Accueil CCFr  >   FONDS Jacques Charvériat
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Jacques Charvériat

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 13/12/2016 16:46:46
Jacques Charvériat

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0034511

Description du contenu

L’ensemble de l’œuvre de ce compositeur lyonnais (38 numéros d’opus) est déposé à la Médiathèque Musicale Mahler : mélodies, chœurs, musique de chambre.

Type(s) de documents

Partitions .  Archives . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

L'accès au fonds est soumis à une autorisation préalable de la Médiathèque sur demande écrite.

Catalogue(s) en ligne

L'inventaire du fonds est disponible sur le site de la Médiathèque Musicale Mahler 


CCFr Manuscrits 

Encodé conformément à la DTD EAD 2002. L'encodage a été réalisé en 2013 à l'aide du logiciel Oxygen XML Editor à partir de l'inventaire saisi sous Word : Fonds Jacques Charvériat, 2007.

Historique et constitution

Historique

Jacques Charvériat est né à Lyon, le 13 décembre 1896. Il a préparé l’Ecole Polytechnique, tout en consacrant ses heures de liberté à la musique. Violoniste, il faisait de la musique de chambre dans sa famille où l’on respirait alors, comme dans presque toute la bourgeoisie française, un air mi-wagnérien mi-franckiste. Lorsque la guerre de 1914 arriva, il s’engagea, puis entra à Polytechnique en 1920.
Officier dans l’artillerie coloniale, spécialiste des travaux de géodésie, il fit carrière successivement au Soudan, en Guinée et, pendant quatre ans, en Chine du Nord. Privé ainsi de contact avec la vie artistique française, il étudia la théorie musicale durant ses longues heures de solitude et fut saisi par la nécessité de composer lui-même. Il s’inspirait en particulier des oeuvres de Moussorgsky, Debussy et Bartok, recherchant une musique capable de transmettre son émotion et sa sensibilité, souvent au travers des poètes. Il ne fut pas cependant tout à fait un autodidacte, car, à une certaine époque, il travailla l’écriture sous la direction de son ancien condisciple, le violoniste et chef de quatuor, Romuald Vandelle.
Rentré en France, avec le grade de lieutenant-colonel, il devait prendre une retraite prématurée pour se consacrer à sa grande passion musicale. Jacques Charvériat est mort à Paris le 17 mai 1968.

Ancien(s) possesseur(s)

Jacques Charvériat (1896-1968), compositeur français

Acquisition

Don(s)

Etat du traitement

Catalogué

Etat d'accroissement

Fonds clos

Retour en haut de page