Accueil CCFr  >   FONDS Robert Honnert
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Robert Honnert

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 21/07/2020 10:35:59
Robert Honnert

Période des documents

1920 - 1939 

Volume total du fonds

15 unité(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0032100

Description du contenu

On trouvera dans ce fonds les manuscrits de : Anna ; Né pour la gloire ; Veux-tu ma Rolls ? ; Le Chant du plus beau navire ; Madame Etienne Mettraz ; La Princesse de Parabère ; Raoul ; Les Femmes de Champlieu ; Un Ciel ; L’Écume ; L’Antichambre ; L’Évangéliaire ou Sylvestre ; Villeneuve ; Max ; Philippe jeune homme vierge ; Jacques et Pierre ; Novembre et de nombreux poèmes parmi lesqels Les Désirs ; Lucifer ; Les Portes du mondes ; Bréviaire.

Autres données de volumétrie

15 cartons d'archives

Thèmes principaux

Littérature.

Type(s) de documents

Textes manuscrits . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur demande

Catalogue(s) en ligne

Historique et constitution

Ancien(s) possesseur(s)

Mme Suzanne Henrion, exécutrice testamentaire de R. Honnert ,  Robert Honnert, poète, romancier et journaliste (Malzéville 1901-Paris 1939). Après des études à l'École normale, il entame une carrière de poète. Il fréquente le milieu des revues d’avant-garde comme L’œuf dur ou Philosophies, collabore à différents journaux, est publié par la N.R.F.et devient critique littéraire. Vers 1925, il traverse une crise de conscience et se convertit au catholicisme. Cependant, il se trouve déchiré entre les poètes surréalistes dont il ne rejoindra jamais le mouvement et ses nouvelles convictions. Robert Honnert sera durant quatre années secrétaire de la Société des Études Staëliennes, puis, un temps, secrétaire littéraire de Paul Reynaud. Il continue à publier et devient speaker à Radio Tour-Eiffel. Un autre de ses talents est celui de conférencier. L’homme est à la fois mondain et attiré par l’extrême gauche et les causes sociales en politique. En 1936, l'article intitulé Foi et révolution qui parait dans la revue Europe est emblématique à cet égard. Jusqu'en 1938, il collabore à de nombreuses revues et, alors qu'il s'apprête à fonder la sienne, il montre les premiers signes d’une maladie qui le privera bientôt du sens des réalités et dont il décède en mai 1939.

Acquisition

Dépôt

Etat du traitement

Catalogué : Catalogue des manuscrits (ms. 1871)

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

Mathis (Lydia), DEA Langue, texte et littérature, Université-Nancy 2, 1995.Le fonds a été classé selon le plan de l'étude de Lydia Mathis : Ouvrages, articles, manuscrits, correspondance

Retour en haut de page