Accueil CCFr  >   FONDS Charles Baret
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Charles Baret

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 02/09/2020 09:37:38
Charles Baret

Période des documents

1906 - 1906 

Volume total du fonds

1 boîte d'archives 

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035037

Description du contenu

Le fonds Charles Baret est constitué d'une seule pièce : un manuscrit autographe de 1906 sur la classification des pratelles, champignons aussi appelés psalliotes, appartenant à la famille des agaricinées. Il contient notamment des annotations et des corrections de l'auteur en vue d'une future publication, ainsi que des croquis.

Langue(s)

Français

Thèmes principaux

Médecine.

Champignons.
Mycologie.

Type(s) de documents

Textes manuscrits . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur rendez-vous

Possibilités de prêt

Non

Possibilités de reproduction

Photos numériques autorisées

Historique et constitution

Historique

Fils d'Augustin Baret, cordonnier, et de son épouse Françoise Ollivier, ménagère, Charles Auguste Baret naît à Dinan le 16 mars 1831. Il suit ses parents à Rennes, où il débute son cursus scolaire. Plus tard, il devient élève à l'École de Pharmacie de Nantes, de laquelle il est diplômé en 1856. Exerçant sa profession à Nantes pendant près de quarante ans, il est lauréat du Congrès des Pharmaciens de France en 1867. Le 7 avril 1888, il dépose sa marque de fabrique "Santonine Baret" au greffe du Tribunal de Commerce de Nantes. Charles Baret s'intéresse de près aux sciences naturelles. Il consacre ainsi une partie de son temps libre à l'étude de la botanique et de la minéralogie de la Loire-Inférieure. Ainsi, il commence une collection de minéraux, en 1876, il devient membre de la Société géologique de France, puis il est nommé vice-président de la Société française de minéralogie. Charles Baret porte également un intérêt marqué vers la mycologie et rédige ainsi une Morphologie des champignons de la Loire-Inférieure, accompagnée de planches aquarellées. Il publie des ouvrages sur les minéraux de Loire-Inférieure et un Catalogue descriptif des champignons de Loire-Inférieure. Retraité, Charles Baret prend l'habitude d'ouvrir sa demeure aux curieux afin de leur faire découvrir ses collections. A sa mort, le 24 octobre 1910, survenue à l'âge de 76 ans, Charles Baret lègue ses collections minéralogiques et sa bibliothèque scientfique au Musée municipal de la Ville de Rennes, et ses manuscrits illustrés de ses aquarelles, ainsi que ses ouvrages sur les champignons au Muséum d'histoire naturelle de Nantes.
Il est le père du directeur de théâtre Charles Eugène Baret.

Acquisition

Achat(s)

Etat du traitement

Classé

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Anne Bergère

Référence(s) bibliographique(s)

BÉZIER Toussaint, "Nécrologie : Charles Baret (1831-1910)", dans Bulletin de la Société scientifique et médicale de l'Ouest, t. 20 (1911), pp. 50-52.

Retour en haut de page