Accueil CCFr  >   FONDS André Foulon de Vaulx
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

André Foulon de Vaulx

Mise à jour : 14/05/2021 15:46:15
André Foulon de Vaulx

Période des documents

1622 - 1951 

Volume total du fonds

5720 notice(s)

Type(s) de fonds

Fonds ancien
Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035427

Description du contenu

Entrée dans les collections par legs, la bibliothèque du poète André Foulon de Vaulx (1873-1951) est un précieux témoignage de la production poétique de la première moitié du 20ème siècle avec près de 2000 recueils, souvent dédicacés, de plusieurs centaines de poètes, des plus illustres aux plus obscurs. Le fonds se compose en outre d’une importante partie littéraire classique et contemporaine, et d’ouvrages sur l’histoire et les beaux-arts.


Fort de 5720 notices de documents imprimés, le fonds Foulon de Vaulx est constitué de deux ensembles principaux :
- Des œuvres littéraires de la première moitié du XXe siècle dédicacées à André Foulon de Vaulx, souvent en tant que président de la Société des poètes.
- Un fonds littéraire et théâtral classique provenant en grande partie de la bibliothèque de Jeanne Arnould-Plessy. Il s’agit des livres les plus anciens du fonds, datant essentiellement de la première moitié du XIXe siècle.
Si 75 % du fonds relèvent de la littérature (romans, poésie, théâtre), la collection témoigne également du goût de ses anciens possesseurs pour l’art, troisième sujet le plus représenté (4%), après l’histoire de France (8%).
Le fonds est essentiellement contemporain : plus de 90% des ouvrages sont publiés entre 1830 et 1951. Les trois-quarts des livres antérieurs proviennent de la collection de Jeanne Arnould-Plessy.
Les ouvrages postérieurs à 1850 qui n’ont pas été reliés (la plupart du temps dans des demi-reliures en toile du début du XXe siècle, essentiellement dues à l’atelier parisien dirigé successivement par Henri Joseph, Pierson et Desbled, environ 1100 pièces) sont malheureusement assez souvent en mauvais état physique (mauvaise qualité des matériaux de l’édition de l'époque). On rencontre quelques rares reliures plus luxueuses (Paul Vié, Léon Gruel, Louis Pouillet…), réalisées dans les années 1870 à 1920. On remarque notamment la très belle reliure mosaïquée, réalisée par Charles Meunier pour le recueil L’Allée du silence d’André Foulon de Vaulx, accompagnée d’une carte témoignant du plaisir qu’a eu le relieur à travailler sur l’ouvrage (FDV 1931).
2322 ouvrages présentent des dédicaces (40% du fonds). Si une grande partie émane de jeunes poètes qui souhaitaient se faire connaître, de nombreuses autres dédicaces témoignent des amitiés littéraires d’André Foulon de Vaulx et, dans une moindre mesure, des autres anciens possesseurs du fonds. On soulignera ainsi les trois envois d’Alfred de Vigny à Jeanne Arnould-Plessy, celui de Flaubert à la même, sur l’édition originale de Madame Bovary, ou les dédicaces des spécialistes de la question de Louis XVII à Henri Foulon de Vaulx.
André Foulon de Vaulx souscrivait également à de nombreuses éditions de luxe : plus de 1200 volumes ou plaquettes sont ainsi numérotés ou tirés sur grands papiers (22% des ouvrages). On rencontre en outre quelques 400 éditions d'Alphonse Lemerre qui se signalent par le soin de l'impression et la qualité du papier.

Etat du fonds

Variable. Fonds classé par format et conditionné.

Langue(s)

français ,  anglais ,  allemand

Thèmes principaux

841 Poésie de langue française.

Histoire.
Littérature.
Langues, littératures et cultures étrangères.
Langues, littérature et cultures francophones.
Histoire de l'art.

Personne(s) liée(s)

André Foulon de Vaulx (1873-1951).

Type(s) de documents

Monographies . 

Volumétrie par période

1637- 1830  505 notice(s)
1831- 1900  1789 notice(s)
1901- 1951  3426 notice(s)

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Sur demande motivée pour les documents antérieurs à 1830

