Accueil CCFr  >   FONDS Pascal Riou
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Pascal Riou

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 14/02/2021 18:29:01
Pascal Riou

Période des documents

1990 - 2012 

Volume total du fonds

3,5 mètre(s) linéaire(s)

Type(s) de fonds

Fonds local
Fonds régional
Fonds spécialisé

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035159

Exposition(s)

Fonds numérisé

Description du contenu

Le fonds Pascal Riou est constitué principalement de manuscrits, de correspondance et de documents du travail éditorialiste de l'écrivain. On retrouve ainsi tous les manuscrits composant l'œuvre de Pascal Riou dont Cordélia des nuées, Le Jardin dispersé, La Gloire secrète, Il y a beaucoup de demeures ou encore Comme en un jour. Ces manuscrits vont souvent de paire avec des courriers échangés entre Pascal Riou et son principal éditeur, Jean-François Manier.
Cet ensemble est enrichi par une abondante correspondance internationale avec des auteurs reconnus (Julia Kristeva, Yves Bonnefoy) et des traducteurs (Christophe Wall-Romana, Franck André Jamme), ce qui reflète la figure d'intellectuel de Pascal Riou.
Pascal Riou a reçu de nombreuses traductions spontanées de la part de traducteurs étrangers qui souhaitaient être publiés dans la revue "Conférence", en même temps que les auteurs auxquels ils consacraient leur travail.
Un dossier de correspondance principal comprend des courriers en lien avec la collection "D'une voix l'autre" des éditions Cheyne et un autre dossier de correspondance concerne les courriers reçus pour la revue "Conférence" et ses colloques.
Pascal Riou reçoit également de nombreuses cartes, peintures, photographies et dessins d'artistes contemporains, ce qui prouve sans nul doute le lien très fort qu'il entretient avec l'art pictural, une connexion qui s'exprime à travers ses livres de bibliophilie. En attestent ces cartes poétiques illustrées par l'artiste Christian Gardair, reprenant parfois des vers de Pascal Riou.

Intitulé du classement :
RIOU 1 : Oeuvres poétiques et théatrales.
RIOU 2 : Essais, articles, préfaces.
RIOU 3 : Traductions, direction de la collection "D'une voix l'autre".
RIOU 4 : Revues dont travaux pour la revue "Conférence".
RIOU 5 : Correspondance.
RIOU 6 : Documentation personnelle et iconographie.

Autres données de volumétrie

14 boites

Thèmes principaux

Littérature.

Traduction.
Poésie française contemporaine.

Personne(s) liée(s)

Jean-François Manier (Edition Cheyne).

Lieu(x) géographique(s)

Chambon-sur-Lignon. 

Type(s) de documents

Monographies .  Textes manuscrits .  Archives .  Photographies .  Dessins .  Cartes postales . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur place

Possibilités de prêt

non

Possibilités de prêt inter-bibliothèques

Non

Possibilités de reproduction

non

Catalogue(s) en ligne

Catalogue en ligne Clermont Auvergne Métropole 

Historique et constitution

Historique

Pascal Riou a fait don de son fonds d'archives en 2005 et l'a complété en 2009 et 2012.
C'est son lien avec la maison d'édition Cheyne installée au Chambon-sur-Lignon en Auvergne qui l'a conduit à déposer ses archives à la Bibliothèque du Patrimoine.

Né le 6 juillet 1954 à Aix-en-Provence, Pascal Riou réside aujourd'hui à Pertuis, dans le Vaucluse.
Il étudia à l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud puis obtint l'agrégation de lettres modernes en 1981. Il enseigne depuis 1987 la littérature et le théâtre en classes préparatoires littéraires (depuis 2006 en khâgne) au lycée Frédéric-Mistral d’Avignon.

Son œuvre compte plus d'une dizaine de titres, essentiellement publiés chez Cheyne Editeur, maison d'édition auvergnate, où Pascal Riou fonda et dirigea pendant près de dix ans, aux côtés de Marc Leymarios, la collection D'une voix l'autre. Cette collection est consacrée à la publication bilingue d’œuvres poétiques étrangères contemporaines, méconnues du grand public. Elle promeut les écrits de ces poètes étrangers et de leurs traducteurs français – souvent poètes eux-mêmes - à l'aide d’une traduction couvrant un vaste champ linguistique : albanais, allemand, anglais, chinois, espagnol, hindi, italien, néerlandais, polonais, tchèque, turc, etc. La collection est désormais sous la responsabilité de Jean-Baptiste Para.

Pascal Riou est également expert européen pour les questions de traduction littéraire et ses propres poèmes sont traduits en anglais, italien, grec et lituanien.
Il est aussi un fervent défenseur des lectures publiques à haute voix.

C'est en ce sens qu'il participa à la première Lecture sous l'arbre de 1992, organisée par Jean-François Manier, et dont il devint un invité régulier.

Depuis 1998, il est le directeur adjoint de la revue littéraire Conférence qui publie une partie de son œuvre et il se charge aussi des Rencontres de Conférence au Chambon-sur-Lignon.

Sa réflexion touche aussi la peinture puisqu'il poursuit depuis de nombreuses années un travail sur Paul Cézanne et développe un dialogue étroit avec les plasticiens. Il collabore en effet avec des peintres et des photographes contemporains pour des livres d'artistes par exemple ou en rédigeant notamment de nombreuses préfaces à leurs œuvres.


Il œuvre aussi pour le mécénat culturel et social en étant Président du club d'Avignon de la Fondation de la Banque Populaire.

Pascal Riou a publié à Cheyne (collection Verte) toute son œuvre poétique qui compte aujourd'hui une dizaine de titres.

Son activité poétique atteste de l'importance de la spiritualité pour lui.
En effet, Pascal Riou est issu de la longue et riche tradition des poètes chrétiens.
Très attaché à la terre et à la nature dans laquelle l'homme doit trouver sa place en harmonie, les quatre éléments sont autant de figures invoquées pour symboliser l’amour, le deuil, le combat et parfois l’osmose entre la lumière et la nuit, le temps qui passe, la vie, en somme.
Pascal Riou œuvre pour une poésie de la spiritualité humanisée et incarnée, une poésie qui s’inscrit dans le réel mais qui n’en est pas moins sacrée.

Pascal Riou est également le traducteur du poète américain W.S Merwin et cette activité essentielle éclaire singulièrement sa figure d'écrivain. « Écrivain de l’ombre », « homme invisible », « présence absente », le traducteur idéal doit effacer toute trace de son existence pour donner au lecteur l’illusion qu’il a accès directement à l’original. Truchement qui ne s’interpose pas entre la création et l’objet retraduit, le traducteur existe pour et dans la voix de l’autre, il se plie à un esprit, adopte une écriture comme on revêt un costume et permet in fine le rayonnement d’une œuvre, d’un univers.

Pourtant, une forme de symbiose a lieu car pour que la traduction soit bonne, vivante et inspirée, le traducteur doit pouvoir s’identifier à l’auteur, que ce soit moralement, intellectuellement, artistiquement ou psychologiquement.

La créativité ne saurait être complètement effacée et, parfois, le traducteur insuffle son esthétique propre ou s’inspire de ce qu’il traduit pour nourrir sa création personnelle. La poésie de W.S Merwin, surtout dans ses derniers recueils, est empreinte de philosophie bouddhiste et atteste de l’importance de la nature pour lui.

Mode de constitution

Don

Ancien(s) possesseur(s)

Pascal Riou

Donateur(s)

Pascal Riou

Acquisition

Don(s)

Etat du traitement

Catalogué
Inventorié
Classé

Etat d'accroissement

Fonds clos

Retour en haut de page