Accueil CCFr  >   FONDS Famille Négrin
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Famille Négrin

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 23/11/2015 17:28:30
Famille Négrin

Période des documents

1786 - 1985 

Volume total du fonds

0,10 mètre(s) linéaire(s)

Type(s) de fonds

Fonds local

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0033201

Description du contenu

Fonds de la famille Négrin consacré à l’histoire littéraire de Cannes et constitué de nombreuses pièces.
Fonds précieux, qui réunit des lettres autographes d’artistes et hommes politiques contemporains d’Émile Négrin.

Langue(s)

Occitan (après 1500) ,  Français

Thèmes principaux

440 Langues romanes.

Type(s) de documents

Textes manuscrits . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Fonds librement communicable

Possibilités de reproduction

La reproduction des documents appartenant ou conservés aux Archives communales de Cannes donne lieu à la perception d’un droit de reproduction.

Catalogue(s) en ligne

Répertoire numérique détaillé consultable sur le site des Archives municipales de Cannes 

Historique et constitution

Historique

Émile Négrin (1833-1878) est né à Cannes le 14 octobre 1833, d’une famille de notaires cannois.

Après avoir été élève de la Marine à Toulon, Emile Négrin étudie le droit à Aix-en-Provence et devint professeur à Bagnères-de-Luchon, puis correspondant de presse à L’Union des Artistes et au Courrier des Arts à Toulouse, enfin greffier au Tribunal civil de Nice en 1861.

De retour à Cannes où il se fixe définitivement dans les années 1850, Émile Négrin se consacre entièrement à la littérature, sa véritable vocation. Son premier recueil paraît en 1857 sous le titre Le Beau ciel de Cannes (Toulouse, Vve Sens et Savy), il écrit par la suite une douzaine d’œuvres. Parmi celles-ci, Les Fleurs de Cannes parue en 1866 et Les Promenades de Nice, guide littéraire sur la ville, qui lui vaudra une grande popularité parmi les touristes.

Il fera également plusieurs études sur la langue provençale, proposant un nouveau système d’orthographe dans un livre publié en 1871 Principes orthographiques de la langue provençale et des autres idiomes romans : depuis le dialecte de Nice jusqu'au dialecte de Toulouse, (Impr. Niçoise. [Nice]).

Ami de Victor Hugo, Alphonse Karr, Sainte-Beuve, Michelet, François Coppée, Joanne, Elisée Reclus… avec lesquels il échangea une importante correspondance, il marquera son attachement au mouvement félibréen et à ses promoteurs Mistral, Aubanel, Roumanille.

En 1872, atteint d’une maladie fort grave et incurable à l’époque, il fut frappé de cécité et de paralysie. Surnommé l’Homère cannois, il meurt le 14 septembre 1878 à l’âge de quarante-cinq ans, dans sa villa la Bastidou doù Troubaïre, grande propriété de Cannes.

Mode de constitution

Don

Acquisition

Don(s)

Etat d'accroissement

Fonds clos

Fonds liés

hors Répertoire
Retour en haut de page