Accueil CCFr  >   FONDS Maurice Barrès
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Maurice Barrès

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 27/12/2019 16:49:01
Maurice Barrès

Période des documents

1888 - 1923 

Volume total du fonds

1 classeur de notes et lettres manuscrites 

Type(s) de fonds

Fonds régional

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0034901

Description du contenu

La collection se compose de manuscrits autographes de Maurice Barrès. Dans une première partie, il s'agit de textes littéraires et de correspondance relative à ses activités d'homme de lettres et de journaliste. Une seconde partie comprend des lettres relatives à sa vie politique, et une troisième partie des papiers personnels.

Document(s) remarquable(s)

Une lettre du Général Boulanger adressée à Barrès qui agréé sa candidature pour les législatives de 1889 à Nancy; le manuscrit d'un article ayant trait aux rapports de la littérature et de la morale.

Langue(s)

Français

Thèmes principaux

Littérature.

Politique, Nationalisme, Boulangisme.

Accès et catalogues

Conditions d'accès

L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.

Possibilités de prêt

Pas de possibilités de prêt.

Possibilités de reproduction

Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

Catalogue(s) en ligne

CCFr CGM Catalogue Général des Manuscrits 

Historique et constitution

Mode de constitution

Acquisitions par achats successifs, notamment dans les années 1970

Ancien(s) possesseur(s)

Maurice Barrès, né le 8 août 1862 à Charmes (Vosges) et mort le 4 décembre 1923 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un écrivain (romancier, essayiste et critique), journaliste, orateur et homme politique français. Il a connu un premier succès littéraire avec Le Culte du moi (1888), premier tome d'une trilogie poursuivie avec Un homme libre (1889) et Le Jardin de Bérénice (1891). Il fonda en 1894 le journal La Cocarde. Il est également l'auteur du Roman de l’énergie nationale, trilogie écrite entre 1897 et 1902. Il a été élu comme Membre de l'Académie française en 1906. Maurice Barrès à été élu Député de Nancy en 1889, et député de Paris en 1906. À la suite de l’Affaire Dreyfus, il a assumé la présidence de la Ligue de la Patrie française puis celle de la Ligue des patriotes, succédant à Paul Déroulède en 1914.

Retour en haut de page