Accueil CCFr  >   INSTITUTION Musée Escoffier de l'Art Culinaire , Centre de documentation, Villeneuve-Loubet, Alpes -Maritimes
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Musée Escoffier de l'Art Culinaire , Centre de documentation, Villeneuve-Loubet, Alpes -Maritimes

Maison natale d'Auguste Escoffier
Mise à jour : 17/08/2021 16:12:03
Musée Escoffier de l'Art Culinaire , Centre de documentation, Villeneuve-Loubet, Alpes -Maritimes

Adresse

Centre de documentation 3, rue Auguste Escoffier Fondation Auguste Escoffier 06270 - Villeneuve Loubet France

Contact

Tél : 04 93 20 80 51 Mél : musee.escoffier2@gmail.com

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/00214218

RCR

061615401

Actualités

Accès

Accès réservé
Ouvert aux étudiants, chercheurs et amateurs de toutes nationalités.

Heures d'ouverture

sur rendez vous

Fermetures

1/01, 01/05 et 25/12

Espaces et services

Espaces

Salles de lecture 

Collections et catalogues

Description générale des collections

Les collections du Musée se sont principalement constituées à partir de dons, mais également à partir d’achats de la Fondation depuis sa création.
Les éléments de nos collections qui ne sont pas exposés en salle sont conservés dans les différents espaces de réserve du Musée (centre de documentation (bibliothèque), grenier, annexe du musée, bureaux, espace de stockage derrière la cave).

La collection d’objets du Musée Escoffier compte 2500 pièces. Elle est composée d’ustensiles et d’équipements de cuisine, d’éléments en lien avec les arts de la table (vaisselle, plats,…), de vêtements de professionnels de l’hôtellerie-restauration, mais également d’objets d’art et d’éléments alimentaires (sculptures en chocolat, en pastillage,…). Des objets d’archives, sans lien avec l’art culinaire et la profession, viennent enfin compléter cette collection (objets personnels d’Auguste Escoffier, mobilier, décorations honorifiques,…). 

Le Musée Escoffier de l’Art Culinaire conserve une collection de 3500 menus, dont environ 150 sont exposés de manière permanente dans une salle d’exposition qui leur est dédiée. La collection est constituée de menus du XIXème siècle jusqu’à nos jours, pour la plupart réalisés lors d’événements particuliers. On trouvera également des cartes de restaurant, et notamment l’originale du restaurant Le Rocher de Cancale datant de 1820.
Si la plupart d’entre eux sont imprimés sur papier, notamment à l’aide d’une presse à menus comme celle que nous exposons dans cette salle, nous présentons également des menus sur soie. 
Cette collection, créée dès l’ouverture du musée, s’est constituée principalement à partir de dons de la part de particuliers et de professionnels de la restauration. 
Nous conservons également les carnets de restaurant d’Auguste Escoffier lorsqu’il était au Carlton. Ces carnets permettent de découvrir les menus servis à l’époque, transcrits pour la plupart de la main d’Escoffier. 

Notre collection n’est à ce jour pas complètement répertoriée de manière manuscrite et numérique, et fait l’objet d’un projet d’inventaire et de numérisation. Néanmoins, nous disposons d’un dossier image avec une partie des menus de notre collection numérisée et d’un registre sous forme de tableau Excel répertoriant 40 des menus de notre collection (daté de 2007).

Régulièrement alimentée par de nouveaux achats et de nouveaux dons, la collection d’ouvrages du Musée se compose de 3500 ouvrages du XVIIème siècle à nos jours, du Cuisinier François de La Varenne (1650) au Grand Livre de Cuisine d’Alain Ducasse en passant par Le Banquet des Deipnosophistes d’Athénée de Naucrates (en grec) et le très recherché, L’Heptameron des Gourmets d’Edouard Nignon (édition 1919). Sans oublier bien sûr tous les écrits d’Auguste Escoffier dans leur édition originale.
L’accès au fonds gourmand est accessible aux passionnés, étudiants, chercheurs et amateurs de toutes nationalités sur rendez-vous et sur place uniquement dans notre centre de documentation.

Le Musée conserve dans ses archives une collection de photos inédites en lien avec Auguste Escoffier (photos personnelles et professionnelles) et la profession (professionnels, restaurants, organismes).
Leur traitement et leur numérisation sont en cours. Il n’existe à ce jour aucun inventaire du fonds photographique.  
 Nous avons récemment mis en lumière plusieurs lettres inédites et pour la plupart à caractère professionnel d’Auguste Escoffier et de ses nombreux correspondants, permettant de recréer une véritable chronologie.  Les lettres d'autres professionnels de la restauration viennent compléter cette collection.
Leur traitement et leur numérisation sont également en cours.  Il n’existe à ce jour aucun inventaire du fonds des lettres récemment découvertes dans les archives du musée. 
Régulièrement alimenté par de nouveaux achats et de nouveaux dons, il est doté de 2 500 ouvrages du 17ème siècle à nos jours.

