Accueil CCFr  >   FONDS Fonds ancien et patrimonial
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Fonds ancien et patrimonial

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 25/08/2014 16:28:26
Fonds ancien et patrimonial

Volume total du fonds

23 623 unité(s)

Type(s) de fonds

Fonds ancien

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0032780

Description du contenu

Fonds encyclopédique.

Document(s) remarquable(s)

Dictionnaire octolingue d’Ambroise Calepin édité à Lyon en 1681
Œuvres de Galien imprimé à Lyon par Jean Frelon en 1550
Œuvres d’Hippocrate, chez Guillaume Rouillé, 1576
Bible dite de Cavallier, 1610
Histoire des Princes d’Orange écrite par Joseph de la Pise, La Haye, 1638
L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, 1879

Thèmes principaux

Administration publique.
Agriculture.
Architecture.
Arts.
Droit.
Economie.
Education et enseignement.
Géographie.
Histoire.
Langues et linguistique.
Littérature.
Mathématiques.
Médecine.
Musique.
Religion.
Sciences.
Sciences sociales.

Type(s) de documents

Monographies .  Périodiques .  Littérature grise .  Recueils .  Textes manuscrits .  Archives .  Partitions .  Cartes et plans .  Images animées .  Enregistrements sonores .  CDs .  Cassettes audio .  Disques vinyl .  Images fixes .  Diapositives .  Estampes .  Photographies .  Dessins .  Affiches .  Cartes postales .  Documents numérisés .  Objets . 

Volumétrie par type de document

Monographies :  8 605 unité(s)
Périodiques :  12 843 unité(s)
Textes manuscrits :  549 unité(s)
Partitions :  15 unité(s)
Images fixes :  1 611 unité(s)

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur place.

Possibilités de prêt inter-bibliothèques

Non

Possibilités de reproduction

Oui, possibilité de scanner certains documents, et d’envoyer certaines images numérisées, sur demande.

Catalogue(s) en ligne

Mediatheque Léon-Alègre 

Historique et constitution

Historique

L’histoire de la bibliothèque de Bagnols-sur-Cèze est intimement liée à la figure de Léon Alègre. Né à Bagnols en 1813, il y est mort en 1884. Il est le personnage qui, sur tout un siècle, a eu un regard très aigu, penché sur sa ville, une attention d’historien, d’artiste, de savant et d’humaniste. Léon Alègre nous intéresse au titre de fondateur de la bibliothèque-musée de Bagnols et d’éternel collecteur des traces du patrimoine de sa ville : c’est ainsi qu’il va fouiller les poubelles pour y récupérer les parchemins jetés par les appariteurs de la mairie. Il a une idée en tête, inspirée par la lecture des écrits de l’abbé Grégoire (celui-là même qui fait voter à la Convention l’abolition de l’esclavage), cette idée c’est de fonder des bibliothèques et des musées partout en France pour développer l’instruction « des masses populaires et laborieuses ». Ce projet de créer un établissement culturel n’est pas pris au sérieux lorsqu’il le propose à la mairie en 1845. Trop tôt. Tenace, Léon Alègre ouvre un registre d’inventaire et créé officieusement la bibliothèque de Bagnols. Enfin, en 1857, la mairie approuve officiellement cette création. Le maire Félix Saurin met à la disposition de Léon Alègre un local situé dans la Mairie alors sise au nord-ouest de la place du marché. Il s’agit tout au plus d’un dépôt (« un galetas »). En 1868, la Mairie s’installe à l’hôtel Madier (mairie actuelle). La bibliothèque-musée suit le mouvement au deuxième étage, après d’importants travaux. Il écrit à ses amis, aux différents ministères pour obtenir des livres et des œuvres d’art.
Le musée et la bibliothèque qui ne formaient jusque-là qu’une seule entité vont se séparer suite au legs en 1879, du docteur Auguste-Gédéon Mallet, ancien chirurgien de la marine et député du Gard. Celui-ci lègue à la ville son hôtel particulier, ses collections afin qu’il en soit fait « un musée, une bibliothèque ou une école laïque ». A la mort de Léon Alègre, la succession est prise par son ami Léopold Truphémus jusqu’en 1914 ainsi que par sa fille Marie Garidel-Alègre jusqu’en 1915, une des premières femmes conservateur de bibliothèque en France.
Entre les deux-guerres la bibliothèque a continué de fonctionner au rez-de-chaussée de l’Hôtel Mallet, avec des administrateurs bénévoles parmi lesquels François Barbier, universitaire et proviseur honoraire qui a entrepris l’inventaire du fonds Léon-Alègre de 1936 à 1942.
Avec l’occupation allemande, les écoles bagnolaises ont été réquisitionnées et l’Hôtel Mallet transformé en école publique. La bibliothèque a été fermée de février 1944 jusqu’à avril 1945 et les collections préservées grâce au docteur Joseph Arène et à Albert André.
Après la guerre, d’autres gestionnaires bénévoles ont fait vivre ont fait vivre la bibliothèque : Mr Lavie, Mr Béchard et Mr Bernard libraire, grand ami du Docteur Arène.
En 1964, Maurice Sauvadet, ancien inspecteur académique, est chargé par la Mairie de reprendre le flambeau. Enfin, en 1970 et en 1982, Guy Taras est le dernier conservateur bénévole. Encadrant une équipe structurée de bénévoles il met en place une politique d’animation très active grâce au club A.B.C.D…
A partir de cette date l’équipe s’est étoffée de professionnels des bibliothèques avec Patrick Schumacher comme bibliothécaire jusqu’en 1996, puis Mireille Justamond, bibliothécaire, jusqu’en 2011…
En 2001, la médiathèque s’installe dans l’ancien collège réhabilité, une réserve ancienne est conçue pour conserver dans les meilleures conditions les livres anciens et manuscrits.
En 2004, dans le cadre du PAPE (Plan d’Aide au Patrimoine Ecrit) un responsable, spécialisé en fonds patrimonial, chargé d’inventorié, cataloguer le fonds (imprimés, manuscrits, périodiques, cartes postales, dessins, partitions, photographies….) est recruté.
Dans la digne suite de son fondateur, Léon Alègre, la médiathèque continue d’enrichir le fonds, par l’acceptation de dons, l’acquisition d’imprimés et de manuscrits liés à l’histoire locale. Mais aussi, elle participe à des opérations régionales, dans le cadre du Pôle associé LR2L/Région Languedoc-Roussillon/ Bnf, pour la numérisation de la presse locale ancienne. Elle répond à des appels à projets de la DLL, pour le catalogage des manuscrits, de la DREST, en collaboration avec les musées de Bagnols, pour la numérisation des dessins et carnets de voyage de Léon Alègre.

Mode de constitution

Le fonds a été constitué, à sa création, par des dons des amis ou connaissances de Léon Alègre.

Donateur(s)

Mallet, Auguste-Gédéon ,  Alègre, Léon (1813-1884)

Acquisition

Achat(s) ,  Don(s) ,  Legs

Etat du traitement

Classé
Catalogué : imprimés, périodiques anciens, cartes postales anciennes

Etat d'accroissement

Fonds ouvert
Les dons des lecteurs concernant les périodes anciennes (16ème-19ème s.) sont acceptés.

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Valérie Serre

Retour en haut de page