Accueil CCFr  >   FONDS Paléontologie. Archives du laboratoire
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Paléontologie. Archives du laboratoire

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 17/08/2021 09:50:22
Paléontologie. Archives du laboratoire

Période des documents

1853 - 2005 

Type(s) de fonds

Fonds CollEx
Fonds spécialisé

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035446

Description du contenu

La chaire de paléontologie est créée en 1853 par décret impérial et prend alors la place de la chaire de botanique à la campagne. La chaire ne dispose alors pas de collections propres, les spécimens paléontologiques conservés au Muséum relevant encore des attributions d’autres chaires, la Zoologie et la Géologie.
Alcide d’Orbigny, le premier professeur titulaire de la chaire, s’appuie en partie sur ses propres collections, pour faire ses. Ce n’est qu’après sa mort, en 1857, que l’Etat acquiert la deuxième partie de sa collection pour le compte du Muséum. Il s’agit de la collection de foraminifères, parmi lesquels de nombreux types décrits par d’Orbigny lui-même
A ses débuts, le Laboratoire de Paléontologie est logé dans un bâtiment de la cour de la Baleine, près des collections d’Anatomie comparée.
Entre 1857 et 1861, la chaire reste sans titulaire. Ce n’est qu’en 1861 que le géologue d’Archiac y est nommé. Il en démissionne juste avant de mourir en 1868. Edouard Lartet, paléontologue qui s’est illustré sur le site de Sansan (32) lui succède en 1869 mais meurt lui aussi rapidement, le 1er janvier 1871, sans avoir eu le temps de dispenser son enseignement.
Albert Gaudry est élu professeur de Paléontologie en 1872. S’ouvre alors une période de stabilité et de développement pour la chaire, après vingt ans de difficultés pour s’imposer au Jardin des Plantes. En 1879, après la mort du professeur Paul Gervais, il obtient le transfert au profit de son laboratoire des fossiles jusqu’ici conservés en Anatomie comparée. Il obtient également un nouvel espace auprès de son laboratoire pour exposer pour la première fois certains spécimens, comme le Megatherium.
Albert Gaudry oriente les recherches en paléontologie vers l’étude des vertébrés fossiles et les théories évolutionnistes, dans la mouvance des écrits de Charles Darwin. Sous sa direction, la Paléontologie au Muséum prend une première ampleur et bénéficie des travaux de Marcellin Boule.
En 1892, l’Assemblée des professeurs donne son accord pour la construction d’un nouveau bâtiment, les Galeries de Paléontologie et Anatomie comparée. Edifiées sur les plans de l’architecte Ferdinand Dutert, elles sont inaugurées le 21 juillet 1898. La présentation résolument chronologique et évolutive des collections est le reflet des idées de Gaudry, lui-même promoteur des théories darwiniennes en France. C’est ici désormais que sont conservées les collections et que le personnel s’installe. La majeure partie des collections d’invertébrés fossiles des différents laboratoires du Muséum rejoignent ensuite la Chaire de Paléontologie.
Marcellin Boule succède à Albert Gaudry en 1902 et accueille dans son laboratoire de brillants élèves comme Armand Thévenin, Pierre Teilhard de Chardin, Jean Piveteau ou Camille Arambourg qui sera son successeur. Il se consacre également à la Paléontologie humaine. Son collaborateur et ami le Prince de Monaco finance la construction et la fondation de l’Institut de Paléontologie humaine où il dispense également son enseignement. Son opposition au déménagement des collections d’anthropologie au Musée de l’Homme le conduira à démissionner de son poste et à rejoindre l’Institut de Paléontologie humaine.
En 1936, Camille Arambourg est élu à la chaire de Paléontologie. Il oriente les recherches et l’enrichissement des collections vers les poissons fossiles et les mammifères tertiaires et quaternaires.
Jean-Pierre Lehman succède à Camille Arambourg en 1956. Formé au contact des célèbres paléontologues de l’école suédoise d’anatomie du Muséum de Stockholm, il se spécialise dans la paléontologie des poissons fossiles, et va fortement développer les thèmes de recherche consacrés aux vertébrés inférieurs. En pleine période d’expansion du CNRS et d’accroissement des moyens alloués à la recherche, le Laboratoire de Paléontologie voit alors augmenter fortement ses effectifs, ses collections et les moyens consacrés à sa gestion et son entretien. Jean-Pierre Lehman dirige l’importante expédition scientifique organisée aux Iles Spitzberg (Norvège) en 1969, qui rapporte au Muséum un matériel fossile considérable, dont de nombreux spécimens encore inédits. C’est également pendant cette période que le bâtiment est prolongé à son extrémité ouest par l’actuel Laboratoire (1958-1959) et que le schéma muséographique de la Galerie de Paléontologie est révisé (1965).
Après la mort de Jean-Pierre Lehman en 1981, Philippe Taquet, chercheur au CNRS, reprend la direction du Laboratoire de Paléontologie. Le développement des équipes mixtes Museum-CNRS se concrétise sous la forme de contrats et la mise en place d’unités dont l’intitulé a évolué dans le temps avec les thèmes de recherche : Laboratoire associé 12 Centre de Paléoanatomie et de Paléogéographie (LA 12), Unité associée 12 Centre de Paléoanatomie et de Paléobiogéographie (UA 12) entre 1983-1985, puis Unité de recherche associée 12 (URA 12) Paléoanatomie, Phylogénie et Paléobiogéographie entre 1981 et 1996 ; URA 12 Paléobiodiversité : histoire et dynamiques entre 1996 et 2000. A cette URA ont succédé l’UMR 8569 : Paléobiodiversité : Histoire et dynamique et l’UMR 7207 Paléobiodiversité et Paléoenvironnements, dirigée par Philippe Janvier de 2009 à aujourd’hui.

