Accueil CCFr  >   FONDS Joseph de Maistre et sa famille
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Joseph de Maistre et sa famille

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 05/05/2014 15:04:26
Joseph de Maistre et sa famille

Période des documents

1564 - 1891 

Volume total du fonds

2,40 mètre(s) linéaire(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0034061

Description du contenu

Le comte Joseph de Maistre, né en 1754 à Chambéry, d'une famille d'origine française, mort en 1821, fut chargé par le gouvernement sarde de plusieurs négociations, accompagna dans l'île de Sardaigne le roi Charles-Emmanuel lors de l'invasion de ses États par les Français, et se rendit à Saint-Pétersbourg en 1803 comme ministre plénipotentiaire de ce prince. Forcé en 1817 de quitter la Russie lors de l'expulsion des Jésuites, parce qu'il avait embrassé la cause de l'ordre proscrit, il fut nommé dans sa patrie régent de la chancellerie, et reçut toutes sortes de distinctions honorifiques.
Ses principaux écrits sont : Considérations sur la France (1796), Du Pape (1819), De l'Église gallicane (1821), Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821), et Examen de la philosophie de Bacon (1836).

On distingue trois éléments différents dans ce fonds :
- les manuscrits d'ouvrages de Joseph de Maistre. Ce sont bien sûr les pièces essentielles de toute étude sur cet auteur.
- la correspondance de Joseph de Maistre. Elle couvre principalement la période 1803-1817, pendant laquelle Joseph fut ministre plénipotentiaire du roi de Sardaigne à Saint-Pétersbourg. Sa position auprès de la cour de Russie, un réseau de relations soigneusement entretenu et de légitimes ambitions personnelles lui permettent de porter un regard avisé sur cette période de l'histoire contemporaine et d'en faire des compte-rendus circonstanciés au Roi ou à ses ministres Rossi et Vallaise. Correspondance diplomatique également où se lit l'écho des évènements qui ont façonné l'Europe, sous la plume de quelques uns des acteurs majeurs. La correspondance familiale, d'un ton souvent enjoué, renseigne sur les rapports qu'il entretenait avec ses enfants, ses frères et soeurs. Tout y est consigné, du souci financier au conseil syntaxique donné à Adèle, de ses alarmes justifiées pour la vie de Rodolphe pendant les campagnes napoléoniennes au projet d'établissement de l'une ou de l'autre ...On découvrira les liens intimes et émouvants avec son frère Xavier et sa fille Constance.
- les documents familiaux. D'intérêt plus personnel, ils rendent compte sur trois générations des liens qui unissaient les nombreux descendants de Rodolphe, avec l'empreinte majeure du sentiment chrétien et le souci constant d'un établissement matériel toujours remis en cause.

Thèmes principaux

16e - 19e siècle.
Littérature.

Lieu(x) géographique(s)

Savoie.  Europe.  Russie.  Saint-Pétersbourg. 

Type(s) de documents

Archives .  Textes manuscrits . 

Accès et catalogues

Catalogue(s) et inventaire(s)

Répertoire numérique (76 F), par Janine Lucet, 3 pages, 1998.
Répertoire numérique et index (2 J), par Janine Lucet, 35 pages, 1998.

Historique et constitution

Historique

Le fonds Maistre présenté ici correspond à trois ensembles remis aux Archives départementales de la Savoie par les descendants de Joseph de Maistre, à 20 ans d'intervalle.
En 1975, le comte Pierre de Maistre, résidant à Borgo Cornalese en Italie, décida de déposer une partie des archives de Joseph de Maistre qui étaient en sa possession, principalement le journal et le registre des lettres. Le contrat de dépôt fut signé en 1981 et les documents enregistrés comme papiers de famille - le comte Pierre de Maistre en demeure propriétaire en titre, dans la sous-série 76F.
M. le comte Henri-Hubert de Maistre choisit, en 1993, de déposer à son tour les pièces de correspondance en sa possession, par l'intermédiaire de M. Jean-Louis Darcel, professeur à l'Université de Savoie et spécialiste des études maistriennes. C'est encore grâce à l'intervention avisée du professeur Darcel, que neuf lettres au comte de Noailles, détenues au Canada par Mme Bagur, furent déposées. Toutes ces lettres ont été jointes à la même sous-série 76 F, sans doute par raison d'ordre pratique (76 F 9 et 10).
En 1995, le comte Henri de Maistre fit donation à l'Etat de l'essentiel du fonds qui était depuis 30 ans conservé par un autre membre de la famille, le comte Jacques de Maistre, au château de Guiry. Plusieurs universitaires, parmi lesquels nous citerons Jacques Lovie, ont pu l'y consulter et, avec le professeur Darcel, effectuer un premier inventaire. Par arrêté du ministre de la Culture, ce fonds est désormais affecté aux Archives départementales de la Savoie. Il constitue la sous-série 2 J.

Etat d'accroissement

Fonds clos

Retour en haut de page