Accueil CCFr  >   FONDS Julie-Victoire Daubié
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Julie-Victoire Daubié

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 12/04/2021 14:38:22
Julie-Victoire Daubié

Période des documents

1840 - 1870 

Volume total du fonds

1 mètre(s) linéaire(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0031532

Description du contenu

Le fonds comprend la correspondance manuscrite adressée à Julie Daubié ainsi que ses diplômes.

Journaliste, auteur de : 'L'émancipation de la femme' (1871), 'Du progrès dans l'instruction primaire. Justice et liberté' (1862), 'La Femme pauvre au 19e siècle'.

Langue(s)

Français

Thèmes principaux

323 Droits du citoyen et droits politiques.
376 Education des femmes.

Féminisme.
Histoire de l'enseignement.
Histoire de l'éducation.

Type(s) de documents

Textes manuscrits . 

Accès et catalogues

Catalogue(s) en ligne

Inventaire du fonds publié et décrit dans le Catalogue Général des Manuscrits du CCFr 

Historique et constitution

Historique

Don de Madame Laure Reuchel, descendante de Julie-Victoire Daubié.

Née dans une famille modeste des Vosges en 1824, Julie-Victoire Daubié remporte en 1859 un concours proposé par l'Académie Lyonnaise avec un mémoire intitulé La femme pauvre par une femme pauvre. Elle sera la première bachelière de France en 1861 à Lyon,. Elle est licenciée ès lettres en 1871. Active féministe, elle est en contact avec les militantes anglaises et se préoccupe entre autre de questions d'éducation, des droits des femmes journalistes.. En 1870 elle dépose une pétition au Sénat sur la tolérance de la débauche et la recherche en paternité. Elle demande la même année son inscription sur les registres électoraux . Elle collabore à l'Avenir des femmes de Léon Richer et en 1871 elle fonde avec Arlès-Dufour, industriel saint-simonien "L'Association pour l'émancipation progressive de la femme". Elle sera l’une des premières femmes à collaborer à des journaux économiques. Elle publie différents ouvrages : Du progrès dans l'enseignement primaire ; La femme pauvre au XIXe siècle (primé à l'exposition universelle de 1867)... Elle meurt en 1874 sans avoir pu achever sa thèse de doctorat sur "La condition de la femme dans la société romaine" (source Dictionnaire des féministes / dir. C. Bard et S. Chaperon)

Ancien(s) possesseur(s)

Julie-Victoire Daubié (1824-1874), autodidacte, première femme bachelière en 1861.

Acquisition

Don(s)

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)


Thiercé, Agnès. - Julie-Victoire Daubié, "femme savante" : de la condition économique, morale et politique de la femme sous le second Empire, Maîtrise d'histoire sous la direction de Michelle Perrot, Université Paris VII, 1990
Bulger, Raymonde Albertine. - Lettres à Julie-Victoire Daubié (1824-1874), la première bachelière de France. - Peter Lang, 1992. - (Writing about women féministe literary studies)
Avant-propos de Michelle Perrot et préface d'Agnès Thiercé dans l'édition 1992 de La femme pauvre au XIXe siècle de J.V. Daubié. - Ed. Côté-femmes

Retour en haut de page