Accueil CCFr  >   FONDS Jospeh Kowalski
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Jospeh Kowalski

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 25/06/2020 16:06:17
Jospeh Kowalski

Période des documents

1882 - 1941 

Volume total du fonds

2 boîtes d'archives 

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035032

Description du contenu

Les archives issues du fonds Joseph Kowalski contiennent essentiellement des archives relatives à l'activité du Muséum à travers une correspondance chronologique s'étalant de 1924 à 1938 et mêlant divers sujets (projet de parc zoologique, demandes d'identification et de renseignements sur certains spécimens, envois de spécimens entomologiques, demandes de prêt d'animaux naturalisés pour le hall du cinéma Apolo et pour la foire des expositions), à son administration (en particulier le dossier de traitement et de carrière de Joseph Kowalski), à certaines collections (don d'un éléphant, d'un veau monstre et sur la collection de M. Mignen). Enfin, les archives contiennent un ensemble documentaire divers composé notamment de croquis, de prise de notes sur un article scientifique, d'articles de presse, d'un article biographique sur Ernest Marchand ou encore d'un extrait de nécrologie mentionnant l'avis de décès de Louis Bureau.

Langue(s)

Français

Thèmes principaux

Administration publique.

Sciences naturelles.

Personne(s) liée(s)

Joseph Kowalski.

Lieu(x) géographique(s)

Nantes. 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur rendez-vous

Possibilités de prêt

Non

Possibilités de reproduction

Photos numériques autorisées

Historique et constitution

Historique

Fils d'Eugène Joseph Ange Henri Kowalski, ingénieur civil et professeur à l'École supérieure de commerce et d'industrie de Bordeaux, et de son épouse Jeanne Marie Gabrielle Thérèse Hosten-Dussort, Louis André Marie Joseph Kowalski naît à Bordeaux, le 8 septembre 1875. Il tire son patronyme des origines polonaises de son grand-père. En effet, ce dernier est né au Grand duché de Varsovie en 1807 ; capitaine d'artillerie lors de la Révolution de Pologne en 1830, il fait partie des premiers partisans de la révolte de son pays et doit alors émigrer pour échaper à la Russie. En 1849, il demande à être naturalisé français. Après un double baccalauréat en lettres et mathématiques, Joseph Kowalski obtient une licence en sciences naturelles à Rennes, puis il part étudier à l'Université de Louvain en Belgique, où il obtient le titre de docteur ès-Sciences. En 1906, Joseph Kowalski épouse Louise du Laurens de la Barre - petite-fille du conteur breton Ernest du Laurens -, à Vannes, avec laquelle il a quinze enfants. Pour subvenir aux besoins de sa famille, Joseph Kowalski donne des cours dans divers établissements scolaires d'enseignement supérieur et des leçons privées. Avant de s'installer à Nantes dans les années 1920, la famille vit au manoir de la Guyondaie, situé dans la commune morbihannaise de Caro, propriété héritée d'Henriette Dubois de Beauregard, grand-mère paternelle de Joseph Kowalski. Ce dernier y fait installer un laboratoire, dans lequel il initie son épouse à l'étude des sciences naturelles et au croquis. Sur les recommandations d'un ancien professeur de Louvain, Joseph Kowalski s'intéresse alors au système nerveux des invertébrés. De 1913 à 1914, il est missionné aux Nouvelles-Hébrides afin d'étudier les ravages d'un insecte présent sur les cocotiers et collecte des spécimens dans des formations récifales fossiles. Il y découvre une nouvelle espèce de crabe fossile, Etisus Doucerei, baptisé ainsi en l'honneur de Monseigneur Douceré, qui l'a accueilli durant son séjour à Port-Vila. Il est sur le point de devenir le nouveau chef du département d'entomologie de Java, quand il doit revenir en France lorsqu'éclate la Grande Guerre, pour y être mobilisé. Entré au Muséum d'histoire naturelle de Nantes comme auxiliaire scientifique, il devient conservateur-adjoint en 1920, sous la direction d'Ernest Marchand. A la mort de ce dernier, en 1933, il lui succède à la direction de l'établissement. Il achève le catalogue d'ornithologie et établit un inventaire des collections géologiques et paléontologiques. Professeur de sciences naturelles, il est également chargé du cours de géologie de la Fondation Bertrand-Geslin et dirige le laboratoire d'entomologie et de paristiologie agricole. Tout au long de sa carrière d'enseignant et de conservateur, Joseph Kowalski multiplie les publications scientifiques, de 1904 à 1939. Membre de la Société des sciences naturelles de l'Ouest, il se spécialise dans les anomalies chromosomiques des larves, des salamandres et des orthopèdes, dans la tératologie des oiseaux, puis sur les insecticides modernes. De 1933 à 1937, il publie l'Inventaire du catalogue de la collection générale et de la collection régionale (Bretagne - Vendée) d'ornithologie. En 1935, il réalise pour le Congrès de l'Association pour l'avancement des sciences le classement de la collection Gourdon des minéraux et roches des Pyrénées. En 1939, il publie une Esquisse géologique et géographique de la Loire-Inférieure. Il réalise également de nombreux travaux, aujourd'hui inédits. Retraité en 1941, Joseph Kowalski s'éteint à l'âge de 69 ans, le 8 avril 1945 à Nantes, laissant derrière lui une étude sur la détermination et le classement des fossiles sur laquelle il travaillait alors, conservée à l'Institut de géologie de Rennes.

Mode de constitution

Fonds constitué au cours de la carrière de Joseph Kowalski en tant que conservateur du Muséum d'histoire naturelle de Nantes.

Etat du traitement

Classé

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Anne Bergère

Retour en haut de page