Accueil CCFr  >   FONDS Fonds ancien
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Mise à jour : 24/03/2020 17:13:08
Fonds ancien

Type(s) de fonds

Fonds ancien

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0034480

Description du contenu

Couvrant quatre siècles de production éditoriale (du XVIe au XIXe siècle), les collections imprimées anciennes offrent un panorama complet de l’histoire du livre (typographie, mise en page, gravure, illustration, reliure) dans tous les domaines de la connaissance. La nature des publications et les publics visés sont divers : traités scientifiques, atlas, éditions littéraires soignées ou de bibliophilie, dictionnaires et grammaires étrangers, traités théologiques, recueils factices témoins de controverses religieuses, musique notée, récits de voyage, art militaire, navigation, architecture, peinture, sculpture, astronomie, occasionnels politiques, livrets de colportage... On y trouve les éditions rares et recherchées de chaque époque, parfois dans des exemplaires uniques au monde, souvent dans leur reliure d’origine. Les collections comptent également quelques livres extra-européens, parmi lesquels des livres xylographiés chinois dont la présence est attestée au Mans depuis le XVIIème siècle.

Le cœur de ces collections est issu des confiscations révolutionnaires provenant, pour l’essentiel, des riches bibliothèques des communautés religieuses du Mans et des environs. Une grande partie des pièces les plus précieuses a été réunie par les mauristes de l’Abbaye de Saint-Vincent, lieu de naissance de l’Histoire littéraire de la France, et dont l’imposante bibliothèque rivalisait au XVIIIe siècle avec celle de Saint-Germain-des-Prés, et par les Lazaristes du couvent de la Mission. Parmi les bibliothèques dont s’est enrichie la collection de Saint-Vincent figurent notamment celle de Jean, Nicolas et Louis-Émeric Bigot (1706), mais aussi des professeurs de l’Académie réformée de Saumur (Louis Cappel, William Doull, John Cameron, Moyse Amyrault).

Principales provenances de communautés religieuses et d’institutions d’Ancien régime : abbaye mauriste de Saint-Vincent du Mans, abbaye mauriste de Saint-Pierre de La Couture du Mans, collégiale Saint-Pierre de la Cour du Mans, Oratoire du Mans, Capucins du Mans, Minimes du Mans, Abbaye des augustins de Beaulieu, Abbaye bénédictine d’Evron, Abbaye des Prémontrés du Perray-Neuf, Chartreuse du Parc, Académie réformée de Saumur

Quelques provenances de particuliers illustres : André Thevet, John Danyelston, Jean Le Féron, John Lesley, Etienne Baluze, Jean Mercier, Guillaume Paradis, Philippe Duplessis Mornay, Anne Duplessis Mornay, Richard Simon, John Doull, Catherine de Médicis, Roland et Jean Fréart de Chantelou, Marin Mersenne, Bernard Lamy, Jean-Baptiste Thiers

Langue(s)

Français ,  Latin ,  Italien ,  Grec ancien (jusqu'à 1453) ,  Espagnol ,  Hébreu ,  Allemand

Thèmes principaux

Histoire.
Littérature.
Philosophie.
Religion.
Sciences.
Géographie.

Volumétrie par langue

Latin :  8 700 notice(s)
Français :  25 500 notice(s)
Italien :  400 notice(s)
Grec ancien (jusqu'à 1453) :  300 notice(s)

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur demande

Historique et constitution

Historique

Le premier noyau de la bibliothèque est issu des confiscations révolutionnaires. Réunis dans trois dépôts, les livres provenaient principalement des abbayes bénédictines de Saint-Vincent et de Couture, du collège des Oratoires, de l’abbaye de Beaulieu et des bibliothèques privées des comtes de Tessé et de Vibraye. Estimé à 55000 volumes en 1791, le contour des collections confisquées s’est modifié au gré des ventes de livres de rebuts, des dispersions, des restitutions, mais aussi des prélèvements réalisés au profit du Mans dans le dépôt des Cordeliers à Paris. A partir de 1826, date de la gestion pleinement municipale de la bibliothèque, les collections s’enrichissent régulièrement par des acquisitions courantes, des envois du Ministère, des achats prestigieux, ainsi que des dons et legs de Sarthois. Son catalogue fut dressé à partir de 1879 par le bibliothécaire Fénelon Guérin, qui fit paraitre un dernier volume de supplément en 1909. Le classement utilisé est celui de Jacques-Charles Brunet, auteur du Manuel du libraire. Cette ancienne classification des libraires fut reprise lors de l’informatisation du catalogue. Elle permet une recherche fine par sujet (exemples d’entrées : Poids et mesure, Recueil de figures des plantes, Bienfaisance privée et publique, culte de la Vierge, Équitation, Querelles autour du Jansénisme, Méthodes de lecture, Sphères et instruments d’astronomie, Romans de chevalerie).

Mode de constitution

confiscations révolutionnaires, achats, dons, legs, envois d'Etat

Ancien(s) possesseur(s)

Abbaye bénédictine de Saint-Vincent ,  Abbaye bénédictine de Couture ,  Couvent de la Mission ,  Oratoire du Mans ,  Abbaye de Beaulieu ,  Couvent des Minimes

Etat du traitement

Catalogué

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Sophie Renaudin

Référence(s) bibliographique(s)

Julien Lhermitte, Les origines et l’organisation de la bibliothèque publique du Mans (789-1839), Le Mans : 1936.
Jean-Dominique Mellot, « Au cœur de la vie (érudite) du livre : Émery Bigot (1626-1689) et la Bibliotheca Bigotiana », in Usages des bibliothèques. Lieux d'histoire et état des lieux, série Sources, Travaux historiques, no 41-42, 1995, p. 65-78.

Retour en haut de page