Accueil CCFr  >   FONDS Nicolas Rouyer
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Nicolas Rouyer

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 04/02/2020 14:09:14
Nicolas Rouyer

Période des documents

1000 - 1789 

Volume total du fonds

5 025 unité(s)

Type(s) de fonds

Fonds spécialisé

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/003564

Description du contenu

La collection Rouyer compte 5 025 pièces, embrassant l’histoire du jeton depuis le XIIIe siècle jusqu’au commencement du XIXe. Au sein de la série de jetons du département des Monnaies, Médailles et Antiques, cette collection tient une place prépondérante : avant l’entrée de la collection Rouyer, le Cabinet possédait moins de 400 jetons du Moyen Age ; le legs de 1897 y ajouta plus de 1 800 unités.

Langue(s)

Latin

Thèmes principaux

730 Arts plastiques (Sculpture, ...).

Numismatique.
Histoire du moyen-age.

Type(s) de documents

Monnaies et médailles . 

Accès et catalogues

Possibilités de prêt

Consultation sur place

Catalogue(s) et inventaire(s)

Henri de La Tour, Catalogue de la collection Rouyer léguée en 1897 au cabinet des monnaies, médailles et antiques, Paris, 1899-1910.

Catalogue(s) en ligne


Le catalogue de la collection, établi par Henri de La Tour en 1899, respecte le classement opéré par Jules Rouyer. Depuis plus d’un siècle, ce catalogue constitue un ouvrage de référence pour l’étude des jetons français. Si les jetons Rouyer ont été insérés dans la suite générale des jetons du département, ils bénéficient cependant d’une double cotation, celle du département et celle que leur a attribué le catalogue La Tour.

Historique et constitution

Historique

Le 30 août 1897, Nicolas-Joseph-Jules Rouyer léguait sa collection de jetons et de méreaux au Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale. Il décéda l’année suivante, le 10 février 1898, et sa collection fut transportée rue de Richelieu le 15 mars.
D’origine lorraine, Jules Rouyer était né à Carvin dans le Pas-de-Calais le 17 décembre 1820. Il publia son premier article dans la Revue numismatique en 1844, année où il entra comme surnuméraire dans l’administration des Postes, où il devait faire toute sa carrière. Directeur départemental des postes à Nancy pendant la guerre de 1870-1871, il assura, après la paix, la réorganisation du service dans le nouveau département de Meurthe-et-Moselle, qui réunissait l’ancien département de la Meurthe et la portion de la Moselle laissée à la France par le traité de Francfort. Malade, il prit sa retraite en 1874, quitta Nancy et s’installa à Thiaucourt.
Avant comme après sa retraite, Rouyer fut à la fois un grand collectionneur et l’auteur de très nombreux articles dans la Revue numismatique et dans la Revue belge de numismatique, études consacrées notamment à la numismatique belge et lorraine. On peut citer parmi ses derniers grands travaux L’œuvre du médailler Nicolas Briot en ce qui concerne les jetons, Nancy : R. Wiener, 1895. L’ouvrage le plus important de Rouyer est cependant l’Histoire du jeton au Moyen Age, livre pionnier écrit avec Eugène Hucher (Paris : Rollin, 1858), qui fait de lui le véritable fondateur d’une étude scientifique des jetons et reste aujourd’hui un usuel qui n’a pas d’équivalent pour la période moderne.

Mode de constitution

Achats

Ancien(s) possesseur(s)

Nicolas-Joseph-Jules Rouyer (1820-1898)

Donateur(s)

Nicolas-Joseph-Jules Rouyer (1820-1898)

Acquisition

Legs

Etat du traitement

Catalogué

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

Histoire du jeton au Moyen Age, écrit par Nicolas Jules Rouyer et Eugène Hucher (Paris : Rollin, 1858).
Engel (Arthur) et Serrure (Raymond), Répertoire des sources imprimées de la numismatique française, Paris, 1887-1889, t.II, p. 278-284, et t. III, p. 37.

Retour en haut de page