Accueil CCFr  >   INSTITUTION Les 7 lieux. Médiathèque intercommunale. Bayeux, Calvados
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Les 7 lieux. Médiathèque intercommunale. Bayeux, Calvados

Mise à jour : 05/08/2020 12:27:09
Les 7 lieux. Médiathèque intercommunale. Bayeux, Calvados

Adresse

1 Boulevard Fabian Ware BP 21251 14400 - Bayeux France

Contact

Tél : 02.31.51.20.20 Fax : 02.31.51.20.21 Mél : les7lieux @ bayeux-intercom.fr

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0026801

RCR

140476201

Accès

Tous publics

Heures d'ouverture

mardi au samedi de 10h à 19h
dimanche de 15h à 18h

Espaces et services

Reproduction

Mode : Photocopie
Mode : Photographique
Exclus : les documents en mauvais états de conservation Tarif : 0,20 euros (A4) ; 0,40 euros (A3) Photographies : 8,40 euros (13x18) ; 13 euros (18x24) Pré-paiement d'après devis , puis facture Utilisation des reproductions : mention obligatoire de la provenance et de la cote du document reproduit ; Utilisation commerciale : don d'un exemplaire du document diffusé, à titre de justificatif

Renseignements bibliographiques

Par télécopie
Par courrier
Par courrier électronique

Réservation de documents

Elaboration de bibliographies

Consultation sur place

Prêt à domicile

Autre service

Accueil de classes, de foyers de personnes âgées...

Catalogue en ligne

Collections et catalogues

Description générale des collections

Collection encyclopédique de lecture publique
Fonds particuliers :
Dépôt des archives anciennes de la Ville de Bayeux
Médailler (monnaies antiques, médiévales et modernes)
Fonds Normand
Tapisserie de Bayeux
Fonds documentaire sur la tapisserie
40 000 documents patrimoniaux : 200 périodiques anciens, 224 partitions musicales anciennes

Volumétrie et types de documents

Volumétrie globale : 126 500 volumes
Incunables (6) Textes manuscrits (512);

Domaines

Pluridisciplinaire. 

Sous-domaine(s)

Histoire locale
Normandie
Histoire de la Normandie
Jansénisme
Histoire du Jansénisme
Tapisserie
Tapisserie de la Reine Mathilde

Catalogue(s) collectif(s)

Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome X. Bayeux
No. 1-181, 201-203, Manuscrit oriental et Titres scellés
Départements — Tome X. Bayeux (Chapitre) (No. 1-320)
Départements — Tome XL. Bayeux. Supplément (No. 22 bis et ter, 178-461)
Manuscrits grecs. Bayeux (No. 5)

Catalogue(s)

Laffetay (J.). Ville de Bayeux. Catalogue de la Bibliothèque. Caen, 1880, XII-512 p.
Répertoire sommaire des documents antérieurs à 1800 conservés dans les archives communales. Département du Calvados, Georges Besnier, Caen, 1912 pp. 171-188
Catalogue informatisé auteurs, matières, titres.

Références bibliographiques

Patrimoine des Bibliothèques de France : un guide des régions, t.9, Normandie.

Informations complémentaires

Type d'établissement

Bibliothèque médiathèque municipale ou intercommunale

Date de création

1794

Noms précédents

Bibliothèque municipale de Bayeux. 

Historique

le 23 germinal an II (12 avril 1794), la bibliothèque publique de Bayeux est établie par l’administration révolutionnaire.
En confisquant les biens du clergé et des émigrés, les autorités doivent gérer environ 33000 volumes, ainsi que des objets d’art et des antiquités. Simien Despréaux, ancien vicaire épiscopal, est le premier bibliothécaire à inventorier ces collections considérables.
Au début du XIXe siècle, malgré quelques restitutions faites à leurs propriétaires légitimes, la majeure partie des confiscations est conservée par les autorités. Le conservateur de la bibliothèque de Caen (M. Moysant), divise les acquisitions révolutionnaires en quatre parts : la plus importante est destinée à la ville de Caen, la seconde au séminaire diocésain, la troisième au chapitre de la Cathédrale, et enfin la quatrième à la ville de Bayeux.

À partir de mars 1804, ces ouvrages sont conservés dans l’ancien monastère des Ursulines (qui correspond à l’actuelle école primaire Chartier).

En 1812, la municipalité décide le regroupement du patrimoine littéraire, artistique et scientifique dans l’hôtel de ville, établi dans l’ancien palais épiscopal de Bayeux.

En 1833, l’érudit Charles Edouard Lambert est nommé « conservateur de la bibliothèque publique, des diverses collections et objets d’art appartenant à la ville de Bayeux ».

En 1834, la bibliothèque compte 5 000 volumes, mais ses collections vont s’accroitre très rapidement grâce aux dons.

En 1842, la bibliothèque et la tapisserie s’installent dans un hôtel particulier qui avait servi d’hôtel de ville au XVIIIème siècle, sur la place du château (L’actuelle place de Gaulle).

En 1876, suite à un rapport élogieux de M. Baudrillat, inspecteur général des bibliothèques de France, le ministre de l’instruction publique décide d’envoyer une caisse de livres « comme témoignage de sa satisfaction ».

En 1880, la municipalité de Bayeux confie à l’abbé Laffetay la charge de la bibliothèque. Ce dernier entreprend la rédaction du premier catalogue imprimé de la bibliothèque, commencé par Edouard Lambert. Il achèvera cette entreprise au bout de dix longues années.

En 1909, un musée est créé, mais la tapisserie reste toujours dans les locaux et sous le contrôle de la bibliothèque. Les collections s’accroissent grâce aux achats de la ville, aux dons et legs des bienfaiteurs et aux donations de livres faites par différents ministères. Les locaux deviennent très vite trop petits pour accueillir les collections et le public, de plus en plus nombreux.

En 1913, le département, propriétaire de l’ancienne résidence du doyen du chapitre de la cathédrale, loue ce bâtiment à la municipalité, afin d’y installer la bibliothèque municipale de Bayeux et le musée de la Tapisserie.

Au début des années 30, la bibliothèque développe progressivement une section jeunesse en proposant des albums, des contes, des romans, des documentaires.

En 1936, un fonds de musique est créé grâce aux méthodes de chants, partitions et autres recueils légués par madame Thibault du Manoir de Juaye.

1983, le public découvre la Tapisserie de Bayeux dans un nouvel écrin au centre Guillaume le Conquérant. L’ancien séminaire accueille également les collections de la médiathèque.

1986, création d’une section discothèque avec une offre de Vinyles, Cd, K7 VS & Audio, enrichie par la suite par une offre de DVD films.


2008, ouverture d’un EPN (Espace Public Numérique) avec 3 postes internet à disposition du public et une offre de formations liée au numérique.

2018, mise à disposition de la « Boîte numérique » sur le site internet de la médiathèque : chaque abonné peut accéder 7 jours/7 aux magazines, livres numériques, films, séries télé, jeux vidéo et tutoriels disponibles.

2019, le fonds patrimonial est transféré dans la nouvelle structure « Les 7 lieux » dans un bâtiment neuf de 2 500 mètres carrés. Il est stocké au sous-sol du bâtiment dans des espaces répondant aux normes de conservation en vigueur notamment en terme de température et d’hygrométrie.

Classification

Dewey
Retour en haut de page