Accueil CCFr  >   FONDS Amélie Murat
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Amélie Murat

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 22/02/2021 14:26:14
Amélie Murat

Période des documents

1809 - 1980 

Volume total du fonds

2 mètre(s) linéaire(s)

Type(s) de fonds

Fonds local
Fonds régional
Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035138

Exposition(s)

Fonds numérisé
Overnia Bibliothèque numérique du Patrimoine

Description du contenu

Le fonds Amélie Murat est constitué de nombreux manuscrits des œuvres de la poétesse, que ce soit sa poésie, ses romans, nouvelles, contes ou ses récits et articles, sa correspondance (s'y illustrent principalement les lettres qu'elle reçut d'Henri Pourrat qui la félicita pour ses distinctions littéraires). Des coupures de presse à propos de ses prix littéraires ou des études sur sa poétique ont également été collectées et sont présentes dans le fonds d'archives. Un autre fonds d’archives composé de documents déposés par le Cercle Amélie Murat, vient compléter le précédent. Ce fonds est constitué de documents qui concernent les activités du Cercle (conférences sur la poésie, récitals autour de la poésie et de la musique, liste de lauréats du Prix Amélie Murat, textes d'hommage à Amélie Murat, études et articles de presse divers, etc.) ainsi que des ouvrages récompensés du Prix Amélie Murat, prix francophone de poésie de la Ville de Clermont-Ferrand, de 1953 à 1976.

Intitulé du classement :
MUR 1 : Manuscrits de textes littéraires.
MUR 2 : Lettres d'Amélie Murat
MUR 3 : Correspondance reçue, coupures de presse ayant trait à l'oeuvre éditée. MUR 4 : Correspondance reçue par Amélie Murat.
MUR 5 : Coupures de presse diverses.
MUR 6 : Documents ayant alimenté la recherche de Paule Bouvelot pour la rédaction de sa thèse "Le lyrisme d'Amélie Murat".
MUR 7 : Prix littéraires et distinctions.
MUR 8 : Archives du Cercle Amélie Murat. -

.

Autres données de volumétrie

11 boites de conditionnement

Langue(s)

français

Thèmes principaux

Arts.
Littérature.

Femme poète.
Poésie.
Correspondances.
Coupures de presse.
Poésie féminine auvergnate.

Personne(s) liée(s)

Henri Pourrat.

Type(s) de documents

Périodiques .  Textes manuscrits .  Archives .  Toutes images fixes . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur place

Possibilités de prêt

non

Possibilités de prêt inter-bibliothèques

Non

Possibilités de reproduction

non

Fonds numérisé en ligne

Cliquer ici pour accéder au fonds numérisé
Overnia Bibliothèque numérique du Patrimoine

Catalogue(s) en ligne

Catalogue en ligne de Clermont Auvergne Métropole 

Historique et constitution

Historique

Amélie Murat est née le 19 décembre 1882 à Chamalières. Orpheline très jeune (sa mère décède en 1884 et son père en 1888), Amélie est éduquée avec sa sœur aînée Jeanne par leur grand-mère maternelle puis elle rejoint l’école du Couvent Notre-Dame de Chamalières. À partir de 1903 qui marque la disparition de leur grand-mère maternelle, les sœurs Murat séjournent à Paris chez leur oncle M. Filz .
C’est à cette époque que paraissent ses premières poésies : D’un cœur fervent en 1908 et Le Livre de poésie en 1912. Les deux sœurs passent toute la première guerre mondiale à Paris durant laquelle Amélie sera atteinte de la grippe espagnole qui la laissera extrêmement affaiblie.
En 1919, lors de sa convalescence à Mulhouse, elle écrit de nouveaux textes poétiques comme Humblement, sur l’autel… , Le Sanglot d’Ève et La Bête divine.
De 1926 à 1930 les recueils se succèdent : Les Chants de Minuit sont couronnés par l'Académie Française et obtiennent le Prix Jules Davaine, s'ensuit la publication de Passion puis de Solitude, également couronné par l'Académie Française et qui obtient le Prix Jean Moreas.
En 1931, Amélie bénéficie d’une opportunité offerte par M. et Mme Rouzaud de Royat. Ils lui confient la direction de leur librairie La Plume d’Or dans le parc thermal de Royat. Amélie Murat convertit ce lieu en un salon littéraire où l’on retrouvait le haut du pavé lettré de Clermont et d'ailleurs : Pierre de Nolhac, Jean Ajalbert, Maurice Maeterlinck, Paul Bourget, Henri Pourrat, Anna de Noailles ainsi que des peintres et dessinateurs qui y exposaient, notamment Maurice Busset.
Le 12 janvier 1932, elle est faite chevalier de la Légion d’Honneur et elle reçoit en 1935 de la Société des Gens de Lettres le Prix de la Fondation Henri Bergson pour l’ensemble de son œuvre.
En 1938, son état de santé s’aggravant encore, elle est admise au sanatorium de Montferrand.
La poétesse décède le 8 mars 1940 à l’hôpital Sabourin de Montferrand puis est inhumée au cimetière de Chamalières.

Mode de constitution

Mode de constitution du fonds : Documents rentrés aux Archives départementales du Puy-de-Dôme en 1964 et déposés à la Bibliothèque du Patrimoine en 2007, plus des recueils de poésie donnés par Mme Angeletti (fondatrice du Cercle Amélie Murat) en 1982 à la Bibliothèque Municipale Inter Universitaire Lafayette, plus la correspondance et divers documents reçus par Amélie Murat et donnés par Mme Sahutier (sa cousine) à Mme Paule Bouvelot-Ulrich qui en a fait don le 12 janvier 1986 à la BMIU.

Ancien(s) possesseur(s)

Amélie Murat ,  Mme Sahutier

Donateur(s)

Amélie Murat ,  Mme Sahutier ,  Cercle Amélie Murat

Acquisition

Don(s) ,  Don(s) ,  Don(s)

Etat du traitement

Inventorié
Catalogué

Etat d'accroissement

Fonds clos
Dernier versement en Mai 2018 (don d’un bracelet et d’un pastel d'Amélie Murat, peint de son vivant, par sa cousine germaine le peintre Suzanne Maillart-Marion).

Fonds liés

dans le Répertoire
Retour en haut de page