Accueil CCFr  >   FONDS Lucien Gachon
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lucien Gachon

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 16/02/2021 10:23:57
Lucien Gachon

Période des documents

1911 - 1995 

Volume total du fonds

30 mètre(s) linéaire(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier
Fonds local
Fonds régional

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035132

Description du contenu

Le fonds Lucien Gachon ( géographe, enseignant, écrivain) est constitué des manuscrits et tapuscrits de ses oeuvres, d'imprimés et de photographies, de correspondance diverse, de cartes postales, de plans, d'articles et de coupures de presse.

Intitulé du classement :
GAC 1 : Romans et nouvelles
GAC 2 : Essais
GAC 3 : Thèses
GAC 4 : Enseignement et Pédagogie
GAC 5 : Correspondance
GAC 6 : Géographie
GAC 7 : Auvergne
GAC 8 : Varia (Prix, articles sur Lucien Gachon, cartes IGN, objets personnels...).

Autres données de volumétrie

220 boîtes

Langue(s)

Français

Personne(s) liée(s)

Henri Pourrat,Gérard Georges.

Accès et catalogues

Catalogue(s) en ligne

Catalogue des bibliothèques de Clermont Auvergne Métropole 

Historique et constitution

Historique

Biographie :
François Lucien Gachon est né le 21 septembre 1894 à La Chapelle-Agnon (Puy-de-Dôme). Issu d'une famille paysanne modeste installée au hameau de la Guillerie, Lucien Gachon est instituteur pendant dix-sept années avant de conquérir ses licences qui lui permettent d'accéder à l'Enseignement supérieur en géographie à l'Université de Clermont-Ferrand. Sa thèse de doctorat ès-lettres porte sur Les Limagnes du Sud et leurs bordures montagneuses (publiée en 1939). Ses débuts littéraires seront patronnés par Henri Pourrat son maître et ami. Lucien Gachon s'impose comme l'un des meilleurs romanciers auvergnats ayant pour sujet l'univers paysan. L'Académie française lui décerne le prix Dumas-Millier pour l'ensemble de son œuvre en 1977. Lucien Gachon meurt en 1984.

Prix "Lucien Gachon":
Gérard Georges est l'initiateur avec Louis Gachon, (fils de Lucien Gachon) du "Prix Lucien Gachon" qui a vu le jour en 1994. Il a été créé à cette époque en commémoration du 10e anniversaire de la mort de l'auteur. La sélection des ouvrages (5 à 7) est réalisée par Gérard Georges parmi les livres édités dans l'année correspondant à "l'esprit Lucien Gachon"(ou que l'écrivain aurait aimés).Les comités de lecture sont composés d'un certain nombre de bibliothèques du département (entre 15 et 20 selon les années). Par ce réseau, environ 200 personnes participent chaque année à la désignation du lauréat du prix.