Possibilités de prêt

Non

Possibilités de reproduction

Oui

Catalogue(s) en ligne

Catalogue de la Bibliothèque municipale de Tours 

Historique et constitution

Historique

Fils d'Henri et Alice Foulon de Vaulx, André Foulon de Vaulx , (1873-1951), hérite des collections d’art et de la bibliothèque de son père, ainsi que de la bibliothèque de sa mère, elle-même héritière d’un millier de volumes ayant appartenu à la comédienne Jeanne Arnould-Plessy. Il enrichit grandement la bibliothèque familiale jusqu’à son décès en 1951.
Il lègue au Musée des Beaux-Arts de Tours une partie des collections d’art de son père, ainsi que la bibliothèque. Le Musée verse celle-ci à la Bibliothèque municipale.
Encouragé par Albert Samain (1858-1900), André Foulon de Vaulx publie son premier recueil de poésies en 1894, sous le pseudonyme d’André Gérard. Il rencontre à cette occasion un important succès dans la confraternité littéraire, comme l'attestent de nombreux envois dès les années 1890. Il écrit par la suite des pièces de théâtre, quelques romans ainsi que deux études sur la peinture du XVIIIème siècle.
Durant ses études il apprend l'allemand et l'anglais : les ouvrages dans ces langues sont souvent abondamment annotés d'éléments de vocabulaire, et on rencontre dans le fonds plusieurs grammaires. Il garde un goût pour l'allemand, achetant des ouvrages dans cette langue jusque dans les années 1940. Les ouvrages en latin sont très rares dans le fonds et ceux en grec complètement absents, ce qui témoigne d’un goût plus prononcé pour la littérature contemporaine que classique.
En 1899, André Foulon de Vaulx adhère à la Société des gens de lettres. Il en devient vice-président avant 1922, puis président de 1936 à 1939. Il est également président honoraire de la Société des poètes. Les nombreux envois présents dans les ouvrages de sa bibliothèque révèlent un homme attentif et bienveillant envers les jeunes auteurs.
Très engagé dans la vie littéraire et mondaine de la première moitié du XXe siècle, il participe à de nombreux galas, réceptions et souscriptions (soirées littéraires, dîner pour fêter l'élection d'Abel Lefranc à l'Institut, collecte pour l'érection d'une statue à Alfred de Vigny ou pour la fabrication de l'épée d'académicien d'Albert Besnard...), événements dont il a souvent gardé trace à travers diverses plaquettes, invitations, menus et prospectus. Les bottins mondains des années 1920 le donnent comme domicilié chez sa mère, au 139, faubourg St-Honoré (Paris 8e).
Il manifeste une affinité particulière envers la Touraine, à laquelle il a dédié quelques poèmes et où il a manifestement séjourné, affinité qui a certainement orienté le choix de son legs à la Ville. Des auteurs locaux comme Hubert-Fillay (1879-1945), Jacques-Marie Rougé (1873-1956) ou Horace Hennion (1874-1952) lui envoient régulièrement leurs ouvrages. Il participe occasionnellement aux parutions du Jardin de la France, animées par le premier.
André Foulon de Vaulx semble vivre en rentier de la fortune familiale. Quelques dédicaces témoignent également d'une activité de conférencier. Le genre qu'il pratiquait semble exclure qu'il ait pu vivre de sa plume. Il ne publie d'ailleurs plus rien après 1928, signant simplement quelques préfaces. Ses œuvres, après une édition en quatre volumes parue en 1925 chez Alphonse Lemerre, n'ont plus été publiées.

Henri Foulon de Vaulx (1844-1929)
Né à Anvers, Henri Foulon de Vaulx exerce la profession d’industriel. Il a fait œuvre d’historien en défendant la thèse de l’identité de Karl Wilhelm Naundorff avec Louis XVII, sous le nom de plume d’Henri Provins. Il sera notamment entendu comme expert lors d’un des nombreux procès destinés à statuer sur la question en 1910.

Alice Foulon de Vaulx (1852-192.?)
Alice Foulon de Vaulx semble avoir une affinité particulière avec la littérature anglo-saxonne contemporaine. Certaines des dédicaces qui lui sont adressées émanent en effet d’auteurs anglophones. Elle a par ailleurs traduit le roman d’Hamlin Garland, Member of the third house (FDV 2036 et 2037), pour Calmann-Lévy en 1897. Vernon Lee l’appelle d’ailleurs « my dear tranlatress » dans un envoi (FDV 4332).
Elle hérite de l’actrice Jeanne Arnould-Plessy la propriété de l’Abbaye-du-Quartier (Côtes-d’Or), comprenant notamment la bibliothèque qu’elle transmit à son fils André.

Jeanne Arnould-Plessy (1819-1897)
Actrice de théâtre, sociétaire de la Comédie Française, elle lègue sa propriété de l’Abbaye-du-Quartier (Côtes-d’Or) à Alice Foulon de Vaulx.

Mode de constitution

Bibliothèque familiale constituée à partir d'achats, de dons, et de legs.

Ancien(s) possesseur(s)

André Foulon de Vaulx (1873-1951); Henri Foulon de Vaulx (1844-1929); Alice Foulon de Vaulx (1852-192.?); Jeanne Arnould-Plessy (1819-1897).

Donateur(s)

André Foulon de Vaulx (1873-1951)

Acquisition

Legs

Etat du traitement

Catalogué : Intégralement sur le SIGB
Inventorié : Intégralement

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Régis Rech

Retour en haut de page