Accueil CCFr  >   FONDS Isabelle Ginot
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Isabelle Ginot

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 19/11/2018 17:49:00
Isabelle Ginot

Période des documents

1987 - 2001 

Volume total du fonds

2,5 mètre(s) linéaire(s)

Type(s) de fonds

Fonds spécialisé
Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0032138

Description du contenu

Ce fonds regroupe diverses archives professionnelles de la critique et universitaire Isabelle Ginot, couvrant la période 1987-2001. Il concerne principalement son travail de thèse autour du chorégraphe Dominique Bagouet : plan de thèse et notes, fiches synthétiques concernant ses différentes pièces chorégraphiques, programmes de salle, dossiers de diffusion, correspondance, croquis, enregistrements d'entretiens avec le chorégraphe et avec ses danseurs ou d'autres personnalités l'ayant connu, articles de presse et autres textes. D'autres documents concernent la création des Carnets Bagouet (enregistrements sonores d'entretiens avec des danseurs, documents administratifs et de présentation du projet de l'association, inventaire d'époque des archives de D. Bagouet). Le fonds contient par ailleurs des documents de travail concernant les activités de critique d'Isabelle Ginot, notamment de nombreux enregistrements sonores d'entretiens avec des chorégraphes et personnalités (Trisha Brown, Susan Buirge, Mark Tompkins, Merce Cunningham, Robert Swinston, Odile Duboc, Alain Buffard, Daniel Larrieu, Dominique Dupuy...).

Coupures de presse ; documents de diffusion ; programmes ; manuscrits ; tapuscrits ; correspondance ; enregistrements sonores.

Œuvres chorégraphiques :
Déserts d’amour ; Le Crawl de Lucien ; Assaï ; Le Saut de l’ange ; Les Petites Pièces de Berlin ; Meublé sommairement ; Jours étranges ; So Schnell ; Necesito, pièce pour Grenade

Thèmes principaux

790 Loisirs et arts du spectacle.

Personne(s) liée(s)

Dominique Bagouet (1951-1992) danseur et chorégraphe.
Brigitte Asselineau, danseuse et pédagogue.
Chantal Aubry (1941-), écrivaine et journaliste.
Trisha Brown (1936-), danseuse et chorégraphe.
Susan Buirge (1940-), danseuse, chorégraphe et pédagogue.
Odile Duboc 1941-), danseuse, chorégraphe et pédagogue.
Hubert Godard, historien et universitaire.
Mark Tompkins (1954-), acteur, danseur et chorégraphe.

Personne(s) morale(s) liée(s)

Carnets Bagouet (1993-).

Type(s) de documents

Recueils .  Textes imprimés .  Enregistrements sonores .  Textes manuscrits . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Documents consultables sur autorisation

Historique et constitution

Ancien(s) possesseur(s)

Critique de danse de 1983 à 2005 (La Marseillaise, Révolution, Les Lettres Françaises, La Croix, Ballett International), Isabelle Ginot travaille d'abord dans le milieu chorégraphique auprès de structures de programmation (Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis, Festival international Montpellier Danse, théâtre de Tremblay en France...) ou de groupes et compagnies d'artistes (les Carnets Bagouet, compagnie IDA/Mark Tompkins, Emmanuelle Huynh, Rosalind Crisp, Julie Nioche...). En 1997 elle soutient son doctorat intitulé « Dominique Bagouet, un labyrinthe dansé : essai d'analyse de l'œuvre chorégraphique » sous la direction de Michel Bernard. Cette thèse est publiée en 1999 aux éditions du Centre national de la danse. Elle devient maîtresse de conférences au département danse de Paris 8, puis en 2007, professeure dans ce même département après avoir soutenu en 2006 son dossier d'habilitation à diriger des recherches sur le thème de la critique en danse. Depuis 2000 elle est également praticienne certifiée de la méthode Feldenkrais. Ses travaux de recherche et d'enseignement ont connu une première période consacrée à l'analyse des œuvres en danse contemporaine. Elle interroge, d'une part, tout particulièrement l'activité perceptive du spectateur (ou du critique) dans la lecture ou l'analyse des pièces chorégraphiques. D'autre part, l'œuvre chorégraphique étant saisie dans ses liens avec différents cercles contextuels, il s'agissait aussi de la penser comme processus - même dans son état de représentation - et d'interroger autant l'œuvre scénique que les pratiques et les discours qui contribuent à son émergence. A partir de 2007, la question des pratiques devient centrale dans son approche, et la conduit à élaborer un nouveau terrain de recherche qui concerne les pratiques somatiques, à la croisée des pratiques de danse et des pratiques de soin. Co-fondatrice de A.I.M.E. (Association d'individus en mouvements engagés), Isabelle Ginot développe avec l'association un ensemble de pratiques corporelles issues de la danse et des pratiques somatiques, en direction de personnes en situation de précarité sociale ou de santé. Ce nouvel axe de travail, qui fait écho aux questions de certains danseurs sur les frontières entre pratique artistique et monde social, donne lieu, d'une part, à la création d'un nouvel axe de formation (Diplôme d'université « Techniques du corps et monde du soin »), d'autre part, à un programme de recherche sur les méthodes somatiques, leur histoire et leur épistémologie. Elle est actuellement responsable au sein de l'Université Paris 8, du DU « Techniques du corps et monde du soin », et co-responsable, avec Isabelle Launay, du programme doctoral en danse et du laboratoire « Analyse des discours et pratiques en danse ». Outre la publication de sa thèse de doctorat, Isabelle Ginot a publié de nombreux articles érudits, et a cosigné avec Marcelle Michel « La danse au XXe siècle » (1995, nombreuses rééditions).

Donateur(s)

Isabelle Ginot

Etat du traitement

Inventorié

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

Dominique Bagouet, un labyrinthe dansé / Isabelle Ginot. – Pantin : Centre national de la danse (recherches), 1999. 303 p.

Retour en haut de page