Accueil CCFr  >   FONDS Emile Gadeceau
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Emile Gadeceau

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 02/07/2020 11:19:23
Emile Gadeceau

Période des documents

1852 - 1923 

Volume total du fonds

5 boîtes d'archives 

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035043

Description du contenu

Le fonds Emile Gadeceau contient des journaux de botanique, réalisés lors de ses expéditions botaniques, entre 1874 et 1910, de la correspondance et de la littérature scientifique sur ses principaux thèmes de recherche : tourbières, paléontologie, paléobotanique, botanique, Belle-île-en-mer, géologie. Cette littérature scientifique comprend à la fois des travaux réalisés par Emile Gadeceau que par d’autres scientifiques, dont Jules Welsh, Clément et Eleanor Reid, avec lesquels, Emile Gadeceau entretenait par ailleurs une correspondance. Le fonds contient aussi une monographie sur l’œuvre complète de l’Abbé Delalande, ainsi que des cartes, des plans, ou encore des photographies.

Langue(s)

Français

Thèmes principaux

Sciences.

Tourbières.
Paléontologie.
Géologie.
Botanique.
Sciences naturelles.

Lieu(x) géographique(s)

Belle-Île-en-mer. 

Type(s) de documents

Archives . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur rendez-vous

Possibilités de prêt

Non

Possibilités de reproduction

Photos numériques autorisées

Historique et constitution

Historique

Fils d'épiciers, Emile Gadeceau naît à Nantes, le 7 février 1845. Il débute sa vie professionnelle en reprenant le commerce familial situé quai de la Fosse. Attiré par les sciences naturelles, Emile Gadeceau embrasse ensuite une carrière de botaniste et de biohistorien. Élève du botaniste anglais James Lloyd, il continue sa collection de tulipes flamandes et narcisses anglais. Il tient à jour un journal de botanique au gré de ses pérégrinations et herborisations, et se spécialise dans l'étude des tourbières, en particulier celle de Ster-Vras à Belle-Île-en-mer. Il est l'auteur d'un certain nombre de travaux notamment sur la flore de Belle-île, sur la phytogéographie du lac de Grand-Lieu, ou encore sur les menthes de Loire-Inférieure. En 1909, il publie Le végétaux et leur rôle dans la vie quotidienne. Il publie également des articles dans les bulletins de la Société botanique de France, est correspondant de plusieurs journaux scientifiques et contribue au Monde des plantes. A la fin de sa vie, il est attaché à l'Herbier de France, au Muséum d'histoire naturelle de Paris. Il s'éteint en maison de retraite à Neuilly, le 18 mai 1928.

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Anne Bergère

Référence(s) bibliographique(s)

DHOMBRES Jean (dir.), Un Musée dans sa ville. Sciences, industries et société dans la région nantaise. XVIIIème-XXème siècles, Nantes, Ouest Éditions, 1990, 495 p.

Retour en haut de page