Accueil CCFr  >   FONDS Jules Couder
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Jules Couder

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 24/11/2015 10:23:30
Jules Couder

Période des documents

1910 - 1925 

Volume total du fonds

0,10 mètre(s) linéaire(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier
Fonds local

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0033206

Description du contenu

Le fonds Jules Couder est composé de deux grands ensembles : un premier regroupant son œuvre française et occitane, et un second ensemble constitué par ses papiers personnels et sa correspondance.

Plan de classement du fonds Jules Couder

FL 1132-1/ Œuvres de Jules Couder

1-11/ Poésies, fables, contes et chansons en occitan
12-13/ Écrits en français
12/ Théâtre
13/ Chroniques d'histoire locale
14/ Transcription d'œuvres de Jules Couder et autres par M. Maffre

FL 1132-2 Papiers personnels et correspondances à Jules Couder

Autres données de volumétrie

14 volumes, 1 340 pages

Langue(s)

Occitan (après 1500) ,  Français

Thèmes principaux

840 Littératures des langues romanes (Littérature française, ...).

Histoire.

Personne(s) liée(s)

Couder, Jules (1845-1931).

Lieu(x) géographique(s)

Uzès (Gard). 

Type(s) de documents

Textes imprimés .  Archives .  Recueils .  Textes manuscrits . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultable sur demande motivée.

Possibilités de reproduction

Pas de photocopies, possibilité d’impression des feuillets numérisés le cas échéant.

Catalogue(s) en ligne

Historique et constitution

Historique

Jules Couder (6 août 1845- 31 juillet 1931), né et mort à Uzès (Gard), est un poète local d'expression occitane.
Professeur de Lettres au collège d'Uzès, il compose de nombreux textes en occitan, poésies, chansons, fables et contes, parfois signés de son pseudonyme « Jicé ».
Il est également l'auteur d'articles et chroniques d'histoire locale.

Selon les cahiers de manuscrits autographes entrés à sa mort dans les collections de la Bibliothèque municipale d'Uzès, c'est à l'âge de la retraite, à partir des années 1910 jusque vers 1922, que Jules Couder compose des centaines de petites pièces qu'il intitule « vers patois ». Cette œuvre, en grande partie inédite, est réalisée par divertissement personnel. Jules Couder est emblématique d'une génération d'érudits locaux qui prennent goût à l'écriture en langue occitane en suivant l'exemple des écrivains de la renaissance félibréenne qui essaiment depuis la fin du XIXe siècle dans l'ensemble de l'espace occitan.

À sa disparition, les cahiers manuscrits de Jules Couder entrent dans le fonds local de la Bibliothèque d'Uzès où il sont aujourd'hui conservés.

Donateur(s)

Jules Couder

Acquisition

Don(s)

Etat du traitement

Catalogué

Etat d'accroissement

Fonds clos

Retour en haut de page