Accueil CCFr  >   FONDS Legrain-Jean
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Legrain-Jean
ou Tablettes cunéiformes

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 22/03/2018 17:33:40
Legrain-Jean ou Tablettes cunéiformes

Période des documents

XXIème siècle avant Jésus-Christ

Volume total du fonds

743 unité(s)

Type(s) de fonds

Fonds spécialisé
Fonds ancien

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0034527

Description du contenu

Les 409 tablettes du fonds Legrain, le plus important ensemble de la collection, sont datées du XXIe siècle avant J.-C., du temps des rois de la IIIe dynastie d’Ur (Ur III). Elles proviennent presque toutes des fouilles clandestines effectuées sur le site de Drehem, l’ancienne Puzrish-Dagan en Iraq du sud. Leur contenu est essentiellement de nature administrative et comptable. Rédigées en langue sumérienne, elles enregistrent pour la plupart des entrées ou sorties de bétail pour le compte du pouvoir royal, comptabilité tenue par les scribes de l’administration en poste à Drehem.

Autres données de volumétrie

472 tablettes cunéiformes et 11 sceaux cylindres, auxquelles se sont ajoutées 260 tablettes en 2001.

Accès et catalogues

Fonds numérisé en ligne

Cliquer ici pour accéder au fonds numérisé
Les 472 tablettes ont été numérisées en 2001 par le CDLI, ou Cuneiform Digital Library Initiative, un projet collaboratif qui réunit l’Université de Californie (Los Angeles), l’Université d’Oxford et le Max Planck Institute (Berlin).
La numérisation par le CDLI s’accompagne de notices descriptives détaillées, et de la retranscription des écritures.

Historique et constitution

Historique

Le fonds Legrain-Jean, du nom des abbés Léon Legrain et Charles-François Jean, a été acquis en 1957 et déposé avec la bibliothèque personnelle de Charles-François Jean.

Ancien(s) possesseur(s)

Léon Legrain, assyriologue français né en 1878, avait obtenu son diplôme de l’École des Hautes Études, en préparant sous la direction du Père V. Scheil l’édition de ces tablettes qu’il avait acquises. Il publia les résultats de son travail sous forme d’un catalogue commenté et d’autographies, dans 2 volumes parus en 1912 sous le titre: Le Temps des Rois d’Ur. Recherches sur la société antique d’après des textes nouveaux (Bibliothèque de l’École des Hautes Études, fasc. 199, Paris: H. Champion, 2 vol. in-8°). Enseignant l’assyro-babylonien à l’Institut Catholique de Paris jusqu’à la fin de la 1ère guerre mondiale, Léon Legrain partit en 1921 pour les États-Unis afin d’occuper les fonctions de conservateur de la section babylonienne du Musée de l’Université de Philadelphie, ville dans laquelle il demeura jusqu’à sa mort en 1963. ,  Charles-François Jean (1874-1955), élève du Père Vincent Scheil (École des Hautes Études), professeur d’hébreu, puis d’épigraphie sémitique à l’École du Louvre. Il est l’auteur de nombreux ouvrages d’assyriologie et d’études sur les mondes biblique, ouest-sémitique et mésopotamien.

Retour en haut de page