Accueil CCFr  >   FONDS Jean Masson
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Mise à jour : 04/12/2015 11:43:13
Jean Masson

Période des documents

1400 - 1913 

Volume total du fonds

4172 notice(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0031213

Description du contenu

Le fonds Masson est un fonds important sur l’histoire du nord de l’Europe et de la Belgique, une grande partie du fonds concerne la Picardie. Il est à remarquer trois parties : les Guerres de religion 218 pièces dont 104 pièces datent de la seule année 1589 ; un ensemble de 262 pièces sur les troubles de la minorité de Louis XIII (1614-1622) et un ensemble de mazarinades composées de 337 pièces. Certains catalogues de ventes comportent le prix des œuvres et parfois même le nom de l’acquéreur. De plus, le fonds est constitué aussi des premières impressions françaises et étrangères.

Document(s) remarquable(s)

« De ortu et obitu prophetarum et apostolorum et ceterorum quos commemorat », Isidore de Séville. 1400. Hain 9305. Cote M2663/1
« Pragmatica sanctio », Charles VII. Impr. Paris : Antoine Caillaut, 1484. Hain 4528, Brunet IV. 855. Cote M 2184
« Le Saint voyage et pélerinage de la cité saincte de Hiérusalem... », Bernhard de Breydenbach, traduit par Frère Jehan de Hersin, Lyon, 1489. Cote M 615
« Rhetoricorum », Marcus Tullius Cicero. Venise : Giovanni de Gregori, 1502. Cote M 2929
« Libellus vere aureus nec minus salutaris quam festivus de optimo reip. statu, deque nova insula Utopia », Thomas More. Louvain : Theodoric Martin, 1516. Edition originale. Relié avec « Tabulae sane quam utiles graecarum musarum adyta compendio ingredi cupientibus », Girolamo Aleandro Louvain. Indice Brunet-Parguez : 412 C 3. Cote M 2384/2

Etat du fonds

Bon état

Autres données de volumétrie

- Manuscrits : 144 volumes
- Incunables : 14 volumes
Les documents imprimés composent majoritairement le fonds 4014 volumes :
- Imprimés sur le Nord de la France et la Belgique : 1425 volumes (dont 953 sur la Picardie)
- Belles-lettres : 635 volumes
- Histoire : 520 volumes
- Sciences religieuses : 420 volumes
- Sciences et Arts : 280 volumes
- Médecine : 50 volumes
- Jurisprudences : 40 volumes
- Catalogues de ventes concernant des livres : 350 volumes
- Catalogues de ventes concernant l'art : 308 volumes

Langue(s)

Français ,  Latin ,  Espagnol ,  Italien ,  Allemand ,  Anglais ,  Néerlandais (ou Flamand) ,  Suédois ,  Polonais ,  Portugais

Thèmes principaux

700 Arts (Beaux-arts et Arts décoratifs).
948 Europe du Nord, Scandinavie.

Lieu(x) géographique(s)

Europe du Nord. 

Type(s) de documents

Textes manuscrits .  Incunables .  Monographies .  Textes imprimés .  Périodiques . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultation sur demande et en salle de lecture patrimoine

Possibilités de prêt

Non

Possibilités de prêt inter-bibliothèques

Non

Possibilités de reproduction

Reproduction partielle sur demande et selon le règlement intérieur de l’établissement.

Catalogue(s) en ligne

Historique et constitution

Historique

M. Jean Masson, grand érudit et amateur d’art était en relation avec les principaux antiquaires d’Europe, à l’affût de toutes les ventes publiques. Il rassembla, entre 1880 et 1930, une riche collection de manuscrits, de livres anciens, d’estampes, de miniatures et de dessins. La bibliothèque de M. Masson a été divisée en deux parties par son propriétaire : les documents sur l'art, la plus importante, a été donnée à l’École des Beaux-Arts de Paris et la partie sur l'histoire du nord de l'Europe et la Belgique fut léguée à la Bibliothèque d'Amiens, sa ville natale.

Mode de constitution

Achats au fil des années

Ancien(s) possesseur(s)

Jean Masson naquit à Amiens en 1856, il fit ses études au Collège des Jésuites. Son père y avait fondé, vers 1836, une fabrique de tissus spéciaux pour costumes de congrégations religieuses, et plus tard, lorsque Jean Masson s'occupa de l'affaire paternelle, cette clientèle spéciale lui ouvrit les portes de vieilles bibliothèques de couvents et autres maisons religieuses, parfois aussi d'anciennes familles. De belles occasions d'achats se présentèrent en incunables, rares livres d'heures, manuscrits. Il acquit ainsi des unités séparées, des lots plus ou moins importants, même des bibliothèques entières ; il gardait le meilleur et revendait le reste. Il commença par collectionner des livres et documents divers sur sa province natale : la Picardie. Puis vinrent les livres, surtout des XVe et XVIe siècles, à figures sur bois, et premières impressions françaises et étrangères. Aux livres s'ajoutèrent les estampes, elles aussi surtout des XVe et XVIe siècles, placards, xylographies, clairs-obscurs, les dessins anciens de toutes écoles et époques, de genre et d'ornement. Sa passion de collectionneur lui faisait peu à peu négliger davantage ses tissus. La guerre de 1914-1918, pendant laquelle il fut mobilisé comme commandant dans un régiment territorial, aggrava la situation et à la fin, la maison de tissus périclitait faute de capitaux liquides mais ses deux employés en trouvèrent et les lui offrirent, à la condition de devenir ses associés, Jean Masson accepta, il allait pouvoir se consacrer presque uniquement à ses collections. Dans la force de l’âge, il se maria avec une ancienne liaison mais ce mariage ne fut ni heureux ni fécond, Mme Masson n’approuvait pas la passion de son mari pour l’art. Lorsque l’argent commença à manquer, il se sépara d’une partie de sa collection de dessins et d’aquarelles de l’Ecole française du XVIIIe siècle lors de trois ventes publiques qui eurent lieu à Paris le 8 Mai et le 6 Décembre 1923, puis le 20 Mars 1924. Il fit dons le 21 Février 1925 du reste de sa collection : à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris de la partie la plus importante de sa collection sur l’art , à la Bibliothèque Municipale d’Amiens il céda tous les ouvrages concernant l’histoire du nord de l’Europe et surtout sur la Picardie. L’école des Beaux-Arts pouvant répondre rapidement aux conditions de M. Masson, elle fut la première à recevoir son don. M. Masson participa lui-même à l’installation de son fonds et réalisa aussi plusieurs expositions. Lors de son décès en 1933, la donation à la Bibliothèque d’Amiens n’était pas réalisée, la collection fut alors mise sous séquestre. La veuve de M. Masson contesta le legs mais fut déboutée, ce ne fut qu’en 1941 que la collection entra dans la bibliothèque d’Amiens.

Acquisition

Legs

Etat du traitement

Catalogué

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

M. Alexandre Leducq

Référence(s) bibliographique(s)

La collection Jean Masson (Bulletin de la Société des Antiquaires de Picardie, 1957).

Retour en haut de page