Exemples de livres remarquables :
*"Cuisiner François" de La Varenne (1658)
*"Grand Livre de Cuisine d'Alain Ducasse"
*"Le Banquet des Deipnosophistes" d'Athénée de Naucrates (en grec)
et, très recherché,
*"L'Heptaméron des Gourmets" d'Edouard Nignon (édition 1919)
ou
*Les Dons de Comus de Marin, aux éditions Prault de 1739,
*L'Ecole parfaite des officiers de bouche aux éditions Ribou de 1676,
*Le cuisinier instruit de Menon , aux éditions Bauche de 1758,
*L'Art de cuisiner de Beauvilliers aux éditions Pilet de 1816,
*Le dictionnaire des aliments et des boissons d'Aulagnier aux éditions Cosson-Cousin de 1839,
*La collection "La cuisine française au 19ème siècle" d'Antonin Carême aux éditions Dépot de librairie de 1843-1858 et
*La Collection Urbain Dubois aux éditions Flammarion de 1925 à 1933.
*Carnets du Carlton à Londres( menus, nombre de convives, ect), 1905.


Sans oublier , bien sur, tous les écrits d'Auguste Escoffier dans leurs éditions originales.

1883 – 1914, Revue « l’Art Culinaire »
1885, Les Fleurs en Cire - Paris Art Culinaire
1903, Le Guide Culinaire, Paris - Editions Flammarion – réédité en 1907, 1911 et 1921
1910, Projet d’Assistance Mutuelle pour l’Extinction du Paupérisme – Librairie Nilsson
1911 – 1914, Magazine « Le Carnet d’Epicure »
1912, Livre des Menus - Editions Flammarion. Nouvelle édition en 1996 par les Editions du Felin
1919, l’Aide-Mémoire Culinaire - Bibliothèque professionnelle Paris - Réédité par les Editions Flammarion
1927, La vie à bon marché, Le Riz - Editions Flammarion
1929, La vie à bon marché, La Morue - Editions Flammarion
1934, Ma Cuisine - Editions Flammarion

Volumétrie et types de documents

2 500 ouvrages

Sous-domaine(s)

Gastronomie
Cuisine, histoire
Alimentation
Cuisine française
Escoffier

Informations complémentaires

Type d'établissement

Musée

Note sur l'identification

La Fondation Auguste Escoffier a été créée à l'initiative de Paul Thalamas et Eugène Herbodeau, deux disciples d'Auguste Escoffier. Joseph Donon, formé par Auguste Escoffier également, s'est joint à ce projet afin d'ouvrir le Musée Escoffier de l'Art Culinaire.
La Fondation Auguste Escoffier, reconnue d’utilité publique, gère depuis 50 ans l’unique Musée d’Art Culinaire en France, maison natale d’Auguste Escoffier à Villeneuve-Loubet, ainsi que l’Institut Joseph Donon. Elle perpétue le souvenir et l’œuvre d’Auguste Escoffier grâce à ces trois rôles essentiels :
- Conserver et enrichir les collections du Musée afin de transmettre et promouvoir le patrimoine gastronomique.
- Proposer des enseignements afin de maintenir un haut niveau de connaissances chez les chefs de cuisine en France et à l’étranger par le biais de l’Institut Joseph Donon.
- Participer à la recherche tant historique qu’appliquée. À cet effet, la Fondation Auguste Escoffier organise des rencontres et des colloques interdisciplinaires, animés par des spécialistes s’intéressant à la gastronomie. Elle met également à disposition des chercheurs une bibliothèque spécialisée, riche de plus de 3000 ouvrages consacrés à la cuisine et aux arts connexes.
En tant qu’association loi 1901, la Fondation peut percevoir des dons et des legs afin de l’aider à développer ses missions sociales. Ces dons et legs peuvent donner droit à une déduction fiscale.

Organismes de tutelle

FONDATION AUGUSTE ESCOFFIER

Date de création

1966

Historique

La Fondation Auguste Escoffier a vu le jour en 1966 grâce à l'initiative de Joseph Donon qui a été le disciple du grand cuisinier .
Le musée d'art culinaire a été ensuite inauguré le 2 mai 1966.

Ouvrir un musée dans la maison natale d'Auguste Escoffier était l'un des objectifs de la Fondation Auguste Escoffier au moment de sa création. Le Musée Escoffier de l'Art Culinaire a été inauguré le 2 mai 1966. Il est situé dans une maison provençale du XVIIIème, au cœur du village de Villeneuve-Loubet. Il est installé dans la maison natale du Chef Auguste Escoffier, donnée par Jean-Bernard Escoffier, petit-fils d'Auguste Escoffier, à la Fondation Auguste Escoffier pour créer le Musée, ainsi que dans plusieurs autres maisons achetées par Joseph Donon, le Fondateur.

Le Musée Escoffier de l'Art Culinaire présente un panorama complet sur l’univers de la cuisine française. Il s'agit d'un lieu chargé de souvenirs et articulé autour de l’âtre familial. Vieux fourneaux, potager provençal, collection de menus, sculptures en sucre et en chocolat, bureau et bibliothèque du maître, et un espace interactif pour les enfants sont notamment à découvrir dans le Musée.
Le Musée Escoffier de l'Art Culinaire a obtenu le label « Maison des Illustres » en 2016 et a intégré la Fédération des Maisons d’Écrivains en 2019.
Retour en haut de page