Accueil CCFr  >   FONDS Jean Legrand
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Jean Legrand

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 30/09/2014 15:04:38
Jean Legrand

Période des documents

1945 - 1983 

Volume total du fonds

0,40 mètre(s) linéaire(s)

Type(s) de fonds

Fonds spécialisé

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0032899

Description du contenu

Le fonds des manuscrits inédits de Jean Legrand est constitué d'une biographie et d'une bibliographie de Jean Legrand rédigées en 1983 par son ami Pierre Caminade, poète, écrivain et critique littéraire.
Sept tapuscrits originaux de Jean Legrand, corrigés de la main de l'auteur et non publiés du vivant de l'écrivain et d'un dernier article constitué d'extraits déclassés de manuscrits et tapuscrits du romancier.
Ce fonds de manuscrits inédits reflète les thématiques érotiques et hédonistes du chef de file du "Sensorialisme".

Thèmes principaux

Sensorialisme.
Littérature française du 20ème siècle.

Personne(s) liée(s)

Legrand, Jean.

Volumétrie par domaine

800 Littérature :  0,40 mètre(s) linéaire(s)

Volumétrie par type de document

Textes manuscrits :  0,40 mètre(s) linéaire(s)

Volumétrie par langue

Français :  0,40 mètre(s) linéaire(s)

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Communication sur place.

Possibilités de prêt

Pour exposition.

Possibilités de prêt inter-bibliothèques

Non

Possibilités de reproduction

Sur demande motivée.

Catalogue(s) et inventaire(s)

Fonds des manuscrits inédits du romancier Jean Legrand (1945-1983) : répertoire numérique détaillé de la sous-série 23 F. Julien, DUVAUX. Montpellier, Archives départementales de l'Hérault, 2010

Historique et constitution

Historique

Le fonds a été déposé en 1990 aux archives départementales de l’Hérault par Pierre Caminade.

Jean Legrand (Montpellier, 1910-Paris, 1982). Militant proche de l'extrême-gauche et des milieux trotskystes jusque dans les années 1934-35, Jean Legrand compte parmi les amis de la photographe et écrivaine Claude Cahun (1894-1954) et fréquente le poète surréaliste René Crevel (1900-1935) et le poète Henri Michaux (1899-1984). En 1934, il lance avec Claude Cahun et Pierre Caminade (1911-1998) son propre groupe, le "Groupe Brunet" dont le manifeste "L'amour la connaissance" est publié en 1938 lors d'une exposition au Studio 28. Le Groupe Brunet préconise une critique radicale de la société et constitue l'aile gauche de "l'Association des Ecrivains et Artistes Révolutionnaires".
Jean Legrand est aussi l'imprimeur en 1936 de "Je ne mange pas de ce pain-là" de l'écrivain surréaliste Benjamin Péret (1899-1959), de "Madame Edwarda" de Georges Bataille (1897-1962), sous le pseudonyme de Pierre Angélique en 1941, et des tracts de "Contre-Attaque" (mouvement fondé par Georges Bataille). En tant qu'éditeur, Jean Legrand lance différentes collections : Le grain terrestre, Collection Dauphine, L.G.T, etc...
Après la guerre, Jean Legrand s'installe de nouveau dans l'Hérault.
Il publie un premier livre chez Gallimard en 1946 et participe aux Cahiers de la Pléiade en 1947. Il lance alors le "Sensorialisme" accompagnant le succès de scandale de son premier livre, "Journal de Jacques", aux résonnances fortement érotiques, second volet d'une trilogie "Jacques ou l'homme possible" (Sagittaire, 1947) et "Aurette et Jacques" (Gallimard, 1947).
Sa carrière littéraire s'arrête alors brutalement, il écrit de nombreux ouvrages et romans, célébrant l'érotisme et l'hédonisme, qui ne trouvent pas d'éditeur. Grâce à Pierre Caminade et le collectif "Permanences méditerranéennes de l'humanisme", en 1963, il publie "Composition". Dans les années 1950, Jean Legrand achève l'un de ses romans demeurés inédits jusqu'en 2008 "Tandis qu'Ulysse vagabonde".

Ancien(s) possesseur(s)

Legrand, Jean (1910-1982)

Donateur(s)

Caminade, Pierre (1911-1998)

Acquisition

Dépôt

Etat du traitement

Inventorié

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Sylvie Desachy

Retour en haut de page