Accueil CCFr  >   FONDS Fonds de Cuers de Cogolin
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Fonds de Cuers de Cogolin

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 07/07/2020 16:41:05
Fonds de Cuers de Cogolin

Période des documents

1850 - 1925 

Volume total du fonds

40 notice(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0031915

Exposition(s)

Fonds numérisé
Japon et Traditions (exposition dans tous les espaces de la médiathèque, 14 septembre - 13 octobre 2007)

Description du contenu

Romans, ouvrages didactiques : anthologie de la gravure japonaise, recueil iconographique sur le thème des saisons, encyclopédie artisanale illustrée, périodiques féminins.

Recueil de gravures de Georges -Ferdinand Bigot : Croquis japonais, Tokyo, 1886

Thèmes principaux

760 Arts graphiques (Gravure et estampes, ...).
952 Japon.

Japon.

Lieu(x) géographique(s)

Japon. 

Type(s) de documents

Dessins .  Photographies .  Monographies . 

Accès et catalogues

Possibilités de prêt

Consultation sur place

Historique et constitution

Historique

Don fait en 1931
Origine géographique : Japon, France

Né à Paris en 1860, Georges Bigot, initié au dessin par sa mère, est admis à l’Ecole des beaux-arts à seulement douze ans, ce qui est exceptionnel. Ses professeurs lui font alors connaître le Japonisme alors très en vogue dans les milieux artistiques parisiens.
Sa visite du pavillon du Japon de l'exposition universelle de 1878 de Paris le subjugue et il décide de partir y étudier la peinture traditionnelle japonaise. Il arrive à Tokyo en 1882. Son intention initiale est de n'y rester rester que quelques mois pour développer la maîtrise de son art et de retourner ensuite à Paris pour y bâtir une carrière basée sur les expériences vécues dans l'archipel. Il multiplie ainsi dessins et aquarelles d'une vie quotidienne qui le fascine. Il s'intègre immédiatement à son nouvel environnement, apprend la langue, donne des cours de dessin, de français et décide finalement de s'installer au Japon. En 1894, il épouse une Japonaise, Sano Masu qui a 17 ans et qui est issue d'une famille de samourai. Ils ont un fils : Maurice Gaston.

Bigot travaille alors comme illustrateur pour des magazines occidentaux tels que L'Illustration, Le Monde Illustré, L'Epatant et Le Petit Parisien ainsi que pour des journaux nationaux tels que le Yubin Hôchi Shimbun, Maru Maru Shimbun ouKaishin Shimbun. Parallèlement, il édite ses propres albums qui constituent un des témoignages les plus précieux pour connaître les mœurs du Japon à l'ère Meiji. L'un d'eux, Croquis japonais (1886), fait partie des collections patrimoniales de la médiathèque depuis son don par un descendant de la famille de Jean-Baptiste de Cuers de Cogolin en 1931.

Ancien(s) possesseur(s)

Famille de Cuers de Cogolin ,  Jean-Baptiste de Cuers de Cogolin (1856-1927), président de l'Alliance française à Yokohama. ,  Georges Bigot, professeur de dessin au Japon, illustrateur, mort en 1927.

Acquisition

Don(s)

Etat d'accroissement

Fonds clos

Retour en haut de page