Accueil CCFr  >   FONDS Carlos de Beistegui
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Carlos de Beistegui

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 04/02/2020 14:04:51
Carlos de Beistegui

Période des documents

Avant Jésus-Christ

Période des documents

0000 - 1939 

Volume total du fonds

1240 notice(s)

Type(s) de fonds

Fonds spécialisé

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/003563

Description du contenu

Fonds consitué de 1 240 monnaies en or.

Collection de monnaies grecques, romaines, françaises et étrangères, ainsi que de médailles françaises.

Dans le catalogue rédigé par J. Babelon, réservé aux amis de M. Carlos de Beistegui et tiré à 80 exemplaires hors commerce, les séries représentées sont les suivantes : grecques (1-55), romaines (56-222), byzantines (223-228), multiples romains (229-239), gauloises et françaises (240-642), féodales françaises (643-677), étrangères (678-1178), médailles françaises (1179-1206), étrangères (1207-1226).

D’une manière générale, C. de Beistegui s’était procuré les raretés que ne possédait pas le Cabinet.

Thèmes principaux

730 Arts plastiques (Sculpture, ...).

Numismatique.
Médailles.
Civilisation de l'antiquité grecque.
Civilisation de l'antiquité romaine.

Type(s) de documents

Monnaies et médailles . 

Accès et catalogues

Possibilités de prêt

Consultation sur place

Catalogue(s) et inventaire(s)

J. Babelon, La Collection des monnaies et médailles de Carlos de Beistegui, Paris, 1934.

Historique et constitution

Historique

Carlos de Beistegui, d’origine basque (né à Mexico en 1863, mort à Biarritz en 1953), d’une famille immensément riche fixée en France en 1876, amateur d’art éclairé, a entretenu dès le début du XXe siècle des liens avec le Cabinet des médailles.
En 1902, il offrait au Cabinet la collection de 1040 monnaies et médailles d’Alsace formée par Henri Meyer (613 monnaies et 427 médailles) (Acq. F 9928). En 1905, ce furent 3 pièces achetées pour le Cabinet à la vente Aylé (n° 78 bis, 107 et 264 du catalogue) (Acq. F 10236-8). Il donna ensuite des sceaux en 1905 (Acq. F 10297-10300), des monnaies provinciales romaines provenant d’un trésor exhumé près de Césarée de Cappadoce avec une lampe en bronze trouvée avec ce dépôt en 1908 (Acq. F 10639-10645), un camée en 1919 (Acq. Y 3980).
Il déposa enfin au Cabinet sa collection prestigieuse de monnaies, essentiellement en or, au mois de décembre 1931.
Carlos de Beistegui continua après 1934 d’acquérir quelques monnaies, et, d’après l’exemplaire interfolié du catalogue que possède le Cabinet, 14 pièces furent ajoutés à l’ensemble (n° 229a, 236a, 384a, 395a, 670a, 769a, b, c et d, 800a, 962a et b, 1002 bis, 1206 ter. Le n° 384a, un demi-louis de Louis XV, fut du reste publié dans la RN 1935, p. 91-92. Le dernier ajout (le n° 229a) date du 20 janvier 1939.
D’où vient alors que Carlos de Beistegui révoqua sa promesse de don (alors qu’il venait en 1942 de faire don au Louvre de sa collection de peintures)? En tout cas, dans le rapport d’activité du Cabinet en Juillet 1944, on trouve cette indication : « Le 12 Juillet a été remis à M. Charles de Beistegui [le propriétaire du château de Groussay depuis 1938] agissant au nom de son oncle M. Carlos de Beistegui, une somme de 90 millions de francs, prix de la collection de monnaies et médailles décrite au catalogue publié en 1934, remise au Cabinet avec promesse de don, cette promesse ayant été révoquée par M. Carlos de Beistegui ». Cet achat, le plus important jamais réalisé par le Cabinet, porte le n° d’inventaire P 552

Ancien(s) possesseur(s)

Carlos de Beistegui (1863-1953)

Acquisition

Don(s) ,  Achat(s)

Etat du traitement

Catalogué : Aujourd’hui, ces monnaies ne sont pas conservées à part, en tant que collection, mais ont été intégrées aux différentes séries auxquelles elles appartiennent. Elle ont gardé leur numérotation et leur étiquette d’origine.

Etat d'accroissement

Fonds clos

Retour en haut de page