Accueil CCFr  >   FONDS Chansonnier dit de Maurepas
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Chansonnier dit de Maurepas

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 03/02/2015 15:24:50
Chansonnier dit de Maurepas

Période des documents

1701 - 1800 

Volume total du fonds

44 volume(s)

Type(s) de fonds

Fonds spécialisé

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0031432

Description du contenu

Recueil manuscrit de chansons aux armes de Maurepas.

On y trouve :
- un Recueil de chansons, vaudevilles, sonnets, épigrammes, épitaphes (1355-1747)
- un Recueil d'anciennes chansons notées de différens autheurs faicts sous le règne de saint Louis et depuis
- un Recueil de pièces ... concernant le Régiment de la Calotte (1721-1743)
- un Recueil d'airs notés
- une table

Langue(s)

Français

Thèmes principaux

780 Musique.

Chansons.
Chansons traditionnelles.

Type(s) de documents

Textes manuscrits . 

Accès et catalogues

Possibilités de prêt

Consultation sur place

Catalogue(s) et inventaire(s)

Henri Omont, Catalogue général des manuscrits français. Ancien supplément français, II, n°9561-13090, Paris, Leroux, 1896.

Historique et constitution

Historique

Au 18ème siècle, les manuscrits constitués par Pierre Clairambault puis continués par son neveu Paschal apportèrent un panorama de la chanson politique française de 1549 à 1759. Les chansonniers Clairambault ont été souvent copiés. La plus célèbre de ces copies est celle qui fut constituée sur l’ordre du comte de Maurepas.
De nombreux recueils manuscrits faisant suite aux chansonniers Clairambault-Maurepas sont conservés à la Bibliothèque nationale, à l’Arsenal, à la bibliothèque Mazarine et à la bibliothèque de la Ville de Paris.

Fonds entré en 1804.

Mode de constitution

Production propre

Ancien(s) possesseur(s)

Jean-Frédéric Phelypeaux, comte de Maurepas (1701-1781), secrétaire d'Etat

Acquisition

Achat(s)

Etat du traitement

Catalogué : Fonds coté en Français 12616-12659

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

Leopold Delisle, Le Cabinet des manuscrits, 1868-1881.

Retour en haut de page