Accueil CCFr  >   FONDS Concours des langues romanes
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Concours des langues romanes

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 28/10/2014 11:28:22
Concours des langues romanes

Période des documents

1838 - 1984 

Type(s) de fonds

Fonds spécialisé

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0032880

Description du contenu

Cet ensemble regroupe les pièces reçues par la SAB dans le cadre du concours de Langue Romane : principalement des poèmes, mais aussi quelques pièces de théâtre, chansons, contes et nouvelles. Ces textes, généralement accompagnés d'un glossaire ou d'une traduction en français, sont parfois complétés par des documents iconographiques et des correspondances.

Autres données de volumétrie

12 boîtes, 688 dossiers

Langue(s)

Français ,  Occitan (après 1500) ,  Français dialecte

Thèmes principaux

440 Langues romanes.

Littérature.

Philologie romane.
Littérature occitane (16ème-20ème siècle).
Poésie.
Musique.
Ethnologie.
Folklore.
Félibrige.

Personne(s) liée(s)

Azaïs, Jacques.
Azaïs, Gabriel.

Type(s) de documents

Textes manuscrits .  Images fixes . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultable au CIRDOC, en accès indirect.

Possibilités de prêt

Pour exposition, sur demande.

Possibilités de prêt inter-bibliothèques

Non

Possibilités de reproduction

Toute reproduction en vue d'une édition ou production audiovisuelle de la documentation contemporaine soumise au droit d'auteur ne peut se faire sans l'accord des ayant-droits. La reproduction de documents à des fins de recherche, sans publication des documents, est acceptée sous réserve des impératifs de conservation laissés à l'appréciation du personnel bibliothécaire du CIRDÒC.

Historique et constitution

Historique

Concours des Langues Romanes, instauré La Société Archéologique de Béziers organisa plusieurs concours littéraires, dont celui de Langue Romane de 1838 à 1984, réservé à l'expression en langue d'oc. Pour y participer, il fallait composer un poème en occitan, avec un glossaire ou une traduction. Les compositions en français ou autres langues étaient exclues. Le poème devait rester anonyme et comporter une devise permettant d’identifier son auteur. Chaque année la Société Archéologique publia dans son bulletin (BSAB), avec la liste des lauréats, le texte de la composition primée. Le premier concours fut organisé peu après la création de la Société Archéologique de Béziers (SAB) en hommage à Pierre-Paul Riquet, personnage tutélaire de la Cité. Suite au succès des premières éditions, le concours fut reconduit, et le thème laissé libre. Reconnu et suivi dans toutes les provinces méridionales ce concours attira de nombreux poètes de toutes les régions de France ainsi que de l’étranger révélant quelques auteurs depuis devenus célèbres. Le concours était annuel et la délibération des prix annoncée lors de la séance publique de la Société, le jour de l’Ascension. Un rameau d’olivier était alors attribué au premier lauréat, puis des médailles d’argent, de bronze et des mentions honorables pour les autres lauréats lors de la fondation de la société en 1832.

Donateur(s)

Société Archéologique de Béziers

Acquisition

Dépôt .  Versement réguliers des mémoires en réponse au concours annuel ouvert par la société..

Etat du traitement

Inventorié
Numérisé

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

La Société Archéologique de Béziers, Les langues romanes, le Félibrige, Hommage à ses fondateurs Jacques et Patrick Azaïs. Béziers, SAB, 2011.

Retour en haut de page