Historique du Fonds Lucien Gachon :
Annie Gachon, petite-fille de Lucien Gachon, prend contact avec la Bibliothèque du Patrimoine de Clermont-Ferrand en avril 2015 : elle écrit que son père avait fait un premier tri afin de trouver la correspondance Pourrat-Gachon qui par la suite a été éditée, puis qu'elle-même a fait une première sélection dans sa bibliothèque vers 1995. En septembre 2016, elle décide de faire don de l'ensemble des documents écrits qui sont encore entreposés chez elle, dans la maison où ont vécu ses grands-parents paternels. Un planning de rendez-vous est mis en place afin d’organiser les nombreuses visites nécessaires pour préparer le tri des documents.
Ce protocole de tri est primordial pour déterminer ce que la bibliothèque veut bien réceptionner.
Dans un premier temps, le conservateur Mr Guggenbuhl et une collègue (bibliothécaire au sein du pôle Auvergne) vont trier les documents pour créer un ensemble de plusieurs dossiers : Les romans (manuscrits, tapuscrits, correspondance avec les éditeurs) ; les nouvelles et les essais ; les ouvrages documentaires portant sur la géographie et les articles rédigés dans les bulletins de sociétés savantes ; la correspondance personnelle et celle échangée avec des collègues géographes ou d'autres enseignants ; les cours d'enseignement pédagogique du primaire et d'enseignement universitaire ; les documentaires sur l'Auvergne. Tous les documents classés par dossiers sont rangés dans des boîtes de conditionnement et l'ensemble est transporté à la Bibliothèque du Patrimoine. Un inventaire est dressé et un plan de classement élaboré.
Une convention est signée en 2019 entre Annie Gachon et Clermont Auvergne Métropole (autorité de tutelle de la Bibliothèque du Patrimoine) pour officialiser le don.
Parmi tous les dons d'auteurs reçus à ce jour à la Bibliothèque du Patrimoine de Clermont-Ferrand (en dehors du don Henri Pourrat) , celui de Lucien Gachon est le plus important en volumétrie. De même que tous les fonds déjà reçus, celui de Lucien Gachon a été traité comme des archives et à ce titre c'est un travail d'archiviste qui a été mis en pratique et non un travail de bibliothécaire.
Les documents ne sont pas traités feuille à feuille, mais par dossier en suivant un plan de classement. La création des notices s'oriente plus dans les zones de notes afin d'apporter le maximum d'information.
Pour enrichir et valoriser certaines notices, il est apparu important de « pousser » les recherches sur Internet, en particuliers pour les dossiers sur la correspondance de Lucien Gachon.
La constitution des dons d’auteurs et leur composition atypique (manuscrits, tapuscrits, correspondance, notes, coupures de presse, dessins, cartes postales, objets personnels) nécessite un traitement spécifique.
Le travail consiste à créer les notices à partir du contenu de tous les dossiers rangés dans les boîtes. (Par exemple, le dossier concernant l’œuvre de Lucien Gachon « Maria » est composé du manuscrit original de l’œuvre, du tapuscrit, de la correspondance avec les éditeurs, de coupures de presse, de nombreuses notes manuscrites…)
D’où l’intérêt d’être le plus précis possible dans l’élaboration de chaque notice.
Pour certains dossiers, le travail a été plus long et compliqué en particuliers pour la correspondance, pour les documentaires de géographie ou pour les cours d’enseignement pédagogique.
A la suite de ce traitement intellectuel, 2 collègues travaillant au sein du pôle Auvergne (Marlène Pancracio et Thomas Urbanowski) ont pris en charge le traitement matériel du don.
Leur travail consiste à « retravailler » sur les documents rangés dans les boîtes. En effet, afin d’assurer et de respecter les modes de diffusion d’un don d’auteur, chaque document est folioté et estampillé pour éviter les vols lors des consultations en service public.
Les documents foliotés et estampillés sont ensuite rangés dans des pochettes ou des chemises à rabats (réalisées sur mesure par les collègues) pour s’adapter aux différentes tailles des documents. Enfin ces pochettes ou chemises sont définitivement rangées dans des boîtes en polypropylène, soigneusement étiquetées (cote de rangement, nom du dossier, année…).
A ce jour, le traitement matériel est en cours d’achèvement, et la plus grande partie du don est déjà rangé dans un magasin de la Bibliothèque du Patrimoine.
Tous ces documents sont les témoins de toute une vie de géographe, d’auteur et d’enseignant. Les traiter et les intégrer dans les collections d’une bibliothèque est un moyen contre l’oubli, un legs précieux pour les chercheurs et les générations futures.

Mode de constitution

Don

Ancien(s) possesseur(s)

Lucien Gachon

Donateur(s)

Annie Gachon

Acquisition

Don(s)

Etat du traitement

Classé : Foliation, estampillage et reconditionnement.
Catalogué : Fonds pris en charge par Anne-Marie Acedo (catalogage des notices) . Inventaire complet en pdf sur demande.
Inventorié

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Anne-Marie Acedo

Fonds liés

dans le Répertoire
Retour en haut de page