Accueil CCFr  >   INSTITUTION Bibliothèque Carnegie. Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Reims, Marne
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Bibliothèque Carnegie. Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Reims, Marne

BMVR de Reims
Mise à jour : 13/07/2021 16:01:11
Bibliothèque Carnegie. Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Reims, Marne

Adresse

2, place Carnegie 51100 - Reims France

Contact

Tél : 03.26.77.81.41 Fax : 03.26.77.81.50 Mél : carnegie@bm-reims.fr

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0027372

RCR

514546101

Accès

Tous publics

Heures d'ouverture

mardi, mercredi, vendredi: 10h-13h et 14h-19h
jeudi: 14h-19h
samedi: 10h-13h et 14h-18h

En période vacances scolaires :
mardi, mercredi, samedi :
10h-13h et 14h-18h
jeudi, vendredi :
14h-18h

Fermetures

Pas de fermeture annuelle

Espaces et services

Espaces

Salle de Conférences 
Local d’expositions 

Reproduction

Mode : Photocopie
Mode : Numérique
Les documents fragiles ou d'un format inhabituel sont exclus de la reproduction. Tarif : 0,15 euro par photocopie. Numérisation à la demande (5 euros les 50 vues)au-delà de 100 vues, 0,15 euro la vue supplémentaire.

Renseignements bibliographiques

Par téléphone
Par télécopie
Par courrier

Réservation de documents

Elaboration de bibliographies

Prêt entre bibliothèques

Rattachement. Documents antérieurs à 1900 exclus du prêt ainsi que les ouvrages du fonds local en un seul exemplaire et les fonds iconographiques. Prêt en consultation sur place pour un mois sauf exception. Réservation PIB assurée par la Bibliothèque Carnegie.
inter@bm-reims.fr

Consultation sur place

Prêt à domicile

Tous publics

Catalogue en ligne

Bibliothèque numérique

Fonds anciens : 100 manuscrits , 10 livres, 66 enluminures , 267 estampes , 3 journaux anciens

Collections et catalogues

Description générale des collections

Bibliothèque encyclopédique et fonds patrimonial.
On y trouve : les fonds anciens antérieurs au XXe siècle, les fonds iconographiques, le fonds local concernant Reims et la Champagne, les collections de périodiques (année en cours consultable à la médiathèque Cathédrale), les ouvrages du XXe siècle ayant plus de 15 ans et la totalité de la collection de romans policiers issue du Dépôt légal entre 1983 et 2005 (20000 volumes)
40 000 documents en tout dont 2 000 titres de périodiques morts , 650 titres vivants, 3 000 manuscrits, 220 incunables, 2 5000 ouvrages dans le fonds régional, 60 000 documents iconographiques.

Depuis le XIXe siècle, la bibliothèque n’a cessé de s’enrichir grâce à des achats couvrant tous les domaines du savoir. Par ailleurs, des dons ou des legs parfois très importants ont permis de développer des pôles d’excellence sur plusieurs collections spécialisées.
Plusieurs dons de Pol Neveux, inspecteur général des bibliothèques et académicien Goncourt, originaire de Reims, ont permis de rassembler des pièces manuscrites et imprimées sur l’Affaire Dreyfus. Madame Pol Neveux était en effet la fille du député Marcellin-Pellet, lui-même gendre du sénateur alsacien Auguste Scheurer-Kestner, qui furent les premiers à soutenir le capitaine Dreyfus. Ce fonds a été complété par l’avocat rémois Fernand Labori, défenseur de Zola, puis de Dreyfus lors du procès de Rennes. La bibliothèque possède ainsi une importante correspondance entre les protagonistes de l’Affaire, un journal manuscrit de Scheurer-Kestner et une abondante iconographie (voir Fonds Pol Neveux)

Ces collections patrimoniales sont régulièrement enrichies par des acquisitions, axées surtout sur l’histoire littéraire rémoise, notamment les écrivains de la revue Le Grand Jeu (Roger Vailland, René Daumal, Roger Gilbert-Lecomte), le Collège de Pataphysique, Paul Fort (né à Reims en 1872 et mort en 1960, poète et dramaturge français), Georges Bataille (1897-1962) qui a fait ses études à Reims.

Certaines de ces acquisitions sont ensuite confiées à de grands relieurs contemporains. La bibliothèque de Reims a en effet développé depuis plusieurs années une politique de commande de reliures d’art contemporaines. Cette démarche a donné lieu à l’organisation d’une importante exposition de reliures contemporaines en 1999, avec le soutien de l’association Les Amis de la Reliure Originale.

Fonds pour personnes aveugles et mal voyantes : livres en gros caractères.

Thèmes principaux

840 Littératures des langues romanes (Littérature française, ...)

Sous-domaine(s)

Champagne
Histoire locale
Déficience visuelle
Grands caractères
Roger Vailland
René Daumal
Le Grand Jeu
Roger Caillois
Affaire Dreyfus
Roger Lecomte

Catalogue(s) collectif(s)

Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XXXVIII. Reims. Tome I. Fonds général (1) (1-389)
Départements — Tome XXXVIII et XXXIX. Reims. Tome I et Tome II, première partie. Fonds général (2) (No. 390-885)
Départements — Tome XXXIX. Reims. Tome II. Première partie. Fonds général (3) (No. 886-1538)
Départements — Tome XXXIX. Reims. Tome II. Deuxième partie. Fonds général (4) et Autographes (No. 1539-2114 — Autographes)
Départements — Tome LXVI. Reims. Supplément (No. 2115-2806)
Manuscrits grecs. Reims (No. 78-79)

Catalogue(s)

Le Catalogue informatisé contient les fonds locaux, les ouvrages de la Réserve des imprimés et tous les fonds anciens

Informations complémentaires

Type d'établissement

Bibliothèque médiathèque municipale ou intercommunale

Note sur l'identification

Bibliothèque municipale classée

Responsable

Coline Gosciniak

Organismes de tutelle

VILLE DE REIMS

Date de création

1818

Historique

Constituée à l'origine par la bibliothèque de l'ordre des jésuites, accrue par les ouvrages provenant des établissements religieux supprimés à la Révolution (archevêché, chapitre cathédrale, abbaye de Saint-Nicaise, abbaye de Saint-Remi, abbaye de Saint-Denis), la bibliothèque fut ouverte au public en 1818. L'hôtel de ville où elle se trouvait fut totalement incendié en 1917 et elle perdit la moitié de ses collections, mais presque tous les ouvrages précieux purent être sauvés.
La donation Carnegie permit la construction d'un nouveau bâtiment inauguré en 1928, dû à l'architecte Max Sainsaulieu.
Jusqu'en 2001, la Bibliothèque Carnegie fut la principale bibliothèque municipale de Reims, cumulant les missions de conservation du patrimoine écrit de la Ville et des fonctions de Bibliothèque de lecture publique.
En saisissant l'opportunité offerte par la loi de 1992 créant le Bibliothèques municipales à vocation régionale, la ville de Reims a engagé sa propre bibliothèque municipale dans la voie d'un total redéploiement de son dispositif.
Depuis juin 2005, la Bibliothèque Carnegie a retrouve sa mission initiale de conservation et de valorisation du patrimoine écrit. Elle est devenue - dans des locaux rénovés et conformes aux normes de sécurité et d'accès - une véritable bibliothèque d'étude et de recherche.
Retour en haut de page