Accueil CCFr  >   FONDS Charles Dovalle
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Charles Dovalle

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 19/06/2020 10:36:32
Charles Dovalle

Période des documents

1824 - 1829 

Volume total du fonds

725 feuille(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035026

Description du contenu

- Œuvres manuscrites (poésies, théàtre)
- Notes
- Correspondance
- Coupures de presse
- Quelques notes historiques

Langue(s)

Français

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur place uniquement

Possibilités de prêt

Non

Possibilités de reproduction

Soumise à autorisation

Catalogue(s) en ligne

Le fonds est visible sur le catalogue général des manuscrits 

Historique et constitution

Historique

Les manuscrits ont été receuillis par M. Louvet dans la chambre de Charles Dovalle, pour être ensuite donnés à Madame Clara Dovalle le 8 décembre 1868. Ils ont ensuite été envoyés par Clara Dovalle, sœur de Charles Dovalle à Jules Clarétie le 2 juin 1881.
Le fonds a été acheté le 15 décembre 1986 par la bibliothèque de Saumur

Mode de constitution

Achat

Ancien(s) possesseur(s)

Charles Dovalle (1807-1829) : Il a fait des études au collège de Saumur, ou il a commencé à écrire des poèmes. Après des études de droit à Poitiers, il partit pour Paris et se lança avec ardeur dans la vie littéraire. Il publia des poésies en forme de chansons. Obligé de se consacrer à des travaux de jurisprudence, tout en écrivant dans Le Figaro, il devint rédacteur au Journal des Salons. Le jeune homme, qui habitait alors rue de la Harpe, n'en continuait pas moins à se consacrer à la poésie. Malheureusement, sa carrière devait être interrompue prématurément par une mort tragique à l'âge de 22 ans. Critique théâtral, il commit un calembour facile sur Mira, le directeur du théâtre des Variétés, qui lui avait refusé l'entrée de son établissement. Il écrivit dans Le Lutin : « Mira peut-être Mira-sévère, mais il ne sera jamais Mira-beau ». Ce dernier, qui était laid et vindicatif, le provoqua en duel. Blessé à l'épaule à la suite d'un premier assaut à l'épée, il exigea contre toutes les règles que le duel se poursuive au pistolet ; au troisième échange, le pauvre Dovalle fut touché, après que la balle eut traversé son portefeuille, et mourut le 30 novembre 1829. Source : Wikipédia Charles Dovalle (https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Dovalle) L’histoire de la famille de Charles Dovalle est racontée dans "Le Vieux Montmartre". Société d'histoire et d'archéologie des IXe et XVIIIe arrondissements — (1909-01), disponible sur Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96020605/f16.image.r=Charles%20Dovalle

Etat du traitement

Inventorié

Etat d'accroissement

Fonds clos

Retour en haut de page