'Académie de l'agriculture en 1926 (nommé Président en 1935) et de l'Académie de médecine en 1931. Il a été également membre de plusieurs académies au niveau international.

Ainsi, grâce à la richesse de ses échanges avec le monde scientifique, sa correspondance est le digne reflet de son influence. Composé de plus de 500 correspondants épistolaires différents, ce fonds d'archives s'étend sur près d'un siècle d'échanges.

Autres données de volumétrie

Les 5 unités correspondent à 5 boîtes. Les documents sont en liasse.

Langue(s)

français

Thèmes principaux

547 Chimie organique .
572 Biochimie.

Physiologie, pharmacologie, technologies médicales.
Chimie.

Chimie clinique.
Oligoéléments.

Personne(s) liée(s)

Gabriel Bertrand (1867-1962).

Type(s) de documents

Archives . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Fonds conservé à la Bibliothèque centrale. Consultable sur place après inscription.

Catalogue(s) en ligne

Historique et constitution

Etat du traitement

Catalogué : Cote Ms 3388 - Ms 3392

Etat d'accroissement

Fonds clos

Retour en haut de page