Le fonds du Laboratoire de Paléontologie regroupe les documents liés à la création et au fonctionnement de la chaire et illustrent en particulier sa difficile naissance. Il documente l’évolution de ses activités et les acteurs qui l’ont fait vivre. Il conserve également l’ensemble du courrier classé par le Secrétariat du Laboratoire de 1956 à 2003 ; les archives rendant compte des réseaux nationaux et internationaux que le Laboratoire a tissés avec ses partenaires depuis la fin du XXème siècle ; un ensemble important pour l’histoire des collections du Laboratoire, (catalogues, dossiers relatifs à l’accroissement des collections, aux fouilles de terrain et à la propriété des terrains et des collections, à leurs prêts à l’extérieur, aux conditions de conservation et d’exposition des spécimens en Galerie) ; des plans et .
des dossiers techniques et administratifs concernant la construction et la rénovation programmée des Galeries d’Anatomie comparée et de Paléontologie, de l’actuel Laboratoire de Paléontologie et de la Galerie de Géologie-Minéralogie qui abrite le Laboratoire et les collections de Paléobotanique. Enfin, un petit ensemble d’archives regroupe des documents iconographiques concernant des publications de paléontologie et quelques dossiers relatifs à la communication développée par le Laboratoire à la fin du XXème siècle.

Thèmes principaux

560 Paléontologie - Paléozoologie.

Sciences de la terre.

Animaux fossiles.
Paléoanthropologie.

Personne(s) liée(s)

Orbigny, Alcide d' (1802-1857).
Gaudry, Albert (1827-1908).
Boule, Marcellin (1861-1942).
Arambourg, Camille (1885-1969).
Lehman, Jean-Pierre (1914-1981).

Type(s) de documents

Archives .  Cartes et plans .  Dessins .  Photographies . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Fonds conservé à la Bibliothèque de Paléontologie. Consultable sur place après inscription.

Historique et constitution

Etat du traitement

Catalogué : ARCH PAL 1 à 111

Etat d'accroissement

Fonds ouvert

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

Paul Lemoine, « Le Muséum National d’Histoire naturelle. Son histoire. Son état actuel », Archives du Muséum, 6e série, t. 12, 1935, pp. 23-65
Jean-François Lagneau, Rénovation des Galeries de Paléontologie et d’Anatomie comparée, Etude préalable, juin 2000
Luc Vivès et Cécile Colin, Les Galeries d’Anatomie comparée et de Paléontologie, Paris : Artlys-MNHN, 2012
Marie-Thérèse Vénec-Peyré, « La difficile naissance de la chaire de Paléontologie au Muséum national d’Histoire naturelle », in Penser, classer, administrer. Pour une histoire croisée des collections scientifiques, coord. Par Bertand Daugeron et Armelle Le Goff, Paris : Publications scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle, CTHS : 2014, pp. 38-49
Daniel Goujet, « Des fossiles et des hommes. Grande et petite histoire des collections de Paléontologie du Muséum national d’Histoire naturelle », in Penser, classer, administrer. Pour une histoire croisée des collections scientifiques, coord. Par Bertand Daugeron et Armelle Le Goff, Paris : Publications scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle, CTHS : 2014, pp. 50-63

Sous-Fonds décrits


Fonds liés

dans le Répertoire
hors Répertoire
Retour en haut de page