Accueil CCFr  >   FONDS Guerre 1939-1945 et France depuis 1945. Fonds de la CIMADE
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Guerre 1939-1945 et France depuis 1945. Fonds de la CIMADE

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 29/07/2021 14:12:11
Guerre 1939-1945 et France depuis 1945. Fonds de la CIMADE

Type(s) de fonds

Fonds CollEx

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035598

Description du contenu

Créée en 1939 pour venir en aide aux populations évacuées d’Alsace et de Lorraine, la Cimade (Comité inter-mouvements auprès des évacués) œuvrait à la fin de la guerre dans trois domaines : le travail auprès des étrangers, les régions sinistrées et les camps où elle prenait en charge de nouveaux types d’internés (collaborateurs, prisonniers de guerre et civils allemands). De son travail dans les camps, la Cimade a gardé la volonté d’intervenir dans les lieux d’enfermement.

Dans les années 1970, la Cimade dirigea majoritairement son action vers les réfugiés d’Amérique latine ou encore d’Asie du Sud-Est qui arrivaient en nombre. L’objectif était de faciliter l’intégration des réfugiés. L’un des vecteurs de cette insertion étant la maîtrise de la langue, la Cimade entreprit de mettre sur pied des cours de français à destination des réfugiés et l’aide apportée aux migrants pris une nouvelle dimension à partir de la fin des années 1960 avec la constitution du service alphabétisation. Ce service de plus, aidait les migrants dans leur recherche d’emploi car pendant cette même période, la Cimade fut confrontée aux conditions de vie difficiles des travailleurs noirs à Paris. Elle prit part à l’entraide envers les Africains et entreprit de réfléchir aux questions posées par leur migration. La lecture des statuts de l’association laisse clairement apparaître son attachement à la défense des droits.

Les services de la Cimade n'ont cessé d'évoluer selon le contexte géopolitique. Ils se concentrent aujourd'hui autour de quatre axes : le pôle Droit des migrants et réfugiés ; le pôle Enfermement, Éloignement ; le pôle Formation, Insertion et le pôle des Solidarités Internationales.
- Le pôle Droit des migrants et réfugiés accueille, oriente et défend les personnes étrangères, les demandeurs d’asile et les réfugiés dans plus de 60 permanences.
- Le pôle Enfermement, Éloignement est présent dans de nombreux établissements pénitentiaires et, depuis 1984, dans les centres de rétention ce qui le conduit notamment à témoigner de la réalité qu'il côtoie.
- Le pôle Formation, Insertion met en œuvre des actions d’accompagnement des personnes notamment sur le plan linguistique et est au cœur du travail quotidien exercé dans le Centre d’accueil de demandeurs d’asile de Béziers et au Centre provisoire d’hébergement pour réfugiés de Massy.
- Le pôle des Solidarités Internationales élabore des actions internationales de solidarité et des campagnes de solidarité en France.

Le plan de classement de provenance a été respecté et témoigne de ces quatre axes. De plus Il est possible d’avoir une vue d’ensemble de l’action de la Cimade en consultant les archives de l’administration de l’association (secrétariat général, Ressources humaines et comptabilité) qui représentent à elles seules environ dix pour-cent de l’ensemble du fonds. Le plan de classement est le suivant :
1. Organisation générale - Administration.
2. Accueil des réfugiés et des migrants.
3. Formation - Insertion.
4. Assistance matérielle.
5. Enfermement.
6. International - Développement.
7. Implantations locales.

Thèmes principaux

909.084 Histoire contemporaine [XXe siècle].

Histoire.

Émigration et immigration.
Réfugiés politiques.
Étrangers (droit).
Droit d'asile.
Admission des étrangers.
Expulsion des étrangers.
Rétention administrative.

Personne(s) morale(s) liée(s)

Comité inter-mouvements auprès des évacués. France.

Type(s) de documents

Archives . 

Accès et catalogues

Historique et constitution

Etat d'accroissement

Fonds ouvert

Retour en haut de page