Accueil CCFr  >   FONDS Georges Becker
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Georges Becker
ou Fonds Becker

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 22/05/2014 15:31:13
Georges Becker ou Fonds Becker

Volume total du fonds

environ 1 760 unité(s)

Type(s) de fonds

Fonds ancien
Fonds spécialisé

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0033933

Description du contenu

Fonds de livres et de partitions sur l'histoire de la musique réuni par Georges Becker (1834-1928), musicologue suisse.

Le fonds comprend des traités et des écrits sur la musique édités du 16e au 20e siècle ainsi que de la musique instrumentale du 18e siècle et de la musique spirituelle suisse, allemande et hollandaise des 17e et 18e siècles

Langue(s)

Français ,  Allemand ,  Italien

Thèmes principaux

Musique.
Musicologie.
16e - 19e siècles.

Lieu(x) géographique(s)

France.  Suisse.  Hollande.  Allemagne.  Italie. 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Fonds consultable dans la salle du fonds ancien sur autorisation des conservateurs

Historique et constitution

Historique

Georges Becker (1834-1928) fut professeur à l'université de Genève. Il collabora à diverses revues de musicologie et publia des articles consacrés à J.J. Rousseau, à la musique en Suisse, ainsi qu'aux musiciens huguenots. Sa collection de traités et de partitions fut vainement proposée à la Bibliothèque de Genève, et finalement acquise par la ville de Lyon en 1894.
Primitivement destiné à la Bibliothèque du Palais des arts, le fonds fut déposé à la Bibliothèque municipale où il a été dépouillé par le musicologue Léon Vallas entre 1906 et 1910, puis par le bibliothécaire Cantinelli.

Etat du traitement

Inventorié
Classé
Catalogué

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Pierre GUINARD

Référence(s) bibliographique(s)

Willy Tapolet. Georges Becker. In Studien zur musikwissenschaft, Band 25 (1962).Léon Vallas. Les Bibliothèques musicales à Lyon. In Revue musicale de Lyon, 6 mars 1910.

Retour en haut de page